Archive d’étiquettes pour : éducation artistique et culturelle

Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Le sens de l’engagement

Marie-Joana Chamlong enseigne les arts appliqués dans un lycée hôtelier. Ses pratiques professionnelles visent à faire de la culture un moyen pour ses élèves de « trouver du sens dans leur futur travail ». Rencontre avec une professeure qui a elle-même trouvé du sens à son métier en enseignant en lycée professionnel.
,

La culture, espace de liberté

La pratique culturelle comme interface entre le jeune et la connaissance de soi, des autres, du monde : donner le meilleur de l'école aux élèves qui en décrochent.   La pratique d’activités culturelles est dynamique. Elle…
,

La culture n’est pas la cerise sur le gâteau

À partir d'un simple partenariat lancé avec la conviction que la culture pouvait aider à apprendre, nos auteurs ont finalement été amenés à confirmer cette intuition jusqu'en Finlande. Comment s'appuyer sur la culture, au niveau de l'établissement et au niveau du département ? C'est ce que nous racontent ici à deux voix des passionnés.
,

Remembrance

Un projet mis en place avec une classe de 3e autour d’un échange avec des élèves danois, en anglais et en interdisciplinarité (anglais-histoire), afin de mettre en résonance les deux guerres mondiales et leur souvenir dans les pays concernés.
,

En arts plastiques, comment l’art parle de la guerre

La Lorraine est bien sûr en première ligne de la commémoration. Parmi les nombreux projets, l’un d’eux, sur la ligne bleue des Vosges.
,

La guerre en chantant

Les chansons constituent un vivier de ressources originales pour aborder avec les élèves certains aspects de la Première Guerre mondiale comme la violence des combats (la brutalisation), le sentiment patriotique, le nationalisme ou la lassitude, voire l'esprit de révolte à compter de 1917. Sur un plan pédagogique, elles offrent la possibilité de travailler en interdisciplinarité, histoire, lettres, éducation musicale ou langues vivantes. Et dans le cadre de l'histoire des arts et d'un parcours consacré à la chanson au XXe siècle, elles offrent une thématique intéressante.
,

Traces de guerre

Une classe de 3e à PAC (projet artistique et culturel) s'apprête à mener ce projet en collaboration avec le Forum des images, en s'appuyant sur une expérience de trois ans. L'équipe poursuit ainsi un travail déjà engagé avec un cinéaste professionnel.
,

Histoire des arts : un espace numérique de travail pour collaborer

L'auteur de ce texte nous fait voir l'intérêt d'un espace numérique de travail pour coordonner les activités d'enseignants et élèves dans l'enseignement de l'histoire des arts, au collège.
,

Être ou avoir ?

L'école, lieu de purs esprits ou de corps animés ? Le cinéma en donne une image qui ne manquera pas de surprendre.   Le cinéma français donne de l’image du corps enseignant une représentation proche…
,

La saveur des savoirs. Entretien avec Jean-Pierre Astolfi

Invité en ouverture des rencontres CRAP de Rambouillet en 2004, qui avaient pour thème « Face aux difficultés du métier, que construisons-nous ? », Jean-Pierre Astolfi a mis en avant la nécessité de ne pas renoncer aux savoirs. Interrogé par les Cahiers, il revient ici sur cette insistance qui avait pu surprendre les participants.
,

Ecrire, jouer, danser et mettre en scène

Présenter un spectacle, aboutissement d’un travail à la fois scientifique et théâtral, tel a été le pari de deux centres pilotes de La main à la pâte situés en éducation prioritaire. Pari réussi et qui se poursuit, malgré les conditions défavorables créées par le Covid.
,

RENDRE SA PAROLE EN MAIN

Tous ont en commun, l’échec scolaire, la lenteur du développement intellectuel, l'absence ou inadéquation du scénario de vie,et une image corporelle fragilisée. Et le pari d’un projet sculpture. De la matière. De soi.