Archive d’étiquettes pour : autorité

,

Autorité et gestion de classe

L'auteur, intervenant en formation initiale des enseignants, nous fait part des invariants de la gestion de classe. Débuter dans le métier d'enseignant, c'est aussi se préparer en réfléchissant à son rôle et aux questions d'autorité.
,

Apprendre à commencer

Deux formateurs d’enseignants qui ont eux-mêmes bien connu des classes difficiles proposent leurs analyses et des exemples d’activités de formation pour les enseignants débutants.
,

Les techniques paradoxales

Il y a bien des risques qu'une mêlée à un contre vingt-cinq tourne en faveur des plus nombreux. Et si on essayait plutôt la ruse des arts martiaux ?
,

Rêveries d’un pédagogue solitaire

Dialogue imaginaire. Parce qu'il est un des éminents spécialistes des sciences de l'éducation et un toujours jeune maitre en pédagogie, nous sommes allés interroger Jean-Jacques Rousseau, pour avoir son avis sur les projets actuels de réforme du système éducatif et, au-delà, sur ce que doit être pour lui la relation pédagogique. Si certains points peuvent paraitre contestables, irritants ou provocateurs, les conceptions développées lors de cet entre­tien sont souvent les nôtres aux Cahiers, et nous ne serions pas fâchés si réformateurs d'en haut ou d'en bas s'en inspi­raient !
,

CLASSES DIFFICILES, CLASSES USANTES

Faire face à une classe difficile est une épreuve professionnelle. Pouvoir s'appuyer sur un collectif est indispensable, ne pas pouvoir le faire est en tout cas périlleux.
,

QUE PEUT L’ENSEIGNANT ?

Une filière peu valorisée, STG, un enseignement qui rebute souvent les lycéens, les mathématiques. Difficile de mobiliser les élèves, et le climat devient parfois lourd. Les mots clés : douceur, engagement, empathie.
,

Le retour du retour de la morale

Septembre 2011 : instauration d’un cours instruction morale dans le premier degré (ministre Chatel). Septembre 2012 : annonce d’un projet d’enseignement de morale laïque dans le second degré (ministre Peillon). Loin de nous l’assimilation un peu facile de deux projets que tout oppose. Il n’empêche. Décidément la morale revient. Et ce n’est pas la première fois ! Avril 1981 : depuis quelques mois, les colloques, les prises de position, les règlementations se multipliant sur le sujet, les Cahiers pédagogiques consacrent leur dossier à « l’école en danger de morale » avec, précise la couverture « une lettre de Michel Rocard », seul homme politique sollicité à avoir répondu. Extrait : « Tout ce qui privilégie le travail en équipe, que ce soit dans les rapports entre enseignants ou à l’intérieur de la classe, tout ce qui réduit la portée des compétitions individuelles, tout ce qui enseigne la valeur du rapport à autrui est à mes yeux de nature à restaurer les valeurs morales que notre société et l’État laissent s’effriter. » Restons en là pour cette contribution et voyons plutôt comment un pilier des Cahiers pédagogiques, Philippe Lecarme, abordait la question.
,

VU DE L’INTÉRIEUR

La classe difficile est une catégorie englobante, qui recouvre bien des différences individuelles. Aire de jeux pour certains élèves, c'est une arène pour d'autres. Un témoignage d'une collégienne à propos de sa classe de 4e.
,

EN PRÉSENCE DE L’INSPECTRICE

Une heure de cours ordinaire, la classe ayant décidé ce jour-là d'être moins difficile que d'habitude pour ne pas saboter une inspection en cours.
,

DES CLASSES EN MANQUE DE TIERS

Des juristes et psychologues, écoutants-rédacteurs du dispositif Jeunes Violences Écoute sont sollicités par des lycées pour intervenir dans des classes difficiles. Qu'y a-t-il à voir, à dire aux personnes impliquées lorsqu'on est…
,

Les techniques paradoxales

A plusieurs voix Les techniques paradoxales ont pour objectif d’exercer une influence sur des personnes ou des groupes qui résistent à l’influence. Quand une classe rebelle se montre imperméable à l’appel à la raison ou se…
,

LES PREMIÈRES CLASSES

S'il y a des classes difficiles en maternelle, c'est parce qu'il est difficile de constituer une classe, d'habituer de tout jeunes enfants ne connaissant que le contexte familial à la vie collective à l'école.