Archive d’étiquettes pour : inégalités

,

La sélection à l’oeuvre

Récit d'une année de 3e. Les aspirations, les représentations et les actions des parents, des élèves comme de la professeure se contredisent, se complètent, se renforcent selon les cas. Les mécanismes sociaux sont bien complexes !
,

Ne pas déchoir

La bonne filière, le bon lycée, c’est aussi pour les parents la garantie de préserver une situation sociale, quelles que soient les capacités, les envies ou les résultats de sa progéniture.
,

Une revalorisation à risques

La réforme des baccalauréats professionnels, limitant la durée de leur préparation à trois années comme pour les bacs généraux, les revalorise dans les choix d'orientation de fin de collège, mais au risque de réduire les options pour les élèves de moins bon niveau scolaire.
,

Qui doit décider ?

L'auteur propose une mesure simple à comprendre, mais porteuse d'évolutions d'importance : reconnaitre à l'élève et à ses parents la responsabilité de l'orientation tout au long du cursus scolaire. Un levier pour une école plus égalitaire ?
, ,

Eternels oubliés ?

Novembre 1974. Le début du septennat de Giscard d’Estaing est marqué par une série de réformes de société (la légalisation de l’IGV est discutée ce mois-là à l’Assemblée, etc.). Pour ce qui est de l’Éducation nationale, le nouveau ministre, René Haby, tout en affirmant qu’il poursuivra l’œuvre de son prédécesseur, Joseph Fontanet, ne se précipite pas pour revoir ces projets qui deviendront en 1975 la réforme Haby. C’est dans cette période entre deux réformes que les Cahiers pédagogiques ouvrent la question de l’articulation entre l’enseignement général et l’enseignement technique, dans un dossier intitulé « À orienter vers le technique... ». L’éditorial signale « depuis bientôt trente ans qu’ils existent, les Cahiers pédagogiques n'ont consacré qu’un numéro à l’enseignement technique (n° 16, 1959 !)». Après tout, ceci est le reflet d’un phénomène général : l’enseignement technique et l’orientation sont négligés des médias et des réformes. Dans les faits, ce n’est pas tout à fait vrai, ainsi une importante réforme de l’orientation a été engagée en 1973, mais elle entre en vigueur très lentement (cinquante-trois départements concernés à la rentrée 74). Et que dire du silence dans lequel sont tenus alors les problèmes de l’enseignement outre-mer ? En donnant la parole à quelques enseignants de l’enseignement technique de Martinique, les Cahiers ne comblaient pas ces lacunes, mais contribuaient à mettre pour une fois en lumière ces éternels oubliés. À la lecture de ces propos d’enseignants de Martinique et de métropole (encadrés), on mesurera le chemin parcouru (ou pas) dans les faits (enseignement professionnel, orientation, enseignement outre-mer) plus que dans les discours sur la marginalisation.
,

Antidote

Désintox. L’année électorale qui vient sera à coup sûr chargée en caricatures, fausses bonnes idées et poncifs rétrogrades sur l’école, son fonctionnement, les méthodes pédagogiques, etc. Nous avons décidé, au CRAP-Cahiers…
,

Donner à choisir

  Donner à choisir Marc Ledoux Professeur de lettres au microlycée 93 « Je ne sais pas par quoi commencer ! Je n'y arrive pas ! », prévient Xiao Lei, avant même d'avoir essayé. Ancien décrocheur venu préparer…
,

Pourquoi parfois « c’est pas juste » ?

Les auteures s’inscrivent dans les objectifs du plan d’études romand (PER), dont la visée éducative est de développer le « vivre ensemble et l’exercice de la démocratie », intégré dans les pratiques ordinaires de la classe et dans les disciplines scolaires. Elles rendent compte ici d’un atelier philo où la question du juste et de l’injuste est mise en débat.
,

Former à la justice sociale

Equité L’éducation des élèves et la formation des enseignants pour l’égalité réelle dans l’accès aux droits fondamentaux se développent au Canada.
,

Quelles exigences ?

En éducation prioritaire encore plus qu'ailleurs, il faut se poser la question de ce qui est essentiel dans les contenus et les activités d'apprentissage, en interrogeant des réponses trop simples du côté des exercices mécaniques ou de la mémorisation.
,

Zep, recherche et pédagogie : quoi de neuf ?

Enseigner en Zep c’est, plus qu’ailleurs, se heurter à une incompréhension : pourquoi les élèves n’apprennent-ils pas comme on le souhaite ? Des chercheurs ont proposé quelques éléments de réponse depuis une trentaine d’années.
,

Accélérer, freiner ?

Oui, une politique spécifique dans certains territoires est nécessaire. Oui, le bilan des Zep est contrasté, avec des carences, mais aussi des succès indéniables. L'heure n'est donc pas à la remise en cause ou aux chamboulements, mais bien à l'analyse de l'existant pour en pérenniser et développer les réussites.