Articles

Un souvenir curieux

Mai 68 vu depuis un lycée de province, par une enseignante d’EPS (Éducation physique et sportive) toute débutante. Elle raconte les échos des débats parisiens, leur attrait, leur retentissement, et les changements qui ont suivi. Un récit au goût de crustacés et d’essence.

« Des équipes d’animateurs prendront bientôt la place du professeur. »

Dès avant les événements de Mai 68, l’appel à un changement radical semble être une figure obligée de tout discours public sur l’école. Dans la presse des années soixante, l’heure est à l’ambition, à l’audace, et même à l’iconoclasme.

Mai 68 et l’enseignement: quels changements?

Mai 68, mouvement estudiantin autant que social, est parti des universités. De quoi était-il le signe ou le révélateur? Et qu’a-t-il causé ou accéléré comme changements dans l’école et dans la pédagogie?

L’esprit de Mai

Militairement, cette révolution fut assurément une déroute. De Gaulle et ses blindés tenaient Paris. Mais il est une autre caractéristique de Mai : malgré la violence des affrontements, personne, au fond, ne voulait tuer ni mourir. En…

L’avant-mai ou la chronique de l’imprévu

Laissez-vous raconter l’effervescence qui a précédé les événements du printemps 68 par un étudiant engagé dans la nébuleuse des organisations étudiantes. La Sorbonne de Mai 68, comme si vous y étiez !

Un trou dans le calendrier

Exercice de style : et si « Mai68 » n’était pas advenu, la faute à un trou dans le calendrier ? Admettons que les mois d’avril et de mai 1968 n’aient pas existé et imaginons ce qui se serait passé... Attention, uchronie !

Mai 1968, une onde longue et fertile

Au cours d’une semaine où mai 68 se rappelle à notre mémoire, Raoul Pantanella nous offre son témoignage, celui d’un acteur de ce que l’on nommait alors «les événements», un acteur parmi tant d’autres, mais pas seulement. Il nous raconte aussi le parcours d’un militant qui, à l’heure de la retraite, ne s’est pas arrêté. Portrait d’un optimiste pour qui le changement vient toujours de la base vers le sommet.

Amiens, mars 1968 : tout le monde est d’accord pour changer l’école !

Du 15 au 17 mars 1968 se tient à Amiens un grand colloque pour imaginer «une école nouvelle», selon le titre de ses actes[[Association d’étude pour l’expansion de la recherche scientifique, Pour une École nouvelle. Formation des maîtres et recherche en éducation, Dunod, 1969.]]. Introduit par le recteur Robert Mallet et conclu par le ministre Alain Peyrefitte, l’événement rassemble dans une effervescence extraordinaire sept cents chercheurs, militants pédagogiques et administrateurs qui constatent dans l’enthousiasme leur accord sur la nécessité de tout bouleverser. Un colloque scientifique réuni pour le cinquantenaire dans la capitale picarde a fait le point sur ce moment d’apogée du consensus réformateur des années 1960[[Colloque d’Amiens, 15, 16 et 17 mars 1968, colloque organisé par le Centre amiénois de recherche en éducation et formation, à Amiens, les 8-9 mars 2018.]].

Mai 68 : fin ou commencement ?

Mai 68 déclencheur de réformes pédagogiques, ou bien plutôt coup d'arrêt ? L'examen du contexte de l'événement bouscule le cliché, invite à réfléchir sur ce qui fait changer l'école... Antoine Prost résume ici des propos qu'il développe longuement dans notre dossier hors-série à télécharger.

Deux témoignages sur mai 68, dans les Cahiers pédagogiques de 68…

Je viens d'évoquer les récentes journées du mois de mai. Je tiens à vous dire avec quelle émotion je les ai saluées, lorsque j'en ai compris le sens : ici et là c'était la jeunesse elle-même qui prenait en charge son destin professionnel…