Archive d’étiquettes pour : école primaire

Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Geek et pédagogue

e numérique pour apprendre et coopérer, vous en rêviez ? Via sa twittclasse de CE1/CE2, François Lamoureux l'a fait. Sylvain Connac nous ouvre ici un petit coin de fenêtre sur cette classe.
,

Le chant des abeilles

RObeeZ, c’est la contraction de deux mots: « robot » et « bzz », comme le chant des abeilles. C’est aussi le nom d'un projet numérique et scientifique dont l’intérêt est double : il associe développement professionnel de l’enseignant et apprentissages interdisciplinaires pour les élèves.
,

Les jeux sur tablette : quels apprentissages ?

Voici deux exemples d'activités d’apprentissage à caractère ludique à partir de tablettes numériques. Les auteurs présentent leurs impacts sur les pratiques d'enseignement et les conditions d’un véritable bénéfice numérique.
,

Qu’apprend-on avec un jeu sérieux ?

Les jeux sérieux modifient de manière importante le format scolaire : ce n'est plus la souffrance et l'effort qui guident les apprentissages, mais le plaisir de chercher par soi-même et avec d'autres. Ce compte rendu de séquence nous donne à voir ce qui se passe et ce qui s'apprend au sein d'une classe engagée, dans un jeu numérique convoquant des savoirs sur la physique des éléments.
,

Le risque permanent de l’incompréhension

La rencontre entre les parents, leur enfant et les enseignants met en jeu des tensions fortes autour du rapport à la loi, à la règle, à la norme sociale et scolaire. Le sentiment de faute, la peur ou la colère ne sont jamais bien loin... Il faut pourtant faire de ces rencontres un moyen de faire progresser les élèves.
,

Quand le problème pose problème

Voici un exemple de débat mathématique où les élèves explicitent ce qui pose problème dans le problème. Ce faisant, ils progressent aussi en langage.
,

Parce que les élèves sont des êtres pensants

Débattre pour décider "en vrai", est-ce possible ? Propos modestes et résolus d'une enseignante de CM1 pleine de confiance dans les capacités de ses élèves à construire leur vie commune.
,

Par groupes et par écrit

L'idée du débat est associée à celle de l'oral. Pourtant, dans de nombreuses sphères de la société, des débats parfois très virulents ont lieu à l'écrit. Si on transposait cela en classe ?
,

Question de style et de finalités

Il y a bien des variantes du débat, comme le montre ce dossier. Car chaque enseignant reconstruit à sa manière ce genre scolaire et lui donne des finalités particulières : on le voit ici à propos de l'interprétation de textes littéraires au CM2.
,

Se laver les mains comme une infirmière

Animer à distance cette classe de CE1 et fidéliser les élèves n’aurait pas été aisé sans la complicité des parents et le recours à des partenariats culturels.

L’empathie : un atout face aux difficultés comportementales des élèves

Une enseignante en élémentaire partage des expériences sur un sujet souvent au cœur des préoccupations dès la maternelle : accueillir des élèves présentant des difficultés comportementales.
arton7786.jpg
,

MALENTENDUS AUTOUR DES « DIX-HUIT HEURES »

Au primaire, les services prévoient dix-huit heures annuelles pour «l'animation et la formation pédagogiques ». Comment les professionnels concernés les considèrent-ils ?