Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Aimez-vous les Cahiers ?

Si vous lisez cet édito, c’est qu’à minima vous vous intéressez à ce que les Cahiers pédagogiques publient. Forcément. Peut-être même nous considérez-vous comme un élément important du paysage éducatif, voire un contributeur essentiel au débat pédagogique. Peut-être voulez-vous, vous aussi, « changer l’école pour changer la société, changer la société pour changer l’école ».

Le respect, c’est bon pour les neurones

Les recherches en neurosciences le confirment : un cadre éducatif bienveillant favorise l’apprentissage. Quand la science valide les valeurs humanistes !

Expérimenter le respect à travers l’écocitoyenneté

À travers un projet de plantation au sein d’un établissement, des lycéens expérimentent les notions de communauté éducative et de respect. Respect des personnels techniques, de leurs compétences, de leurs besoins et de leurs contraintes, et, respect aussi du travail réalisé.

Respecter, ce n’est pas seulement tolérer

Comment inclure les élèves à besoins particuliers en cours d’EPS afin qu’ils ne se sentent pas seulement acceptés avec leurs différences, mais respectés et valorisés dans leur singularité ?

Quand le respect passe par l’écoute de l’autre

Prévenir plutôt que guérir. Au sein de l’école internationale d’Atlanta, des protocoles de discussion initient les élèves à l’écoute et au respect des autres. Si des conflits surgissent, des protocoles de justice réparatrice cherchent à restaurer les liens sans avoir recours à des sanctions.
,

« Pour apprendre, il ne faut pas s’ennuyer »

Raphaële Frier a écrit une quarantaine de livres pour la jeunesse, dont Le Tracas de Blaise, Pépite d’or du Salon du livre de Montreuil, en 2018. Anciennement professeure des écoles, elle est très active dans la médiation autour du livre, à l’école et en dehors.
, , ,

Restauration scolaire : « On a de vraies marges de manœuvre »

Quand on parle d’alimentation et d’école, on pense évidemment à la cantine scolaire ! Petite plongée dans le cœur de la machine, avec Jean-Jacques Hazan, chargé de mission d’Agores (Association nationale des directeurs de la restauration…
, ,

Des ressources pour enseigner l’alimentation

Comment s’y retrouver quand on est un enseignant en quête de ressources sur l’alimentation ? Beaucoup de sites qui proposent des documents, voire des séquences toutes faites, émanent d’organisations professionnelles dont l’objectif…

S’évader de ses barreaux idéologiques

Enseigner dans les prisons fait partie des choix possibles d'affectation pour les enseignants comme pour les chefs d'établissement. Ce dossier souhaite accorder un instant, apporter un regard et ouvrir la réflexion, auprès de toutes celles…

Remonter le temps, soulever les montagnes

L'approche par compétences ne va pas de soi en histoire-géographie, est en tout cas loin de la conception ordinaire de ces disciplines. Dans les représentations, voire encore parfois dans la réalité, l'enseignement de l'histoire-géographie…

Les compétences documentaires, au cœur des apprentissages ?

Nous vous proposons un dossier quelque peu hybride, composé d’une première partie de textes inédits, rassemblés grâce au travail de coordination de Muriel Frisch, puis d’une deuxième regroupant des articles issus de nos archives, en…

Quelle pédagogie dans le supérieur ?

Le numéro que nous avons le plaisir de vous présenter aborde la question de la pédagogie au sens large, comme c’est la tradition des Cahiers pédagogiques, mais, cette fois-ci, pour ce qui concerne l’enseignement supérieur. En effet,…