Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Première Biennale internationale de l’éducation nouvelle


Communiqué de presse

Première Biennale internationale de l’éducation nouvelle

Ceméa, CRAP-Cahiers pédagogiques, Fespi, ICEM, Fi-Ceméa et GFEN

10 octobre 2017

Du 2 au 5 novembre se déroulera la première Biennale Internationale de l’Éducation nouvelle à l’ESENESR (École supérieure de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche), sur la technopole du Futuroscope de Poitiers, à l’initiative de six mouvements pédagogiques. 250 participants dont une trentaine d’internationaux sont attendus.


Près de cent ans après la création de la Ligue internationale de l’Éducation nouvelle, les Ceméa, le CRAP-Cahiers pédagogiques, la Fespi, l’ICEM, la Fi-Ceméa et le GFEN s’associent afin de mettre l’éducation active, la pédagogie, la formation, la recherche au cœur d’un espace collectif de réflexion, de partage d’expériences et d’échanges.

Des débats, tables rondes, conférences rythmeront cet évènement. La conférence d’ouverture sera faite par Edwy Plenel, Claude Lelièvre viendra apporter un regard historique sur l’Éducation nouvelle, Marjorie Vidal se tournera vers l’avenir. Philippe Meirieu sera présent du début à la fin de la manifestation, comme « grand témoin ». Il tentera de tirer les fils entre les différentes activités, de synthétiser les apports de l’Éducation nouvelle aujourd’hui et de proposer des perspectives.

Savoir et émancipation, formation, innovation, création et/ou culture, laïcité, parole des jeunes, neurosciences, marchandisation de l’éducation, voici quelques thématiques qui irrigueront les échanges et les travaux des militants pendant ces quatre jours.

PDF - 1.7 Mo
Présentation des six mouvements organisateurs de la Biennale
JPEG - 22.5 ko