Savoir

Pour le dictionnaire, le terme « savoir » désigne tantôt un verbe et tantôt un nom. Comme verbe, il renvoie à cinq significations liées, mais distinctes : 1) la conscience : mesurer les enjeux, les conséquences de quelque chose (je sais ce que je fais !) ; 2) l’information : être au courant de ceci ou de cela (je sais qu’il est venu hier) ; 3) la connaissance ou l’expérience (je sais que Paris est la capitale de la France ; je sais m’y prendre dans cette situation) ; 4) la capacité : pouvoir ou savoir faire quelque chose (je peux marcher, je sais conduire) ; 5) le jugement, l’évaluation : savoir la valeur, le prix d’une chose, d’un acte (je sais ce qu’il en coûte de lui désobéir).

Valeurs et finalités

La voie professionnelle fait suite en France au premier cycle de l’enseignement secondaire, avec une double finalité : former les élèves à un métier et les préparer à des études supérieures. La formation professionnelle initiale s’est progressivement scolarisée pour s’inscrire comme la « voie professionnelle » lors de la rénovation de 1999, à côté des voies générale et technologique du lycée. Communément appelée « voie pro », elle accueille aujourd’hui près d’un tiers des lycéens, soit en CAP (Certificat d’aptitude professionnelle), formation courte en 2 ans, soit en Bac pro (Baccalauréat professionnel) préparé en 3 ans depuis 2009. Cet alignement de la formation du Bac pro sur les autres voies du lycée a contribué à renforcer son attractivité (Troger, Bernard, Masy, 2016), pour des élèves qui passent aussi un diplôme intermédiaire (BEP) afin de leur garantir une qualification initiale.

Valeurs et finalités

Accomplissant l’espoir politique de la philosophie des Lumières, l’école de la République se doit – dans son principe - de remplir plusieurs missions centrales au cœur du fonctionnement de notre vie démocratique :D’abord former des citoyens éclairés pour légitimer le suffrage universel : l’instruction obligatoire assure que chaque vote sera fait en fonction de la Raison - et non des pulsions - et au nom de « l’Intérêt Général ».

Programme d’enseignement

Un programme d’enseignement est une liste de contenus à enseigner dans une unité de temps (période, année, cycle) pour un public donné. Ces contenus peuvent être de natures différentes : savoirs, savoir-faire, compétences… Un…
, ,

Un glossaire

L’association du CRAP-Cahiers Pédagogiques est forte de nombreuses et fréquentes publications dans le domaine de l’éducation et la formation. Elle participe depuis longtemps aux débats sur les questions de pédagogie et de didactique et est une référence pour la plupart des enseignants et cadres de l’enseignement scolaire.Dans cette activité, les auteurs qui écrivent pour les Cahiers Pédagogiques manient des concepts éducatifs et pédagogiques. Cela faisait longtemps qu’un projet de glossaire de ces notions-clés était discuté. Le voilà réalisé.
,

Analyse des pratiques

L’analyse des pratiques se réfère à notre disposition à nous interroger après avoir agi : ai-je réussi dans ce que j’ai entrepris ? qu’est-ce que je peux améliorer ? Ce questionnement implicite s’est peu à peu mué en interrogation collective dans la mesure où, dans les « métiers de l’humain » (soigner, enseigner, gouverner, entre autres), le résultat n’est pas soumis à une obligation alors que les moyens, eux, le sont.
,

Accompagnement

Ces dernières décennies, dans de nombreux milieux, que ce soit celui du travail social, du champ juridique, des secteurs médicaux ou sportifs, du monde de l’entreprise, de l’éducation, de la formation, on parle de plus en plus d’accompagner là où il était question auparavant de former, d’éduquer, de guider ou de conseiller.
,

Citoyenneté

L’étymologie latine du mot (civis) renvoie à la dimension juridique, à l’appartenance à une communauté de droit, son équivalent grec (polis) renvoie à la communauté politique : la citoyenneté est un statut juridique qui fait d’un individu un être politique dans une société organisée en Cité ou en Etat.
,

Autorité

À l’école, une situation de relation d’autorité est une situation dans laquelle un enseignant – ou tout autre personnel de l’établissement – demande à un (ou à des) élève(s) d’obéir, étant entendu que l’obéissance ne se confond pas nécessairement avec la soumission. Cependant, trois conceptions de l’autorité coexistent actuellement dans les discours et les pratiques.
,

Apprendre

Apprendre est une activité intellectuelle qui se définit comme une modification durable des comportements et des systèmes de pensée. Elle est particulièrement étudiée par la psychologie cognitive, du point de vue de l’activité individuelle de l’apprenant. Mais elle l’est aussi par la psychologie sociale, qui attribue une importance aux échanges et à la relation.
,

Complexité

Complexe, ce n’est pas la même chose que compliqué.Est « compliqué » un ensemble difficile à appréhender mais que l’on peut décomposer en éléments simples afin de les analyser séparément. Par exemple les accords du participe passé expliqués à un non francophone.Est « complexe » un système (un corps vivant, un territoire, un domaine économique, une plaidoirie au tribunal, etc.) dans lequel plusieurs entités interagissent ensemble et où la connaissance des parties ne suffit pas à la connaissance du tout. On doit faire des va-et-vient pour réunir la connaissance du tout et celle des parties.
,

Coéducation

La coéducation désigne selon Sylvie Rayna, ce « processus de mutualisation entre les acteurs premiers que sont les parents et les acteurs professionnels qui interviennent auprès de l’enfant, simultanément et successivement ». Il s’agit donc d’un processus qui ne désigne pas uniquement les relations entre la famille et l’école. Mettre en œuvre et valoriser ce processus dans le système scolaire, c’est s’appuyer sur l’idée qu’une porosité entre école et famille est bénéfique pour l’enfant-élève. On trouve cette notion dans la circulaire de l’Education Nationale qui fait référence « Renforcer la coopération avec les parents dans les territoires » (BO 2013142). Selon cette idée, il incombe aux différents adultes qui accompagnent l’enfant dans son éducation de se coordonner et de dialoguer, chacun dans leur rôle, favorisant par cette démarche l’entrée dans les apprentissages scolaires.