C’est le premier pas qui compte, aurait pu dire Christophe Colomb embarquant sur la Santa Maria ou Neil Armstrong foulant le sol lunaire. C’est en tout cas ce que je me disais alors que je courais à mon premier rendez-vous amoureux ou lorsque je franchissais le seuil de ma classe le jour de la rentrée. Pour me rassurer et pour assurer mes premiers pas dans l’enseignement, voilà, avec ce livre, un bien bel outil. Les différents témoignages d’enseignants, les analyses et conseils de formatrices et de formateurs comme la préface
de François Bégaudeau, attestent que je ne suis pas seul face à l’inconnu et à la difficulté de ce métier que je découvre. Cette attestation est renforcée par la volonté des auteurs de se placer au cœur du quotidien pour faire la classe. Au cœur du quotidien et au cœur des disciplines. Aussi, que vous soyez professeur des écoles ou en lycée professionnel, professeur de lettres ou d’éducation physique et sportive, ce livre vous fournit des points d’appui pour assurer vos premiers pas.
Ces premiers pas assurés, il s’agit de faire la classe. Le choix du verbe faire est justifié. Car le sens commun qu’on lui attribue est suffisamment large pour englober toutes les dimensions de la classe. Faire c’est penser, c’est préparer, c’est réfléchir, c’est anticiper et les experts sollicités par Jean-Luc Ubaldi et questionnés par de futurs professeurs apportent de réelles pistes de travail, toutes efficientes et opérationnelles. Faire c’est également agir, intervenir, choisir, décider.
Aussi les pistes offertes n’évacuent-elles jamais le quotidien ou le matériel de la classe. C’est une autre force de l’ouvrage : réussir à articuler intelligemment et de manière pragmatique la description du vécu et la projection de l’attendu ou du souhaité. Il s’agit bien dès lors de devenir professeur.
Le jeune enseignant sortant de l’IUFM doit être un professionnel et les recommandations apportées par les auteurs sont professionnelles.
Ainsi, à titre d’illustration, un questionnement qui pourrait figurer en place de choix dans le cahier-journal de chaque enseignant :
Qu’est-ce que je veux que l’élève apprenne ? Et pour qu’il apprenne cela, qu’est-ce qu’il faut qu’il comprenne ?
Et pour qu’il comprenne, qu’est-ce qu’il faut qu’il fasse dans sa tête ? Et pour qu’il fasse cela dans sa tête qu’est-ce qu’il faut qu’il fasse concrètement ? Et pour qu’il fasse cela concrètement, qu’est-ce qu’il faut que je mette en place comme situation ?
L’ouvrage coordonné par Jean-Luc Ubaldi s’adresse de fait à tous les enseignants, débutants comme confirmés. Car enseigner c’est toujours débuter. La singularité de l’élève qui se présente à chaque rentrée scolaire fait de moi un débutant ; cet élève, devant moi, m’est encore inconnu.
Mais que cela ne m’empêche pas de faire le premier pas.
À lire et à utiliser pour penser et faire la classe.

Jean-Luc Duret


Click on the button to load the content from rcm-fr.amazon.fr.

Load content