Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

La métamorphose d’Adama

Quand partenariat rime avec estime de soi.
,

Continuité pédagogique : le bon plan

Au-delà de l'incantatoire « nous sommes prêts », comment tirer parti de l’expérience du passé pour élaborer un plan de continuité efficace ?
,

Mieux préparés mais plus stressés

Pour freiner l’épidémie à l’occasion du confinement de novembre 2020, le ministère invite à des réaménagements dans les lycées. Interview de Yaël Boublil sur la mise en place d’enseignements hybrides ou en demi-jauge au lycée Diderot, à Paris.
,

De l’autodirection à l’autonomie

Un point sur l'apprentissage autodirigé à l'université, fil rouge pour ne pas perdre les étudiants.
,

Se préparer à improviser

Au lycée, un groupe de spécialité Humanités, Littérature et Philosophie crée un magazine en ligne : un projet collaboratif.
,

Accompagner : la continuité en acrostiche

En formation d'enseignants à Genève, des pratiques éprouvées pour susciter l’intérêt, l’échange, la collaboration avec les étudiants et éviter l’isolement.