Archive d’étiquettes pour : élèves à besoins particuliers

,

La charrue avant les bœufs

Que faudrait-il modifier dans le quotidien scolaire pour la loi de 2005 s’applique enfin ?
,

Récits de soi

Des élèves de 3e et des jeunes exilés non francophones se sont rencontrés autour de fables et interviews. Quand l’inclusion passe par la découverte de soi et de l’autre.
Couverture du n° 502 des Cahiers pédagogiques "Par ici les sorties", avec un cartable sur lequel sont collées des étiquettes "VTT", "Le Louvre", "Ferme aux crocodiles", comme sur une valise qui aurait beaucoup voyagé. Dessin de Thierry Dedieu.
,

Vivre la différence

Comment organiser une classe transplantée avec une élève handicapée, pour que tout se passe au mieux pour elle, pour que tous ses camarades vivent à cette occasion une expérience humaine qui les marquera bien davantage qu'une leçon de morale sur le respect des différences ?
,

FICHE OUTIL : Quand l’élève perturbe

La gestion en classe du comportement de certains élèves à besoins éducatifs particuliers s’avère être un travail qu’on se doit de mener dans le cadre de l’équipe éducative autour d’objectifs pédagogiques clairement énoncés. Proposition d’une grille en cinq phases pour la gestion des crises avec des exemples concrets de réponses à des défis persistants (pour l’école primaire mais adaptable à d’autres niveaux).
,

Merci Gabriel

Et si les élèves à besoins éducatifs particuliers (les EBEP, charmant acronyme dont l’Éducation nationale a le secret) nous aidaient à progresser dans la façon dont nous obtenons en classe le calme nécessaire pour travailler ?
,

Aller, rester et réussir à l’école

Depuis 2013, l’association Rencont’roms nous s’est installée sur le terrain de la Flambère, à Toulouse, un bidonville où vivent des familles Roms roumaines en grande précarité. Dix ans après, l’ambition de donner « la parole aux premiers concernés », pour agir à la fois sur le plan culturel, éducatif et de l’insertion professionnelle, est devenue une réalité concrète et quotidienne.
,

Et pourtant, ils apprennent !

Les personnes détenues pour de courtes ou de longues peines peuvent reprendre ou suivre des études en prison. Que se passe-t-il dans ce contexte qui les pousse à apprendre, à reprendre ou poursuivre des études ?
,

La place de l’enseignant

Commencer, recommencer, continuer des études en prison ne se décide pas seul.
,

Le responsable national soumis à la question !

Entretien avec Jean-Pierre Laurent, Responsable national de l’enseignement en milieu pénitentiaire.
,

Une expérience unique, mais plurielle !

Je n’avais aucune des expériences et qualités requises pour rédiger la préface d’un ouvrage portant sur l’enseignement en prison. Pourtant, de façon imprudente, voire présomptueuse, j’ai accepté de le faire : la demande me venait de Christian Frin (nos routes se sont croisées plusieurs fois) et le CRAP m’apportait à priori la garantie de l’intérêt du travail. J’avais la conviction qu’il serait innovateur et la quasi-certitude de pénétrer un texte porté par des valeurs proches des miennes.
,

La formation tout au long de la vie, en détention

On s'inscrit aux cours par intérêt, avec un projet pour la sortie, ou pour obtenir une réduction de peine.
,

Une culture pédagogique pénitentiaire ?

Le mouvement révolutionnaire, au cours duquel la prison devient une peine et la privation de liberté la règle, place l’instruction au rang des priorités. Le code de procédure pénale va inscrire un premier contour de l'intervention des enseignants en prison. Cette prise en charge des « classes d’inadaptés sociaux » par des instituteurs va préfigurer de la réalité d’aujourd’hui.