Archive d’étiquettes pour : autonomie

Le bilan de fin de chapitre : de la routine au rendez-vous

"Allez on se dépèche, on prend un crayon et on écrit le bilan de fin de cours !" Comment faire du bilan de fin de cours une trace d'apprentissage utile ? 
,

Mieux se connaitre

On se contente souvent des notes, des moyennes et des appréciations pour juger des compétences d'un élève et déterminer son orientation. Cet article présente des dispositifs pour préciser ce que l'on peut dire sur ce que sait faire ou ne pas faire un élève, ainsi que pour l'aider à le formuler lui-même, à être acteur de son parcours scolaire.
,

Moi, quand je serai grande

Christine, elle saute partout. Elle met des baskets et des jeans tous les jours. Elle te demande si toi ça va tous les jours. Et elle sait quand ça ne va pas. Alors là, elle ne dit rien. Si, elle te parle du travail, des réjouissances de…
,

Un statut pour pouvoir agir

Transformer une école sans pouvoir de décision, sans pilotage de proximité, sans réelle participation des parents et des partenaires, c’est possible grâce à l’instauration d’un statut juridique.
,

Expectative

Il lui avait été demandé de prendre en charge cet élève, afin de chercher à le remotiver. Pendant le weekend, elle avait consulté les professeurs de cet élève par courriel, demandant à chacun quel serait le premier pas qu’ils aimeraient…
,

Amertume

Être enseignant, c'est malheureusement être souvent confronté à un sentiment d'impuissance, car certaines choses sont déjà tellement ancrées qu'un infléchissement de la trajectoire est trop difficile pour l'enfant. Je me souviens…
,

Un chef bien accompagné

Les chefs aussi ont besoin d'un ami critique pour avancer dans le respect et la bienveillance réciproques.
,

Motus

Rayan a mal à la gorge. C’est du moins ce qu’il me soutient, « je vous jure monsieur », pour expliquer les bruits incongrus qu'il émet. Il a le toussotement qui confine au râle de la jouissance sexuelle. Il s’esclaffe, il gronde,…
,

« D’autres enfants… » en classe et dans la littérature jeunesse

Voilà quelques années, lorsqu’au 1er septembre j’ai découvert ceux qui composaient ma classe de 5e, j’y ai vu nos élèves d'ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire). Dans mon établissement, ce sont des élèves DYS (dyslexiques, dysphasiques, dyspraxiques, etc.), mais aussi déficients intellectuels et plus rarement trisomiques. Passée l’inquiétude de ne pas savoir adapter mes cours, grâce aux AVS (auxiliaire de vie scolaire) et aux professeurs ULIS, j’ai appris à travailler avec ces classes incluant d’autres enfants, que je prends désormais tous les ans sur le niveau 5e. C’est en général l’intégralité de la classe qui bénéficie de cette intégration : tolérance, respect, entraide ont dû faire sens dans l’esprit de chacun pour que nous puissions progresser ensemble. Pour cette rentrée, j’ai eu envie de vous parler de ces élèves d'ULIS, précoces, en échec, hyperactifs ou souffrant de phobie scolaire, pour qu’une fois encore, la littérature nous aide à mieux comprendre leurs difficultés.
,

Des parents référents pour des sentinelles vigilantes

Quelle place pour les partenaires de l’école ? Un exemple de collaboration et de faire ensemble raconté par des parents.
,

Libérer l’initiative

L’exercice des responsabilités a développé chez cet ancien élève ayant effectué sa scolarité au Lycée pilote innovant (Technopole du Futuroscope) des compétences qui lui ont facilité l’entrée dans le monde professionnel.
,

Chefs, libérez vos établissements !

Le leadeurship libérateur : une utopie dangereuse et chaotique ? Non, une organisation rigoureuse pleine de promesses.