Les portraits du jeudi

,

Les enfants parlent aux enfants… et aux grands

La radio serait-elle une voie d’accès à la culture trop peu explorée avec les enfants, un moyen aussi de leur donner la parole et de les écouter ? Emmanuelle Soler, programmatrice de spectacles et responsable d’actions culturelles destinées aux enfants et à la jeunesse, en est convaincue et a transformé ses convictions en actions. Rencontre avec une activiste culturelle pour qui les mots des enfants sont des sources d’apprentissage pour tous.
,

La focale de la coopération

Choisir le cheminement plutôt que la routine, Laurent Reynaud, enseignant en SVT au lycée Feyder d’Epinay-sur-Seine, a emprunté cette voie qui l’a mené du bonheur de transmettre des savoirs à celui de contribuer à l’émancipation par la coopération. Récit de la mise en œuvre de classes coopératives en lycée.
,

Le numérique, c’est pas automatique

Transformer ses pratiques pédagogiques ne va pas de soi. Repenser sa façon de faire cours, en utilisant le numérique mais pas seulement, nécessite souvent un regard extérieur, une dose de méthode et d’accompagnement. Au sein de Canopé en haute-Saône, Anne-Cécile Calléjon exerce le rôle de médiatrice. Elle nous explique en quoi consiste sa mission, entre formation et boosteuse de projet.
,

Le sport citoyen

Donner à l’Éducation physique et sportive une coloration citoyenne et ouverte, c’est ainsi que Brenda Di Crescenzo envisage et vit ses pratiques pédagogiques par temps ordinaire comme par temps de confinement. Rencontre avec une professeure qui enseigne le sport sous l’angle d’une culture commune, tremplin vers les apprentissages.
,

Ouvrir l’école et les apprentissages pour aujourd’hui et pour demain

Jeanne-Claude Mori, professeure des écoles à Altkirch dans le Haut Rhin, vit depuis plus d’une semaine la nouvelle expérience de l’enseignement par temps de confinement. Elle y voit une chance de renforcer le lien avec les familles, d’œuvrer plus fort encore pour l’accessibilité des savoirs et de la culture. Rencontre avec une enseignante engagée pour la démocratisation de l’école.
,

L’éducation populaire, remède à la misère

L’éducation accessible à tous, quelque soit le cadre de vie, l’origine, le niveau social, a une sonorité particulière dans les quartiers défavorisés en France et ailleurs. Avec son association à but non lucratif, le Clube intercultural europeu, José Brito-Soares développe et anime des projets d’éducation populaire à Lisbonne où les habitants ont leur mot à dire. Rencontre avec un idéaliste réaliste.
,

La poétesse de la Gravette

Les écoles sont singulières. Elles recèlent chacune une particularité qui les distingue, un arbre remarquable dans la cour, une architecture aux recoins pleins de trésors, une histoire fantastique et des personnes qui font pulser son cœur. Mais, sans doute, nulle part ailleurs qu’à l’école de la Gravette à Carcassonne, une poétesse enchante les lieux de ses mots.
,

AESH, les invisibles de l’Éducation nationale

Dans la #manifvirtuelle initiée sur Twitter par des professionnels de l'éducation, des enseignants expriment leur engagement dans leur métier et le manque de reconnaissance. Dans ce mouvement où le sentiment de défiance l'emporte sur le discours officiel de l'école de la confiance, d'autres professions se manifestent, et parmi elles, les AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap). Jade exerce ce métier qu'elle aime. Elle raconte les raisons de sa colère, cette façon de faire de l'école inclusive un slogan plus qu'une réalité tangible et équitable.
,

Portrait d’une profession en lutte

Semaine après semaine, nos portraits du jeudi racontent un métier, ou plutôt une multitude de métiers, qui se vit intensément, une éducation qui bouge, évolue, s'adapte aux pleins et aux déliés mouvants d'une société fragile. L'enthousiasme, l'énergie, la créativité en sont des caractéristiques. Le contraste est saisissant avec les traces de malaise, voire de souffrance, laissées par des enseignants sur les réseaux sociaux, avec notamment la balise #manifvirtuelle.
,

Derrière l’œuvre, le monde

Après avoir enseigné en zone d’éducation prioritaire, en Outremer ou auprès d’enfants lourdement handicapés, Laurent Schmidt, enseignant de français, vit ses dernières années professionnelles au collège des Vieilles-Vignes à Cozes, en Charente-Maritime. Quel que soit le lieu, quel que soit le contexte, il a puisé dans la proximité pédagogique avec l’art, mille et une sources d’émerveillement et d’ouverture pour ses élèves et pour lui aussi. Rencontre avec un enseignant pour qui l’accès à la culture est avant tout un principe républicain
,

La puissance pédagogique du théâtre

Femme de théâtre et enseignante à l'Université d'Avignon, Joelle Richetta mêle depuis longtemps art et pédagogie pour que la langue soit faite de mots vécus, incarnés, reliés à soi et au monde. Rencontre au fil d'un parcours tissé de textes et de partages.
,

Raconter les migrants

David Delhommeau est professeur en économie-gestion au lycée Edouard-Herriot de Voiron en Isère après une première carrière dans le secteur de la solidarité internationale. En changeant de métier, il n'a pas pour autant délaissé ce thème qui lui est cher. Rencontre avec un enseignant qui vit la solidarité internationale au quotidien, à l'école comme à la maison.