,

Les pleins et les déliés des initiales CPE

Accompagner élèves et équipes pour la réussite scolaire, ainsi Marielle Pichetti pourrait définir sa fonction de conseillère principale d’éducation. Titulaire sur zone de remplacement (TZR), elle nous raconte comment elle vit à plein son métier, en habillant ses déliés de multiples projets.

Gauguin, les élèves et moi

Emilie Dibb est enseignante en CM1-CM2 à l’école Maryse Hilsz située en REP à Paris 20ème. Avec ses vingt-quatre élèves, elle a participé en janvier 2018 à un projet en partenariat avec Educ’ARTE et le Grand Palais : elle revient sur cette fructueuse expérience.

L’évaluation différenciée au cœur des apprentissages

Inversons la Classe ! et le CRAP-Cahiers pédagogiques organisent un goûter pédagogique sur le thème : L'évaluation différenciée au cœur des apprentissages   Le mardi 1er mai à 14h30 au CRAP-Cahiers pédagogiques, 10 rue Chevreul…

L’intime en lumière

Au lycée professionnel Étienne et Joseph de Montgolfier d’Annonay, Violaine Croze, professeure de Français, a monté un ambitieux projet d’écriture de textes avec ses élèves de secondes de CAP Employé de vente spécialisé (EVS). Pour ce projet, les élèves doivent rédiger, lire et dire un texte, une lettre adressée à une personne, réelle ou pas, évoquant un événement important avec cette personne. La lettre doit également laisser apparaître des sentiments, des émotions. Le projet fait l’objet d’un partenariat entre le lycée, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le théâtre des Célestins de Lyon. Les classes de CAP ont toutes des heures de théâtre à leur emploi du temps. Le travail de rédaction est conduit sous la responsabilité de l’enseignante, celui de lecture et d’élocution est accompagné par une comédienne, Karin Martin Prevel. Fin mars, lors d’une sortie à Lyon, les élèves ont visité le théâtre des Célestins et assisté à une représentation de Quat'sous, un spectacle basé sur des textes d'Annie Ernaux. Cerise sur le gâteau, les élèves seront réunis sur la scène du théâtre, avant la fin de l’année, pour dire leur texte ou le lire, devant un public.

L’avant-mai ou la chronique de l’imprévu

Laissez-vous raconter l’effervescence qui a précédé les événements du printemps 68 par un étudiant engagé dans la nébuleuse des organisations étudiantes. La Sorbonne de Mai 68, comme si vous y étiez !

Pensée critique, enseignement de l’histoire et de la citoyenneté

Comme bien d’autres, je suis devenu prof d’histoire parce que ce que j’étais convaincu (et je le suis toujours) que j’allais œuvrer à faire en sorte que la réponse soit oui à la question que pose l’un des auteurs de ce livre :…

L’esprit de mai

Assumons le fait que notre recension ne sera pas impartiale. Hervé Hamon est un vieil ami des Cahiers, il nous propose  de temps à autre un joli billet du mois (comme dans le numéro 545) et certains se souviennent de sa belle intervention…

Construire des situations pour apprendre, vers une pédagogie de l’étayage

Face au constat du « dérèglement pédagogique » et partant du fait que la difficulté scolaire résulte le plus souvent de problématiques de structuration de rapport à l'apprendre, Laurent Lescouarch développe l'idée qu'un changement…

L’école des années noires

L’ouvrage est sous-titré : « Une histoire du primaire en temps de guerre », mais à vrai dire la partie consacrée aux années Vichy, donc les vraies « années noires » ne concerne que moins de la moitié du livre. On aurait aimé…

Quand la réforme du baccalauréat questionne les missions du chef d’établissement

Le président de la République avait annoncé dans son programme électoral que le baccalauréat serait réduit à quatre épreuves finales. Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé une réforme respectant cet objectif, mais déplacé un certain nombre d’épreuves en milieu d’année de première et de terminale. Quelles conséquences sur les tâches et missions des chefs d’établissement de lycée ?

Le «Plan chorale» n’est pas sur la bonne «voix» !

On se souvient de l’annonce faite en juin 2017 par le tout nouveau ministre de l’Éducation nationale que la rentrée de septembre 2017 se ferait «en musique». Cette annonce avait été suivie de l’annonce par le même ministre et sa consœur de la Culture d’un «plan chorale» en décembre 2017 destiné à développer les chorales sur le temps scolaire. La mise en œuvre de ce plan ne va pas sans créer des inquiétudes.

Un éditeur lycéen qui met les livres à toutes les sauces

Au lycée pilote innovant de Poitiers, a vu le jour une maison d'édition pas comme les autres, puisque tenue par des lycéens. Turfu est né durant l'année scolaire 2016-2017 lors d’un projet interdisciplinaire, et le premier livre vient de paraitre. Dans une savoureuse déclinaison de sa devise, «Des livres à toutes les sauces», les collections de Turfu les éditions s'appellent par exemple «Blanche» (poésie), «Ketchup-mayo» (romans), «Piccalilli» (littérature étrangère) ou «Harissa» (nouvelles). Tout un programme, pas trop scolaire!