Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

D’une histoire et de quelques paradoxes

À l'entrée dans le XXIe siècle, les Cahiers pédagogiques consacrent un dossier à « l'éducation toujours nouvelle ». Jacques George, historien, ancien président du CRAP et membre éminent du comité de rédaction des Cahiers pédagogiques, y propose un récit de l'aventure de l'éducation nouvelle à travers les secousses et les combats du siècle qui vient de s'écouler.
,

Du droit de l’enfant au respect des droits de l’élève

Une interview de Véronique Bavière qui assure la direction, depuis treize ans, d'une école du quartier de la Goutte d’Or à Paris. Elle témoigne de la pratique de son équipe à l’origine des Ateliers de réflexion réparation qui ont essaimé dans plusieurs écoles (cf. témoignage de Christelle Nayrolles en ligne).
,

Être citoyen avec Freinet

En quoi la pédagogie Freinet éduque-t-elle à la citoyenneté ?
, ,

Ce que nous répondons aux objections habituelles

À chacun son métier : l'enseignant enseigne, l’éducateur éduque, le rééducateur rééduque, le médecin soigne. Sans doute, primaires, avons-nous mal compris et nous cherchons ce qui, de la classe, fait parfois un lieu d'éducation, ce qui fait évoluer et grandir les participants.
,

Ivan Illich : pédagogue utopiste ?

Illich n’était ni pédagogue ni utopiste, telle est la thèse de l’auteur qui l’a bien connu ! Mais alors que reste-t-il de l’utopie ?
,

Multiâges

À l’école Calas-Dupont, l'organisation en classes multiâges a conduit les enseignants à une vraie réflexion sur la coopération, le travail par cycle et sur les modalités nécessaires à des apprentissages individualisés et construits sur la durée.
,

Germaine Tortel, toujours actuelle

La pédagogie de Germaine Tortel vue par une enseignante de maternelle qui la pratique au quotidien dans sa classe, et qui mesure l'actualité de son message à l'aune des nouveaux programmes de maternelle de 2015.
,

Biennale de l’Éducation nouvelle, six mouvements se mobilisent

À l’initiative de six mouvements d’éducation nouvelle ou s’inspirant de ses principes, les Ceméa (Centres d'entrainement aux méthodes d'éducation active), le CRAP-Cahiers pédagogiques, la Fespi (Fédération des établissements scolaires publics innovants), la FI-Ceméa (Fédération internationale des Ceméa), le GFEN (Groupe français d'éducation nouvelle) et l’ICEM (Institut coopératif de l'école moderne)-pédagogie Freinet organisent une Biennale de l’éducation nouvelle qui aura lieu du 2 au 5 novembre 2017. Le texte qui suit est le fruit d’une écriture collaborative entre les six partenaires.
,

L’éducation nouvelle promeut le débat pédagogique inventif

Philippe Meirieu a participé à la totalité de la Biennale internationale de l’éducation nouvelle, du 2 au 5 novembre derniers à Poitiers, dont il était grand témoin. Il est intervenu en clôture, pour dire à la fois ce qu’il en avait retenu et proposer des pistes d’action aux acteurs de l’éducation nouvelle.
,

Le GFEN

Le Groupe français d'éducation nouvelle, de 1922 à aujourd'hui, pour mettre en œuvre le principe « tous capables ! ».
,

L’OCCE, pour apprendre et agir ensemble

De la coopérative scolaire aux pratiques pédagogiques et aux projets coopératifs.
,

CRAP-Cahiers pédagogiques

Un mouvement dont les lettres forment un drôle d'acronyme et une revue à la double devise : « Changer la société pour changer l'école, changer l'école pour changer la société ».