Archive d’étiquettes pour : écriture

Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Pour penser, apprendre et se construire

Les écrits de travail sont ceux que les élèves produisent dans les différents domaines et disciplines ou dans la vie scolaire. Ils recouvrent ce que d’autres ont appelé écrits intermédiaires, écrits transitoires, écrits pour réfléchir.…
,

Apprendre, c’est travailler avec le langage

Par l’écriture, l'élève effectue un travail cognitif sur des contenus, qui ne peut être isolé d’une élaboration et d’un contrôle des codes linguistiques et discursifs : en même temps qu’il utilise la langue, l'élève écrivant est en train d’apprendre à s’en servir.
,

Écrits imparfaits, du temps pour penser

Mettre à mal des conceptions erronées et persistantes côté élève : on écrit d’un seul jet, écrire c'est naturel, l'écrit doit être exempt de toute faute. Pour ne plus confondre tâche et apprentissage.
,

Ratures, biffures : travail en cours

Les enseignants ont beaucoup à apprendre des ratures et des biffures, parce que celles-ci sont la trace d'activités métacognitives chez leurs élèves. Les observer et les analyser devrait permettre de mieux réguler l'étayage et les tâches qu'ils leur proposent.
,

Libérer la parole

Comment enseigner vraiment les valeurs de la République ? Ce peut être de laisser l'émotion s'exprimer, de dire des vécus parfois difficiles, pour qu'une communauté se crée, pour que la solidarité naisse.
,

Des détours pour délier

La mise en place, en sciences économiques et sociales, de situations d'écriture variées, permet de lever les inhibitions et de dépasser les blocages, pour faire écrire et, par là même, faire apprendre.
,

Cent fois sur le métier

Donner aux élèves la possibilité de revenir sur leur travail, c'est organiser les modalités pratiques de cette possibilité : analyse des différents supports et de leurs modalités d'utilisation pour que l'écrit intermédiaire soit réellement au service des apprentissages.
,

Faire bouger les lignes

Former les professeurs de toutes disciplines à la production d'écrit suppose de lever des résistances encore présentes afin de modifier les gestes professionnels.
,

Écrits de travail, travail de l’écrit

Tout à la fois ébauche, document de travail et de réflexion, mais aussi matériau préparatoire, l'écrit de travail est un outil didactique, pédagogique et psychologique fort pour accéder à la réflexivité, source nécessaire d'apprentissages féconds.
,

Entendre les autres penser

Au départ destiné à recueillir la parole et les interrogations des élèves, le carnet de questions a créé un espace où la pensée et l'écrit se libèrent.
,

Palimpsestes numériques

Comprendre les processus à l'œuvre dans l'acte d'écriture grâce aux fonctionnalités du traitement de texte : commenter, ajouter, barrer, s'insérer dans un texte littéraire pour finalement développer, chez l'élève, une posture d'auteur. 
,

Faut-il représenter la mitochondrie ?

En ce qu'il mêle des mots, des symboles mais aussi des dessins figuratifs représentant la réalité, le schéma est un outil et un levier efficace. Encore faut-il avoir conscience qu'il relève d'une forme spécifique de langage, qui nécessite un apprentissage.