Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.

« L’usage d’un outil numérique suppose de s’exercer, de tenter, d’échouer pour refaire »

Quels savoirs et compétences pour un monde devenu numérique ? Quels sont les enjeux et les mutations des apprentissages, des savoirs, des rapports au monde et des rapports humains en jeu dans l’enseignement par et au numérique ? Notre dossier « vers une éducation numérique » vous est ici présenté par ses trois coordonnateurs.
,

Revue de presse du 13 novembre 2022

Semaine de vacances et pourtant bien chargée et qui présage une rentrée, comment dire.... morose et incertaine. Echos des systèmes Pour vous mettre en forme, et si vous avez trois heures devant vous, vous pouvez écouter l’Audition…
,

Désir(s) d’apprendre

Grégory Delboé, professeur des écoles, formateur à l’Inspé de Lille, explore ce qui met en mouvement les élèves. Ses recherches, dans le cadre de sa thèse et au-delà, l’ont mené sur des voies qu’il ne pressentait pas, dans un enchainement guidé par les découvertes et les rencontres. Elles l’ont conduit aussi à rejoindre il y a deux ans le comité de rédaction des Cahiers pédagogiques. Rencontre avec un arpenteur d’apprentissages.

Éduquer avec la nature : apprentissages et contraintes

À la Biennale internationale de l’éducation nouvelle organisée à Bruxelles du 29 octobre au 1er novembre, l'un des ateliers se déroulait dehors, au bord du lac… Un lieu idoine pour échanger sur la nature comme contexte et support d'apprentissage. Laurent Reynaud, l'animateur de l'atelier, nous en fait un récit évocateur et vivifiant.
,

Revue de presse du dimanche 6 novembre 2022

  Beaucoup de bruits divers cette semaine : le budget de l’Éducation nationale, la communication du nouveau ministre, les réformes, les personnels, etc. Échos des systèmes Le ministre de l’Éducation, sans doute inspiré…
,

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse au sujet des mouvements pédagogiques

Monsieur le ministre, Nous vous écrivons au lendemain de l’édition 2022 de la Biennale internationale de l’éducation nouvelle qui a réuni à Bruxelles plus de 500 personnes, venant de vingt-trois pays pendant quatre jours. Ces personnes…
,

Revue de presse du 30 octobre 2022

Même durant les vacances, les Cahiers restent à l'affût ... Mais profitez en tout de même. Echos des systèmes On commence par les déclarations de notre ministre égrenées dans l’OBs, mais pour les abonnés. La méthode…

L’éducation contre la barbarie

« L’être humain est une aventure », affirme Bernard Charlot, dès le titre de sa conférence à la troisième Biennale internationale de l’éducation nouvelle à Bruxelles. Et cette aventure penche aujourd’hui dangereusement vers la barbarie, alerte celui qui vit depuis des années au Brésil, à la veille du second tour d’une élection présidentielle qui oppose Lula et Bolsonaro. Il appelle à replacer l’humain au centre de la pensée et de la pratique pédagogiques.

« On peut identifier les avantages tirés du coenseignement pour les enseignants. »

L’école rurale peut-elle être un lieu d’innovation pédagogique ? Le coenseignement est-il plus porteur de développement professionnel pour les enseignants et enseignantes que les dédoublements de classes ?
,

Revue de presse du dimanche 23 octobre 2022

Beaucoup d'articles cette semaine sur le travail des enseignants, leur temps de travail et leur épuisement. On a aussi beaucoup parlé de la réforme très controversée de la voie professionnelle. Et toujours la laïcité, l'enseignement,…

« La situation des enfants arrivés d’Ukraine met en exergue nos besoins éducatifs »

Comment bien accueillir en classe les enfants allophones, et en particulier ceux qui arrivent d’Ukraine ? Entretien avec Catherine Mendonça Dias, enseignante-chercheuse en sciences du langage et didactique du français langue seconde.