Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Les métamorphoses du baccalauréat

Contrairement aux idées reçues, le baccalauréat a beaucoup évolué, dans sa forme, depuis sa création. Un détour historique éclairant, qui présente également les nombreuses tentatives de réforme, avortées, quand il a été question d'y introduire une part de contrôle continu.
, ,

Élements diagnostiques

Cet article d'octobre 2000 faisait le point sur les principes régissant l'organisation du baccalauréat, leurs limites et leurs contradictions. Il proposait aussi quelques pistes pour y remédier.
, ,

De l’empêchement de réformer

De l’impossibilité de réformer le lycée en raison de l’impact du baccalauréat sur la scolarité des lycéens, déjà en 1999.
, ,

Propositions de traitement

Inadapté dans ses structures et flou sur ses objectifs, le lycée est confronté aujourd’hui à la nécessité de se transformer : comment ? En proposant une réforme ambitieuse et réfléchie, à la mesure des défis contemporains.
, ,

Le bac n’est pas une fin en soi

Dans cet article paru en février 2014, l'auteure explique que posséder un certificat de fin d’études secondaires est désormais une norme. Comparaison avec ce qui se joue dans d'autres systèmes éducatifs.
, ,

Le lycée français se cherche et ne s’est pas encore trouvé

On peut déplorer que la réforme du baccalauréat n'ait pas été l'occasion d'une vraie réflexion et d'une refonte du lycée. Cette dernière, tâchant de concilier enseignements communs et introduction d'une part de modularité, pose plus de questions qu'elle ne résout de problèmes.
, ,

Baccalauréat et recrutement des élites : le porte-à-faux

Aujourd'hui examen sans signification ni enjeu, le baccalauréat est devenu un leurre, tant au niveau de l'évaluation des candidats que de l'égalité, notamment pour l'accès aux études supérieures.
, ,

Pour un continuum lycée-supérieur

Comment accompagner au mieux la réforme du lycée et les réformes en général ? Le point de vue d'un recteur dans un entretien donné aux Cahiers en 2011.
, ,

Cursus lycéens : c’est comment ailleurs ?

La récente réforme du baccalauréat général et technologique réaffirme la mission du lycée : préparer les élèves à la réussite dans l’enseignement supérieur. Mais comment assurer cette mission ? Comparaison entre trois pays, Angleterre, Italie et France, qui révèle des conceptions différentes du lycée.
, ,

Les paris d’une réforme nécessaire

Si personne ne conteste la nécessité de la réforme du baccalauréat, sa mise en place, ses conséquences et les questions qu'elle suscite interrogent les enjeux éducatifs et sociétaux qui la sous-tendent.
, ,

Sortir du labyrinthe

Pour mettre fin à la machine à trier que constituent le lycée et l'enseignement secondaire français, un parent d'élèves militant dresse ici un plaidoyer pour un lycée polyvalent.
, ,

Le lycée des occasions manquées (et des questions sans réponses)

À vouloir faire du lycée l'antichambre de l'enseignement supérieur, on perd les valeurs qui devraient pourtant présider à sa conception : droit à l'erreur et au choix, formation du citoyen et lutte contre les inégalités.