Articles

« Parfois, engager parents et élèves dans un projet apaise un quartier tout entier. »

À rebours des discours catastrophistes et de certaines unes de journaux, on peut bel et bien enseigner dans les « banlieues » et y connaître de grandes réussites, sans en rabattre sur ce qu’on exige des élèves. Le livre Territoires vivants de la République. Ce que peut l’école : réussir au-delà des préjugés, paru en cette rentrée, est rempli de témoignages de ces enseignants qui aiment enseigner en banlieue et s’autorisent enfin à le dire ! Entretien avec deux des auteurs.
,

N° 542 – Bienveillants et exigeants,  Coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk

La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette « transmission » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie. Lisez aussi: «Mettre l’accent sur l’enseignement comme relation à l’autre», entretien avec les coordonnateurs du dossier. Découvrir la présentation du dossier en vidéo.