« Les collectifs c’est bon pour la santé ! »

L’enseignement est perçu comme un métier solitaire. Est-ce une fatalité ? Ou bien peut-on faire « le pari du collectif » dans l’enseignement, pour sortir d’un certain isolement et enrichir ses pratiques et sa réflexion sur le métier ? Nous venons de publier notre dossier sur ce sujet, en voici la présentation par sa coordinatrice.

« Grandir »

Les 3 et 4 octobre 2015 s’est tenu le colloque de l’AGSAS (Association des groupes de soutien au soutien) au lycée Jean-Zay à Paris. Pendant deux jours, se sont enchaînées conférences et débats, séances de co-réflexion ; pas de participation passive, l’auditoire – plus de cent-vingt participants – était invité à réfléchir autour d’un thème qui semblait coller à l’actualité éducative et à la réforme du collège qui occupe le monde enseignant : « Faut-il que les adultes “grandissent” pour que les enfants s’humanisent ? ». On n’oubliera pas les guillemets accompagnant le verbe grandir !

Réactions à la lecture de «Réapprendre à lire» de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller

Une enseignante, conseillère pédagogique en Savoie dans la circonscription où Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller ont mené leur enquête, nous fournit ici des éléments d’information qui lui font contester, à elle et à d’autres enseignants de la circonscription concernée, la rigueur de l’expérimentation et donc sa validité.

Qu’est-ce qui est indispensable pour progresser ?

Nous avons été informés par ses amis et collègues du décès de Louis Legrand à l’âge de 95 ans. Le monde de l'éducation et de la recherche pédagogique vient de perdre un homme phare. Les Cahiers pédagogiques ont été proches de Louis Legrand dès les années 70, au moment où des collèges expérimentaux tentaient d’anticiper sur une réforme déjà indispensable. Son combat pour un collège démocratique reste pleinement d’actualité. Nous lui rendons hommage à travers deux de ses contributions à notre revue.

Une présidente pour le CRAP

Lors de son Assemblée générale des 19 et 20 octobre, le CRAP-Cahiers pédagogiques a élu Roseline Ndiaye comme présidente, Philippe Watrelot après deux mandats bien remplis (soit huit ans) ayant choisi de ne pas se représenter.
,

L’histoire en vies

Célébrer le centenaire d'un événement cousu de chagrins, de drames, de sang de larmes serait lettre morte si en écho, la célébration ne rencontrait qu'un silence compassé. Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, enseignante en histoire-géographie, a saisi dans les traces de vie laissées par les archives de la famille Résal, une veine pédagogique pour explorer la Première Guerre mondiale en associant de multiples compétences. Que nous enseigne l'histoire quand deux générations éloignées d'un siècle la partagent ? Des savoirs impromptus que la curiosité éclaire.

Ce qui fait la force de l’école en Chine

Questions à Jean-Marie De Ketele, qui a participé à la coordination du dossier de la Revue internationale de l’éducation du CIEP sur l’Asie dont nous avons rendu compte.Un regard d'un des grands experts internationaux de l'éducation sur un système scolaire qui fascine et nous interpelle sans doute, mais pas forcément de la façon stéréotypée que l'on croit...

Le débat sur le collège : bien trop politicien pour être politique

Retour sur les remous causés par la réforme du collège menée en 1975, dite réforme Haby, connue pour avoir institué le «collège unique». Avec quelques étranges échos de la situation actuelle.

L’histoire et le vélo

Pour quoi enseigner l'histoire? Parce que c'est comme le vélo. Cette phrase dite sous forme de boutade mérite une explication et Jean­-Clément Martin, qui a coordonné Pourquoi enseigner l'histoire? le numéro 69 de la revue du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) de Sèvres, en a offert une très intéressante mercredi 30 septembre, lors de la présentation dudit ouvrage.

5ème édition de la journée nationale des jeunes (JNDJ)

La 5ème édition de la journée nationale des jeunes (JNDJ)   aura lieu   Le jeudi 19 novembre 2015   La JNDJ s’inscrit cette année dans le «Parcours avenir» comme un partenaire privilégié de la Journée…

Essaimer par l’ouverture

L’année scolaire actuelle s’annonce avec tous ses enjeux, ceux de la refondation de l’école, de la réforme du collège, du numérique, des enjeux qui divisent ou qui rassemblent, dans les salles des professeurs et sur les réseaux sociaux. Pour les cadres de l’Éducation nationale, elle est celle de la formation, de l’organisation, de la conviction, un défi où l’objectif doit faire fi des interprétations clivantes. Rencontre avec Nathalie Bécoulet, inspectrice de l’Éducation nationale à la Délégation académique du numérique pour l’éducation de l’académie de Besançon, qui voit dans la préoccupation de la réussite scolaire pour tous, le dénominateur commun entre les acteurs de l’école.

La configuration et la salade

Entre la «configuration» des élèves, à qui l'on demande de «faire pareil» que le maître, et la pédagogie de la salade, où l'on se conterait de regarder «pousser» les enfants pour ne pas entraver leur créativité, Sylvain Connac défend l'hypothèse qu'il existe un juste milieu.