,

Apprendre, créer et vivre en liberté : une année en projets

En décembre, nous avons fait la connaissance des élèves du dispositif UPE2A du lycée Blaise-Pascal de Forbach et de leur enseignant Omar Kaced. La rencontre fut si belle que l’envie de garder contact s’est imposée comme une évidence pour Monique Royer. La semaine dernière, Bernard racontait son engagement auprès de ces « gamins qui en veulent, qui savent d’où ils viennent, avec souvent d’effroyables étapes » Aujourd’hui, pour clôturer l’année, ce sont eux qui partagent avec nous les projets qu’ils ont menés. Ils le racontent en haïkus, en images et en sons, avec l’enregistrement de leur texte en français et dans leur langue natale. Mithat Furkan Codar, ancien élève et désormais ambassadeur du dispositif UPE2A, a assuré la coordination de cette publication, Bernard a apporté son appui pour les différentes réalisations. Des cartes postales pleines de poésie et des voix venues du monde entier, c’est notre façon de partager avec vous un voyage multicolore bien qu’immobile pour vous souhaiter un bel été.

Malgré le contexte sanitaire, les élèves du dispositif UPE2A ainsi que ses ambassadeurs ont été en mesure de prolonger et de finaliser des projets pédagogiques qui leur tenaient à cœur avec différents partenaires associatifs et culturels.

L’année 2021 a ainsi commencé avec un projet consacré à l’Union européenne et ses valeurs. Après avoir travaillé sur l’histoire de la construction européenne, les élèves ont réalisé des affiches qui mettaient en perspective les valeurs de l’Europe. Ces valeurs-là ont raisonné dans l’esprit des élèves qui ont quitté pour la plupart des pays en guerre ou en grande difficulté sociale. Ainsi pour Salman, qui vient d’Afghanistan, « l’Europe est la possibilité d’être libre et de vivre dans un territoire en paix ». Ces élèves ont vécu ces valeurs à travers leur projet.

Illustrations sonores :

Salman et en français

Samia en espagnol et en français

Durant le mois de janvier et de février, un groupe d’élèves et d’anciens élèves allophones de l’UPE2A ont participé au festival Migrations. Le projet consistait à enregistrer des poèmes sous forme de capsules vidéo, avec l’aide de la chaîne locale TV8 Moselle-Est. Chacun de ces poèmes a été accompagné d’une illustration réalisée par le groupe d’élèves. Pour Taha, qui vient de Bagdad, « c’était un véritable travail sur la culture et sur la langue ». Il a d’ailleurs été surpris de découvrir qu’il était plus facile de mémoriser la poésie en langue française qu’en langue arabe.

Illustration sonore : Taha en arabe et en français

Liberté

À l’occasion du Printemps des poètes, les élèves se sont intéressés au thème du « désir » et particulièrement au « désir de liberté ». Ce désir de liberté qui les a accompagnés en France et qu’ils ressentent encore aujourd’hui comme le but de leurs vies. Ainsi pour Greta, qui a quitté l’Arménie « pour espérer vivre libre en France ».

Illustrations sonores :

Ervis lit en français le haïku de Serxhio

Mustafa lit son haïku en arabe et en français

Le confinement du mois d’avril n’a pas rendu inactifs les élèves. Bien au contraire. Un groupe d’anciens élèves s’est investi dans une opération artistique intitulée « Repeuplons les théâtres » proposée par la scène nationale de Forbach et de l’Est mosellan Le Carreau.  Ce projet consistait à rendre vivant cet espace culturel en y déposant des objets artistiques. Nora, irakienne, pour qui l’art fait partie de son quotidien : « cette opération qui souligne l’importance de l’art pendant cette période difficile me semblait très utile ».

Illustrations sonores : Iran lit ses deux haikus en français.

Au retour du confinement, les élèves ont pu finaliser le projet artistique qui a débuté en Novembre 2020 en partenariat avec la galerie Castel Coucou. Il s’agissait pour les élèves de produire un objet qui représentait leur identité. Cet objet intégrait dans une maquette prenant la forme de la carte de Forbach et symbolisant un espace d’habitation collectif. Pour Ahmed Arif qui vient du Bangladesh : « la création de mon objet, la machine à coudre de ma mère, m’a renvoyé à ma famille et à mon enfance, où je prenais plaisir à coudre mes vêtements avec ma mère ».

Illustration sonore : Greta lit son haïku en français et en arménien

Chorégraphie

La question de l’espace et de l’identité s’est poursuivie à travers un autre projet artistique qui s’est déroulé durant les mois de mai et de juin avec un groupe d’élèves et d’anciens élèves allophones. L’artiste Véronique Albert s’est rendue à deux reprises avec le groupe au musée du carreau Wendel de Petite-Rosselle pour réaliser un travail chorégraphique.

Ce travail au cœur de l’histoire de la mine a permis aux élèves de plonger dans l’histoire des hommes du charbon. Selon Marcelina, qui vient d’Angola, « c’était une expérience magique de sentir cette ambiance calme, où tout est en train de dormir dans la beauté du silence et de la solitude ». La restitution de ce projet a eu lieu le 26 juin au musée du carreau Wendel.

Illustrations sonores :

Marcelina en portugais et en français

Noorullah en pachto et en français

Le mois de juin était l’occasion pour un groupe d’élèves et d’anciens élèves de l’UPE2A de s’engager dans une formation consacrée à l’éducation aux médias. Ce projet réalisé avec deux grands partenaires, la chaîne locale TV8 Moselle-Est et le centre social ASBH (Action sociale et sportive du bassin houiller), a donné l’occasion aux élèves de s’interroger sur leur rapport aux médias et de découvrir le fonctionnement de la chaîne en se rendant à plusieurs reprises dans les locaux de TV8. Les élèves ont également appris à utiliser les outils de montage et de réalisation utilisés par la chaîne. Pour Manuel, qui vient d’Angola, « ce projet m’a donné une plus ample ouverture d’esprit en ce qui concerne les médias ».

Illustrations sonores : Angelina lit son haïku en portugais et en français

En toute fin d’année, une dernière rencontre annulée à plusieurs reprises en raison de la situation sanitaire a été organisée avec le député de notre circonscription, Christophe Arend. Après avoir présenté ses différentes missions, le député a échangé avec les élèves sur les valeurs de l’Europe.

Mithat Furkan Codar

Ambassadeur du dispositif UPE2A du lycée Blaise-Pascal de Forbach


Pour aller plus loin :

https://www.youtube.com/watch?v=lzlZtjsAAn4″>Parcours d’inclusion des élèves allophones scolarisés en UPE2A : un an avec les élèves en reportage

https://www.tv8.fr/?sel_date=2021-07-05″>Projet TV8 Moselle-Est (à partir de 12min.00)

Un projet avec les parents d’élèves

et https://www.tv8.fr/?sel_date=2021-07-05″>sur TV8 Moselle-Est (à partir de 4 min.56)


Sur la librairie :

 

N°558, Les élèves migrants changent l’école

Coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie

Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

Sommaire en ligne