Articles

,

N° 555 – Droits des enfants, droits des élèves, Coordonné par Catherine Chabrun et Maëliss Rousseau

La Convention internationale des droits de l’enfant aura 30 ans en novembre 2019. Quelles pratiques pédagogiques et quels partenariats développer pour que les enfants, y compris ceux en situation difficile à l’extérieur de l’école, soient acteurs de leurs droits, tout en respectant leurs obligations en tant qu’élèves ?

Un retour aux sources

100 ans après le congrès de l’éducation nouvelle en 1921, retour à Calais pour les militants des mouvements pédagogiques ou d’éducation populaire se revendiquant de cette école de pensée et réunis au sein du collectif Convergence(s) pour l’éducation nouvelle, dont c’était le lancement ces 3 et 4 juin.

Le soufflé ne doit pas retomber !

Après plus d'un an de confinement, déconfinement, reconfinement, couvre-feu, restrictions, tout le monde n'a qu'une envie : sortir, dans tous les sens du terme! Et ça tombe bien, c’est ce que propose de faire notre dossier "Apprendre dehors", sortir avec les élèves, les enfants, pour apprendre dehors. Présentation du dossier par ses coordonnateurs.
, ,

Lancement de Convergence(s) pour l’éducation nouvelle

100 ans après le congrès au cours duquel a été créée la Ligue internationale pour l’Éducation nouvelle à Calais en 1921, « Convergence(s) » installe 2021 comme l’année de l’Éducation nouvelle !
,

Cent ans, et toujours nouvelle ?

Le 6 mars dernier, huit organisations issues de l'éducation nouvelle avaient prévu un événement à Calais pour lancer un nouveau collectif, Convergence(s) pour l'éducation nouvelle. Il s'agissait ainsi de se placer dans la lignée du congrès international de l'éducation qui eut lieu à Calais l'été 1921 et qui donna naissance à la Ligue internationale de l'éducation nouvelle. Cette année, l'événement a eu lieu finalement à distance et l'on peut voir en ligne la vidéo qui en a été tirée.

« Faire alliance est une nécessité politique majeure »

Le CRAP-Cahiers pédagogiques est engagé, au sein d’un collectif de mouvements pédagogiques et d’éducation populaire, dans la préparation de la troisième édition de la Biennale internationale de l’éducation nouvelle, avec des ambitions amplifiées et un souci de renforcer la coopération entre les militants de l’éducation nouvelle. Entretien avec le coordonnateur du comité de pilotage, Jean-Luc Cazaillon, directeur général des Ceméa.

Échos des échanges

La Biennale internationale de l'éducation nouvelle, qui s'est tenue à Poitiers du 28 au 31 octobre derniers, a été le lieu d'une centaine de temps d'échange, qu'il s'agisse de débats, d'ateliers, de forums de pratiques... En voici quelques échos, au gré de quelques-unes des 330 participants.

Éducation nouvelle et sciences : des liaisons dangereuses ?

L’éducation nouvelle s’est largement construite en revendiquant un rapport à la science et aux sciences, la psychologie, la sociologie ou aujourd'hui, les neurosciences. Que va chercher l’éducation nouvelle dans la science ? Retour sur la conférence de Philippe Meirieu, professeur émérite en sciences de l’éducation à l’université Lumière-Lyon 2, chercheur en pédagogie.

L’espace scolaire est un espace politique

L'éducation nouvelle s’est intéressée dès le départ aux espaces de vie des individus et des groupes, et en particulier aux configurations de la classe et de l’école : école-caserne, école-couvent ? ou espace de circulation et de construction des personnes et des idées ? Michel Lussault, ancien président du Conseil supérieur des programmes, spécialiste de géographie urbaine, a interrogé, dans la conférence inaugurale de la Biennale, la prise en compte du territoire comme potentiel et ressource pour les apprentissages.

Éducation à la citoyenneté : de la théorie aux faits

Le formation des futurs citoyens est une préoccupation commune à tous les mouvements de l’éducation nouvelle, qui organisent du 28 au 31 octobre 2019 la deuxième Biennale internationale de l’éducation nouvelle à Poitiers. Nathalie Mons, professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise et directrice du Cnesco (Conseil national d'évaluation du système scolaire), est intervenue pour une conférence lors de laquelle elle a mis en évidence un décalage entre les textes officiels concernant l’éducation à la citoyenneté et leur mise en œuvre.

Quatre axes de tension et de débat au sein de l’éducation nouvelle

Si les mouvements et les individus qui se réclament de l’éducation nouvelle sont, après près d’un siècle, toujours dynamiques et inventifs c’est du fait de la force des idées et des valeurs qu’ils partagent, mais aussi du fait de la vitalité des débats et des tensions qui les animent et se renouvellent dans des contextes différents. Nous en relèverons ici quatre, qui apparaissent dans la sélection de textes proposé dans un dossier hors-série numérique des Cahiers pédagogiques conçu à l'occasion de la deuxième Biennale de l'éducation nouvelle.
,

L’Éducation nouvelle… Toujours nouvelle !

La seconde Biennale internationale de l’éducation nouvelle aura lieu du 28 au 31 octobre 2019 à l'Université de Poitiers, organisée par les Ceméa, le CRAP-Cahiers pédagogiques, Éducation & Devenir, la FESPI, la Ficeméa, le GFEN, l'ICEM-Pédagogie…