– Eh, dites donc, les Cahiers, vous ne dites rien, vous, de la réforme de l’orthographe ?
– La quoi ?
– La réforme de l’orthographe !
– Bigre, il y a eu une nouvelle réforme ?
– Oui ! Enfin non, celle de 90 !
– Ah, celle de Ferdinand Buisson en 1890 ? Qu’est-ce que ça vient faire là ?
– Mais non, celle de 1990 ! Celle du nénu f ar !
– Je connaissais la révolution des œillets, mais pas la réforme du nénufar…
– Mais regarde ! Nénu f ar ? Tu vois ? avec un F !
– Et alors…
– Comment ça « et alors » ? C’est incroyable ! J’en tombe assis sur mon sofa !
– Ton sopha ?
– Mon sofa !
– Tu sais que pendant des siècles on l’a écrit « soffa » ou « sopha » ?
– …..
– Et tu peux me dire pourquoi en 2016 tu t’affoles sur des changements qui datent de 25 ans ?
– Euh… parce que tout le monde en parle…
– Eh ben voilà ! Alors si tu veux bien, on va trouver autre chose à faire de plus intéressant, d’accord ?

En fait, ils en avaient déjà parlé:
En 2011 : Des traditions à bousculer
Danielle Béchennec, Liliane Sprenger-Charolles

En 2009 : Fidélité ou dévotion à l’orthographe
Entretien avec François de Closets

En 2006 : Enseigner vraiment l’orthographe, une idée neuve ?
Par Hélène Eveleigh et Jacques Crinon

En 2005 : L’orthographe…
Par Pierre Madiot

Et même:
Les plus jolies fautes de français de nos grands écrivains
Recension de l’ouvrage d’Anne Boquel et Etienne Kern, Payot, 2015.