Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !
,

Revue de presse du 1er mai 2022

Après le vote de dimanche dernier, l’actualité s’est réduite avec tout de même les suites de la présidentielle qui se maintiennent au centre des préoccupations. Quelques réflexions et informations à propos du système, de l’orientation et du supérieur. Et la guerre se poursuit en Ukraine.

La guerre en Ukraine

Pour l’UNESCO, il faut Assurer la continuité éducative en Ukraine. “La guerre en Ukraine a entraîné le déplacement forcé de plus de 12 millions de personnes à l’intérieur du pays et dans les pays voisins, dont 4,6 millions d’enfants. Au 25 avril, 1 499 établissements d’enseignement au total avaient subi des bombardements et des tirs d’artillerie et 102 d’entre eux sont complètement détruits.” En France, il s’agit d’“Accueillir les élèves ukrainiens, et leur proposer un enseignement approprié : c’est le défi des écoles françaises.” 12 899 élèves ukrainiens scolarisés en France.

Retour de présidentielle

A la suite du vote de dimanche, les commentateurs font le bilan des années Blanquer et s’interrogent sur les suites.

Pour le Café pédagogique, Tout reste à faire. “24 avril 2022La défaite de M Le Pen à l’élection présidentielle est un soulagement. On boudera d’autant moins notre satisfaction que la candidate d’extrême droite a bien failli arriver au pouvoir. Pour autant la victoire d’E Macron n’est pas celle de l’Ecole. Le président porte un projet pour l’Ecole qu’il va vouloir appliquer intégralement. Or ce projet est très largement rejeté par les enseignants et même par la majorité des cadres du système éducatif. Ce sont 5 nouvelles années de combats qui s’annoncent pour les enseignants. Elle impliquent des responsabilités nouvelles pour les syndicats enseignants, à commencer par l’unité.”

D’autres font le constat : L’éducation, grande oubliée de l’élection présidentielle. “De nombreux sujets ont été relégués au second plan durant la campagne électorale pour l’élection présidentielle. C’est notamment le cas de l’éducation. Un constat partagé par le groupe de réflexion, Vers Le Haut.”

De même pour Caroline Beyer pour Le Figaro, L’Éducation nationale, un «immense chantier» à relancer. “Emmanuel Macron a défini l’école comme l’un de ses deux «immenses chantiers», avec la santé. Au-delà des promesses de campagne, il faudra en tout état de cause relever les défis structurels qui s’imposent à l’Éducation nationale. Cela pourrait passer par une grande concertation.”

Pour Eric Woerth : “Retraites, éducation… Macron va accélérer la transformation du pays. “Ex-ministre du Budget de Nicolas Sarkozy, Eric Woerth dresse la liste des chantiers à lancer en priorité : recul de l’âge de la retraite et formation des jeunes.”

Chloé Le Dantec dans Nousvousils s’interroge,  Macron réélu : quel avenir pour l’école ?La réélection d’Emmanuel Macron laisse à penser que l’Education Nationale n’a pas fini d’être transformée. Le point sur la situation.” Elle a également observé les échanges  sur Twitter et peut préciser “Quelles sont les revendications de la communauté éducative pour les 5 années à venir ? Enseignants et AESH s’expriment sur Twitter.” Second mandat de Macron : ce que veulent les enseignants.

Et l’un d’entre eux, Max Heze, qui enseigne l’histoire-géo dans un collège de zone périurbaine, fait un constat amer, sur son blog,  Vu de ma classe.   Profs : sans revalorisation, le “plus beau métier du monde” continuera d’être boudé. “Et la vocation alors ? On ne devient pas prof pour faire fortune, c’est une évidence. Mais on ne connaît pas non plus beaucoup de « don de soi » qui règlent les factures, remboursent les crédits et font le plein de la bagnole…

La Gazette des communes sait ce qu’ Qu’attendent les acteurs de l’éducation après la réélection d’Emmanuel Macron ?Les acteurs de l’éducation attendent beaucoup du prochain gouvernement, après un quinquennat marqué par le rejet de la méthode Blanquer. Par ailleurs, ils souhaitent fortifier le lien acteurs territoriaux -Education nationale pour un meilleur bien-être des élèves.”

 

La formule proposée par Fabien Crégut

Et Les Echos sont sûrs de savoir Comment Emmanuel Macron compte changer l’école au cours de son deuxième quinquennat. “Au-delà de la revalorisation promise aux enseignants, le président réélu veut « changer de méthode », à savoir « décloisonner » l’école et l’ouvrir sur l’extérieur – parents, associations, collectivités et entreprises. Il entend réformer en profondeur le lycée professionnel.”

Le Ministère, lui,  affiche son bilan en utilisant la bonne vieille méthode Coué  ! 2017-2022 : 5 ans d’actions pour l’École de la République. “Une école qui transmet à tous les élèves les savoirs et les valeurs qui le guideront tout au long de la vie, une nouvelle gestion des ressources humaines pour développer la personnalisation, renforcer l’esprit d’équipe et améliorer le service public d’éducation : 5 ans d’actions pour l’École de la République.”

Pendant ce temps, Jean-Michel Blanquer candidat aux législatives à Montargis : ça se précise. “Même si l’information n’a pas été officialisée par l’intéressé, Jean-Michel Blanquer sera bien candidat aux élections législatives de juin prochain dans la quatrième circonscription du Loiret, qui comprend la ville de Montargis. C’est ce qu’affirme France Inter, ce matin, venant confirmer les indiscrétions révélées par La République du Centre, lundi. Une candidature également confirmée sur le site internet de BFM.”

Quelques nouvelles du système

Vues d’en haut, vues d’en bas et en vrac.

Pauline Lenesley, Maître de conférences en sciences de gestion spécialité management de la santé, IAE Caen sur The Conversation explique comment  Réformer les formations pour faire évoluer le système de santé. “Co-écrit avec Stéphane Le Bouler, secrétaire Général du Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, cet article présente quelques-unes des problématiques clés de l’ouvrage « Etudes de santé : le temps des réformes ».”

A Mayotte, le thème de L’esclavagisme au cœur de l’enseignement. “Adapter les programmes en fonction du territoire, c’est un des objectifs de l’atelier sur l’esclavage proposé aux élèves du collège K2 en partenariat avec les Archives. A deux jours de la commémoration.”

Et En Mayenne, les référents égalité sensibilisent les élèves. “Depuis 2018, chaque établissement du premier et second degré est dans l’obligation d’avoir au moins un référent égalité. Tous les établissements de France n’en n’ont pas, mais en Mayenne, la règle est respectée. Quel est leur rôle ?” abonnés

Nousvousils annonce : Le ministère lance des écoles de formation continue pour les enseignants et personnels éducatifs.Les EAFC proposeront des parcours de formation continue diplômante et personnalisée aux enseignants, AESH, AED ou CPE.

« Faciliter l’accès à une formation continue davantage diplômante » : c’était l’un des engagements du Grenelle de l’éducation qui s’est tenu en janvier 2021. Pour concrétiser cet engagement, le ministère de l’Education nationale déploie cette année les EAFC : Ecoles académiques de la formation continue.”

Des réflexions autour du numérique

CAPNUM est le séminaire organisé le mercredi 6 avril dans le Palais des congrès du Cap d’Agde par l’académie de Montpellier et sa directrice régionale au numérique éducatif : Madame Sabrina Caliaros, en collaboration avec CANOPE, atelier 34. Il marque le lancement dans le département de l’Hérault du dispositif Territoire Numérique éducatif que l’Hérault rejoint avec neuf autres départements après les expérimentations menées dans l’Aisne et le Val d’Oise.” Un reportages     écrit par Jacques Puyou sur Educavox. Le bien être à l’école : la réussite de chacun !       

Éducation numérique & compétences digitales : consultation publique à destination des collectivités locales ! “Proposée par la Commission européenne et le Comité européen des régions, cette consultation publique a comme objectif de rendre compte des expériences des collectivités locales et régionales en matière d’éducation et de compétences numériques.

L’adaptation durable et efficace des systèmes d’éducation et de formation à l’ère numérique dans les États membres passe d’abord par les collectivités. Celles-ci jouent un rôle clé dans la mise en œuvre des réformes et des investissements prévus dans le cadre de la facilité pour la reprise et la résilience, dont 13.8 milliards d’euros sont spécifiquement consacrés à l’éducation numérique.

La consultation couvre tous les niveaux d’éducation et de formation, y compris l’éducation formelle, informelle et non formelle.”

Laurissergues Michelle sur Educavox se demande Comment l’éducation peut-elle retrouver un rôle émancipateur, recréer du sens et des liens, et se réinventer ?Informations, sciences et technologies révèlent nos failles profondes, et l’humain est dans la tourmente. Comment, dans un monde conflictuel et en équilibres précaires, où la question des ressources non renouvelables se pose dans nos sociétés engagées dans une course technologique, où les services publics se dématérialisent et proposent des services « distants » des « dispositifs » et des « solutions », alors que nos données se vendent à prix d’or, comment l’éducation peut-elle retrouver un rôle émancipateur, recréer du sens et des liens, et se réinventer ?

Pierre Merle s’interroge sur les Cahiers pédagogiques : Antidotes, saison 2, épisode 9 – Supprimer les notes, est-ce tromper les élèves ?Évaluer n’est pas noter, car noter n’est pas tant évaluer que classer, sur une base imprécise et aléatoire. C’est aussi sur les objectifs de l’évaluation et sur ses effets sur les élèves qu’il faut s’interroger, pour une véritable « révolution scolaire ».”

Orientation

À l’heure des choix d’orientation, quelles sont les formations aux métiers de l’eau ?L’eau est une ressource vitale à préserver et un secteur d’avenir pour l’emploi. La filière française compte actuellement environ 124 000 salariés avec une perspective d’embauche de 13 000 personnes d’ici à 2025.” Article rédigé par franceinfo – Catherine Pottier Radio France

Nîmes : un photographe valorise l’enseignement professionnel à travers ses clichés. “Depuis quelques mois, le journaliste Stéphane Barbier balade son appareil photo au lycée professionnel Frédéric Mistral à Nîmes. Un projet soutenu par la région, qui participe à la valorisation de l’enseignement professionnel et de la jeunesse.”

Clément Rocher dans l’Étudiant explique Comment contester une décision d’orientation au collège ?À la fin de l’année de troisième, le chef d’établissement prend une décision d’orientation pour chaque élève à l’issue du conseil de classe. Quels sont les recours possibles si le collégien ou sa famille conteste cette décision ?

Parcoursup – Nous ne sommes pas des dossiers. “En raison de l’algorithme inégalitaire de Parcoursup, des jeunes, notamment issus des quartiers populaires, sont empêchés d’inscription à l’université. Un ensemble de personnalités, dont Frédéric Lordon, Assa Traoré, Aurore Koechlin ou Robert Guédiguian demandent à « abolir la sur-sélection », combat que mènent les sans-facs à Nanterre. « Nous ne voulons pas d’une civilisation où nos vies sont faites dossiers et par là annulées. »

Supérieur

Des “Assises de la précarité” se sont tenues et Amélie Petitdemange sur l’Étudiant en rend compte. Un impact direct de la précarisation de l’enseignement supérieur pour les étudiants. “Des syndicats et collectifs de l’enseignement supérieur ont alerté sur les conséquences de leur précarisation pour les étudiants, lors des “Assises de la précarité”, le 20 mars à Paris. Ils dénoncent des impacts majeurs comme une baisse de la qualité des enseignements et un taux d’encadrement de plus en plus faible.”

Et à l’ Université de Bourgogne : 34 étudiants sortis de la rue depuis le début de l’année. “La commission solidarité, constituée en 2020 à l’université de Bourgogne, aide les étudiants qui, en très grande précarité, ne peuvent pas être suivis par le Crous.”

Le collège de déontologie de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a rendu son troisième rapport annuel d’activité. “L’année 2021 aura été marquée par une activité soutenue malgré la crise sanitaire qui perdure. Ce sont ainsi, 63 saisines, dont 22 recevables, qui ont été remplies. Cela confirme l’implantation du collège de déontologie dans le monde de l’enseignement et de la recherche. Soucieux de son rôle d’orientation, le collège veille à répondre à chacune des saisines.”

En BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une nouvelle plateforme régionale de rencontre entre la recherche et le monde économique. “L’université fédérale Bourgogne-Franche-Comté et la Région ont développé un outil inédit : Sciences Expertise. La plateforme vise à faciliter les transferts de technologie entre la recherche et l’entreprise. Communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et de l’Université Bourgogne-Franche-Comté du 29 avril 2022.”

Viol présumé à la fac de médecine: l’université de Tours dans le viseur de deux ministères. “Deux semaines après la découverte de collages sur les murs de la faculté de médecine de Tours mettant en cause la responsabilité de l’université accusée de “protéger les violeurs”, les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur ont saisi l’Inspection générale de l’Éducation, du sport et de la recherche, selon nos confrères de Franceinfo.

Les deux ministères questionnent la gestion d’une affaire de viol et d’agressions sexuelles, visant un ancien étudiant de médecine, et l’absence de procédure disciplinaire à son encontre.”

On terminera pas des questions.

Qu’apprend la jeune élite en matière de lutte contre le changement climatique ?Quand faire partie de l’élite n’empêche pas de manquer cruellement de formations autour des grands enjeux contemporains.”

L’enseignement supérieur relève-t-il de l’amateurisme ?Améliorer la pédagogie est un enjeu mondial. Deux livres formulent des propositions afin de faire progresser l’enseignement supérieur. Quelques pistes : des modules pédagogiques pour les futurs profs, évaluation par les pairs, dissociation de la recherche et de l’enseignement…

Intelligence digitale : A quoi ressemble l’enseignement supérieur dans le métavers ? par Imed Boughzala. Depuis ces dernières années, le monde de l’enseignement supérieur ne cesse de se transformer en profondeur dans un environnement plus que concurrentiel. La crise de la Covid n’a fait qu’accélérer ce mouvement de transition éducative. Désormais le recours aux technologies éducatives et collaboratives se généralise facilitant l’émergence de nouvelles modalités d’apprentissage comme les classes inversées, l’auto-apprentissage par les Mooc ou les jeux sérieux. L’évaluation des connaissances et de certification des compétences ont également changé.”

Ailleurs

De plus en plus d’enseignants démissionnent aux États-Unis. “L’éducation est sur le point de s’effondrer“. Les Etats-Unis sont touchés par une vague de démission d’enseignants. En résulte, une pénurie de professeurs dans le pays.”

Mort de Patrick Fauconnier, fondateur du magazine Challenges et grand connaisseur de l’enseignement supérieur. Par Paul-Henri Wallet • Emma Ferrand • Sophie de Tarlé. “Patrick Fauconnier, journaliste, fondateur du magazine Challenges, a créé le premier classement des écoles de commerce en France. Le monde de l’Enseignement supérieur lui rend hommage.”

 

Bernard Desclaux

Sur la librairie des Cahiers pédagogiques

N° 575 – Le bienêtre à l’école

La recherche en éducation met de plus en plus l’accent sur l’importance du bien­être à l’école, et les conditions à mettre en œuvre pour que les élèves persévèrent et réussissent scolairement, voire développent leur personnalité. Cela demande de faire émerger une relation apaisée entre les élèves, les enseignants, et les savoirs.

N° 560- Urgence écologique : un défi pour l’école

Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 574 – Ce qui s’apprend en EPS

Mal reconnue, bien qu’obligatoire à tous les niveaux, l’EPS contribue à l’acquisition du socle commun, donne accès à des pratiques motrices et à la culture physique, sportive et artistique, tient une place de choix dans l’entretien de la santé et du bienêtre, contribue à l’égalité entre les filles et les garçons et à l’inclusion.

N° 573 – Les maths, est-ce que ça compte ?

Tous les acteurs de l’enseignement se trouvent confrontés à la question des « bases » ou des « fondamentaux » : pour effectuer des choix dans les programmations, pour remédier aux difficultés d’élèves, pour proposer des évaluations. Quelles sont les mathématiques que l’on doit enseigner aujourd’hui ?