Entrées par Cécile Blanchard

Les lycéens s’engagent

Quand des lycéens se rencontrent, qu’est-ce qu’ils se racontent? Des histoires d’engagement! Lors de la convention nationale de l’UNL (Union nationale lycéenne) vendredi 30 et samedi 31 octobre et de l’assemblée générale des maisons des lycéens (MDL) lundi 2 et mardi 3 novembre, nous sommes allés à la rencontre de ces jeunes qui s’engagent dès le lycée.

Travailler ensemble

Faire équipe vraiment : tout un programme ! Chacun voit bien les réticences que provoque la perspective de travailler en équipe dans l’Éducation nationale, pour ne parler que d’elle, et la difficulté de certains à travailler avec les «autres», issus d’une autre culture disciplinaire, dans le cas des EPI, ou professionnelle, dans le cas des activités périscolaires […]

Réactions à la lecture de «Réapprendre à lire» de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller

Une enseignante, conseillère pédagogique en Savoie dans la circonscription où Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller ont mené leur enquête, nous fournit ici des éléments d’information qui lui font contester, à elle et à d’autres enseignants de la circonscription concernée, la rigueur de l’expérimentation et donc sa validité.

Qu’est-ce qui est indispensable pour progresser ?

Nous avons été informés par ses amis et collègues du décès de Louis Legrand à l’âge de 95 ans. Le monde de l’éducation et de la recherche pédagogique vient de perdre un homme phare. Les Cahiers pédagogiques ont été proches de Louis Legrand dès les années 70, au moment où des collèges expérimentaux tentaient d’anticiper sur une réforme déjà indispensable. Son combat pour un collège démocratique reste pleinement d’actualité. Nous lui rendons hommage à travers deux de ses contributions à notre revue.

,

L’histoire en vies

Célébrer le centenaire d’un événement cousu de chagrins, de drames, de sang de larmes serait lettre morte si en écho, la célébration ne rencontrait qu’un silence compassé. Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, enseignante en histoire-géographie, a saisi dans les traces de vie laissées par les archives de la famille Résal, une veine pédagogique pour explorer la Première Guerre mondiale en associant de multiples compétences. Que nous enseigne l’histoire quand deux générations éloignées d’un siècle la partagent ? Des savoirs impromptus que la curiosité éclaire.

L’histoire et le vélo

Pour quoi enseigner l’histoire? Parce que c’est comme le vélo. Cette phrase dite sous forme de boutade mérite une explication et Jean­-Clément Martin, qui a coordonné Pourquoi enseigner l’histoire? le numéro 69 de la revue du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) de Sèvres, en a offert une très intéressante mercredi 30 septembre, lors de la présentation dudit ouvrage.

La configuration et la salade

Entre la «configuration» des élèves, à qui l’on demande de «faire pareil» que le maître, et la pédagogie de la salade, où l’on se conterait de regarder «pousser» les enfants pour ne pas entraver leur créativité, Sylvain Connac défend l’hypothèse qu’il existe un juste milieu.

La semaine de pré-rentrée vécue par un stagiaire

En attendant la publication d’un dossier des Cahiers pédagogiques sur les débuts dans le métier d’enseignant, voici les premières émotions et questions dont témoigne un stagiaire, alias @BenjiprofHG, sur Twitter. Nous espérons pouvoir vous proposer d’autres articles sur ce modèle tout au long de l’année, si lui-même réussit à continuer à publier des messages sur Twitter.

Lutte contre les inégalités et EPI

La réforme du collège entend “mieux lutter” contre les inégalités, en s’intéressant aux pratiques en classe mais l’efficacité des mesures est fréquemment remise en cause par ceux qui ne veulent pas de cette réforme. Prise de position et visite guidée des EPI sous l’angle de la lutte contre les inégalités.

«Si vous voulez améliorer les résultats des élèves, le pédagogique seul ne produira pas les effets escomptés.»

Se préoccuper du climat scolaire est dans l’air du temps. Peut-être parce qu’une prise de conscience est en train de se faire et que l’on réalise collectivement que c’est un facteur essentiel pour la réussite des élèves, et le bienêtre de tous. A quelques jours de la parution du numéro des Cahiers pédagogiques portant sur cette question, voici ce qu’en disent les coordonnateurs du dossier.

Lecture : et si on s’intéressait aux pratiques réelles ?

«Des constats ni optimistes ni pessimistes, mais une recherche qui dynamise», telle est la conclusion donnée par le directeur de l’Institut français de l’éducation, Michel Lussault, lors d’une réunion organisée par l’Association des journalistes de l’éducation, ce 15 septembre[[Michel Lussault se trouve aussi être le président du Conseil supérieur des programmes mais n’intervenait pas à ce titre.]]. Roland Goigoux présentait l’impressionnant travail mené à partir de «pratiques effectives» de 131 enseignants, d’observations de classes qui ont mobilisé de nombreux acteurs (une soixantaine de chercheurs) et de tests qui ont touché plus de 2500 élèves. Une avant-première avant un colloque à Lyon le 25 septembre qui promet d’être passionnant.