Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !

Une école qui (se) libère ?

L’école peut-elle contribuer à émanciper les élèves ? Comment s’y prendre ? C’est autour de ces questions que s’est tenue la journée de l’innovation académique de Créteil mercredi 22 mai 2024, lors de laquelle de nombreuses réflexions et idées ont été partagées. En voici un petit compte rendu.

« Apprendre, c’est se projeter différents dans le futur »1 : c’était bien, il me semble, l’idée de la journée de l’innovation académique organisée par la Cardie (cellule académique recherche développement innovation expérimentation) de Créteil, le 22 mai 2024 à Créteil, sur le thème « Émancipation et innovation à l’école : émanciper ou s’émanciper, quelle place pour l’innovation ? », avec la participation des Cahiers pédagogiques et des LéA, lieux d’éducation associés à l’IFÉ (Institut français de l’éducation).

Une centaine de participants ont répondu à l’invitation, des participants visiblement réunis par l’idée qu’il est toujours et encore nécessaire de réfléchir à comment l’école contribue à l’émancipation des élèves. Au-delà du lyrisme des valeurs énoncées, que faire ? C’est à cela que la journée a cherché répondre de façon à la fois précise et réflexive, avec des présentations d’innovations sur le terrain, de l’école au lycée.

Projets, ateliers, réflexions

Toute la journée se sont succédés des exposés de projets illustrées par de petites capsules vidéo très parlantes, des ateliers, des cercles de réflexion, et, last but not least, des interventions de lycéens et lycéennes de spécialité HLP (Humanités, littérature et philosophie) en lycée.

Un ensemble de réflexions à la fois très chaleureuses et rigoureuses sur l’école, sur des pistes d’expérimentation possibles pour poursuivre le rôle émancipateur. En enregistrements audio et en présentiel, des enseignants, des chercheurs, des élèves de tous âges ont partagé leurs représentations de l’école, « comme un long couloir », a dit un élève lors de la journée, qui ouvre aussi des portes et des fenêtres.

Pouvoir d’agir

Dans sa conférence, Étiennette Vellas, chargée d’enseignement à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’université de Genève, a insisté sur ce qu’il faudrait faire pour retrouver du pouvoir d’agir à l’école. D’abord prendre conscience que la double mission de l’école : former et sélectionner constitue une tension fondamentale de toutes les intentions pédagogiques. Elle a également partagé les conclusions d’une politique éducative dans le canton de Genève en Suisse.

Pas de morosité pourtant, ni de désengagement, au contraire : redonner du sens aux mathématiques par la physique, travailler les compétences d’écriture par la posture d’auteur, changer les espaces de la classe pour s’y sentir chez soi : des idées revigorantes, des actions d’équipe qui brisent les solitudes enseignantes, des lectures qui aident à analyser tout en agissant, le soutien de la Cardie… De quoi continuer, résolument.

Florence Castincaud
professeure de français retraitée

Sur notre librairie :

Couverture du n°539 des Cahiers pédagogiques, Pouvoir d'agir et autonomie, de l'école au lycée.
Pouvoir d’agir et autonomie, de l’école au lycée
Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

 

Couverture du n° 562 des Cahiers pédagogiques, Profs : exécutants ou concepteurs ?

 

Profs : exécutants ou concepteurs ?
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?


Notes
  1. Citation de Philippe Meirieu