Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !
,

Un projet de reines

533-une-200.jpg
En prévision de l’enseignement commun de sciences en cycle 3 qui doit être organisé pour les trois disciplines autour de thématiques communes, un collège s’organise pour expérimenter l’année précédente.

Notre collège est depuis deux ans retenu par le conseil général de Loire-Atlantique comme « collège engagé pour l’environnement », ce qui nous permet de travailler avec des associations dans de bonnes conditions matérielles et financières. Pour se préparer à l’enseignement des sciences et techniques en cycle 3 à la rentrée 2016, nous avons décidé de travailler conjointement physique-sciences de la vie et de la Terre-technologie avec toutes les classes de 6e. Un groupe de vingt élèves, volontaires à l’inscription en 6e, est plus investi, avec une heure en option E3D1 à leur emploi du temps et assurée par le professeur de physique.

Des logos et des ruches

Les trois disciplines pratiquent des activités diverses mais coordonnées dont le fil conducteur est l’éducation à une démarche de développement durable, en lien avec les programmes actuels et à venir. On peut en dresser une liste non exhaustive : accueil, installation, entretien et suivi de deux ruches avec un apiculteur ; réflexion, création, installation d’affichettes « écogestes » adaptées aux différents lieux du collège ; campagne pour faire cesser le gaspillage à la demi-pension ; expériences autour des énergies renouvelables ; conception et réalisation de logos « Stop pub » pour les boites aux lettres ; comparaison de produits lors du petit déjeuner au collège, jeu sur les emballages, les pictogrammes, logos, labels, etc.

En amont, le groupe de 6e option E3D a travaillé sur l’impact environnemental de la consommation excessive de papier, encre, etc. pour les publicités reçues dans nos boites aux lettres, avec l’enseignant de physique, dans le cadre des activités sur les écogestes.

En technologie, quatre grands temps ont réuni tous les élèves de 6e :

  • assurer un minimum de prérequis sur les deux machines dont les élèves vont avoir besoin pour réaliser l’objet technique (cisaille et fraiseuse numérique) : les élèves observent notre façon d’utiliser en toute sécurité les machines. Ils complètent une fiche technique d’activité dans l’atelier en position d’observateur pour la fraiseuse (nécessité de maitriser un logiciel pour piloter la machine) et de manipulateur sur la cisaille ;
  • se frotter à une situation problème : quelles formes donner à notre « Stop pub » avec des contraintes dimensionnelles, techniques sur les machines du collège et avec des matériaux de récupération et des libertés esthétiques, graphiques, etc. ? Certains font des croquis, des schémas et d’autres font un vrai dessin avec des dimensions. Ils comparent ensemble les méthodes, et finissent par réaliser un projet personnel construit sur papier ;
  • apprendre à manier le logiciel de conception et de fabrication utilisé pour travailler sur la fraiseuse numérique. Chaque élève travaille seul sur le logiciel pour faire ses fichiers de conception et d’usinage de son « Stop pub ». Se retrouver seul face aux problèmes générés par un outil (l’ordinateur) qu’ils aiment bien est une expérience qu’ils disent apprécier en général ;
  • présenter leur démarche : concevoir à deux, sur logiciel de bureautique, une fiche de synthèse qui reprend les fichiers réalisés pour la fabrication (captures d’écrans) avec légendes et titre adaptés.

Être autonome et s’entraider, tels sont les objectifs dans les activités menées pendant plusieurs séances. Des exemples : l’autocorrection des fiches machines est faite avec les documents ressources à disposition dans la classe ; deux élèves usinent des « Stop pub » quand les fichiers sont validés (ils se contrôlent mutuellement) ; un élève montre à un camarade comment il a utilisé la fraiseuse ; une aide est demandée par un élève qui n’arrive pas à finaliser les fichiers de conception et d’usinage ; un élève rapide et passionné envisage un modèle plus élaboré ; pour préparer la synthèse, les plus en avance peuvent commencer la structuration de leurs connaissances (sur les modes de représentation, les procédés de fabrication, etc. avec une fiche de questions).

Suit un travail en classe entière avec reprise de ce qui a été abordé (savoir, savoir-faire, savoir être) durant les activités d’atelier et la structuration des connaissances (fiches de connaissances avec les notions à connaitre).

Dans nos trois disciplines, l’évaluation se fait par compétences et sans note.

le miel du collège

Durant l’année scolaire 2015-2016 , en option E3D et en arts plastiques, les élèves ont travaillé sur les étiquettes des futurs pots de miel, sur la décoration des deux ruches, et ont préparé des affichettes expliquant l’organisation de la ruche et la vie des abeilles.

En SVT, le projet a été présenté par l’apiculteur aux élèves de 6e de l’option. Il a été prévu de mettre en place deux ruches dans le collège au printemps, d’aller à la découverte de la ruche, de son entretien, avec l’apiculteur et en tenue adéquate, et de faire une dégustation du miel à la rentrée 2016 !

Lors de sa première intervention, l’apiculteur a présenté aux élèves de deux classes de 6e les individus de la ruche (différentes espèces d’abeilles de la future ruche) et les individus proches de l’abeille (guêpes, frelons, bourdons, etc.). Après la présentation d’une ruche ouverte, l’apiculteur a abordé le rôle de l’abeille dans l’environnement comme insecte pollinisateur. Une discussion a permis ensuite une sensibilisation aux abeilles en danger : quelles conséquences si elles disparaissent ? Quelles actions pour les aider, les protéger ?

Lors de sa deuxième intervention, l’apiculteur a détaillé avec ces mêmes élèves le rôle de chaque individu de la ruche. La reine, les ouvrières et leurs métiers : nettoyeuse, nourrice, cirière, magasinière, ventileuse, sentinelle, butineuse, etc., ainsi que la vie dans la ruche au cours des saisons. Ce fut aussi l’occasion de mieux connaitre le métier d’apiculteur, sa tenue, son matériel, l’entretien de la ruche, les précautions à prendre, etc.

L’arrivée des deux ruches et leur installation avec des petits groupes d’élèves ont été un évènement marquant, en présence du correspondant du journal Ouest France. Durant l’année, les élèves de l’option E3D ont préparé en petits groupes des exposés à l’aide de l’outil informatique sur les sujets abordés avec l’apiculteur. À la rentrée 2016, il est prévu une intervention plus ciblée sur les produits de la ruche et l’extraction du miel.

En guise de conclusion, nous avons eu grand plaisir à voir des élèves réfléchir, réagir, s’investir, faire des propositions, être créatifs, curieux, faire des liens entre les disciplines. Nous avons apprécié de construire ensemble un projet interdisciplinaire sur un sujet qui nous tenait à cœur. Cette expérience nous a permis aussi de nous préparer à la façon de travailler que demande la mise en place des sciences en 6e pour la rentrée 2016.

Nous avons été, nous semble-t-il, efficaces pour construire notre parcours de 6e qui sera au cœur des programmes de l’an prochain, notamment pour formaliser des problématiques et activités communes sciences et technologie.

Anne Benaitreau
Virginie Chablat
Professeures de technologie, collège de Treillières (Loire-Atlantique)
Sandra Besnault
Professeure de SVT, collège de Treillières (Loire-Atlantique)
Notes
  1. Établissement en démarche de développement durable