Archive d’étiquettes pour : filles et garçons

Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

EPS : place aux filles

L'éducation physique et sportive est une discipline particulièrement concernée par les problèmes d'inégalités entre filles et garçons : en prendre conscience est la première étape pour les enseignants soucieux de ne pas en rester à des pratiques usuelles discriminatoires, de passer d'une plate mixité vers une réelle coéducation.
,

Orientation et hiérarchie des emplois

Le délicat problème de l’orientation des jeunes dans les filières scolaires se pose ailleurs qu’en France. En Hollande, par exemple, était en place, il y a encore quelques années, un système plus étroitement cloisonné que le…
,

L’orientation défie la mixité

L'école est mixte, bien sûr, au moins le temps de la scolarité obligatoire. Passées les premières étapes de l'orientation, l'illusion d'une école égalitaire se dissipe. Ce n'est pas qu'une question de choix personnel, et il y a bien place pour une action éducative.
,

LA PLACE DES FILLES

Les stéréotypes sexistes contribuent avec force à tendre les relations dans la classe : ils véhiculent une vision péjorative des filles comme des garçons, justifient des formes de domination des uns sur les autres. Ce n'est pas que le calme de la classe qui est en jeu, c'est une exigence démocratique que de les refuser.
,

Homosexuels, transgenres : des élèves en danger ?

Pour que l’école n’ignore plus le vécu douloureux des élèves LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en son sein, une association propose information, dialogue et action.
,

« Moi je » : endiguer l’oral de domination

De l’importance de ne pas laisser l’expression de l’oral devenir l’expression de l’égo.
506-une-300.jpg
,

Une littérature à l’estomac

Avril 1982. Presque un an. Dans la rubrique « vous changez l'école » du numéro 203 des Cahiers pédagogiques, Dominique Guy, alors secrétaire générale du CRAP, commente le projet de circulaire de rentrée du ministère de l'Éducation nationale paru au BO du 21 janvier précédant, « BO très important donc, à lire en entier, car si l'esprit d'ouverture et d'innovation est présent, dans la pratique, il sera sans doute difficile de changer rapidement les mentalités, tant des chefs d'établissement que des personnels. Mais ces textes devraient permettre à ceux qui le désirent de constituer des équipes pédagogiques et de mettre en place une bonne concertation pour définir des projets communs. » À peine un an, c'est encore l'heure des espoirs, des projets, des engagements, pas celui des suspicions de reniement, des annonces d'échec par des Cassandre qui espèrent que leurs prédictions deviennent autoréalisatrices. Concordance des temps fortuite, c'est sans aucun lien avec l'actualité que le dossier de ce numéro des Cahiers s'intitule « La bande dessinée, une potion magique ? » C'est un dossier très équilibré entre réflexion théorique et propositions pratiques sans naïveté. Pierre-Jean Galtayries, membre du comité de rédaction, y propose un article de grincheux qui s'en prend aux albums de grande diffusion, non sans une délicieuse mauvaise foi. Et Max Dupuy, dont la case a servi de contrepoint poétique et humoristique aux Cahiers pendant plusieurs années (nous y reviendrons dans une prochaine livraison de cette rubrique) invente une antiBD très réjouissante. Puissions-nous ne pas attendre trente-et-un ans pour un autre dossier des Cahiers sur la bande dessinée !
,

FÉMININ ET MASCULIN DANS LES MANUELS SCOLAIRES

Nous revenons sur un rapport sénatorial concernant la persistance des stéréotypes dans les manuels scolaires, rapport que l'on doit à la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, présidée par Brigitte Gonthier-Maurin.
, ,

« C’est une obsession de vouloir genrer les catégories de métier »

Chef d’orchestre, arrangeuse, compositrice, à 27 ans, Uèle Lamore est tout cela à la fois. S'entretenir avec elle à propos de l'école, des métiers genrés et du multiculturalisme vous remet les idées en place et rend beaucoup plus optimiste…
,

Une histoire de classe

À ma prise de fonctions à la rentrée 2020, on me prévient que j’ai des élèves « difficiles » dans ma classe de CM2, dont un particulièrement. Sans les nommer pour ne pas les stigmatiser, on me met en garde : « Y’en a un qui…
,

La beauté à 5 ans

5 ans. L’insouciance, la légèreté, la facilité. Pas de responsabilités, aucun tracas. Des petits êtres sensibles, bienveillants, tous aussi mignons les uns que les autres. Voilà ce que nous imaginons des enfants de 5 ans. Quel fut alors…
,

À l’école maternelle, la pression sociale pèse sur les garçons

Au sein de ma classe de moyenne-grande section de maternelle, composée de dix-neuf filles pour neuf garçons, les stéréotypes de genre ne se font pas rares. Mes premiers pas d’enseignante m’ont permis de constater que les enfants sont…