Il y a quelques années, nous posions la question “Comment faire avec les réformes ?” (N° 385 et N° 395). Nous pensions et pensons encore que les réformes ne sont qu’un élément dans les processus complexes d’évolution de l’école, et que la réalité de leurs effets est rarement prévisible. Le dossier de ce mois poursuit cette réflexion et s’inscrit opportunément dans le débat électoral. Il accompagne les Assises de la pédagogie que nous organisons le 3 février prochain, dont notre mot d’ordre est résister et proposer. Les réformes (ou contre-réformes) récentes ou à venir (la lecture, la grammaire, le calcul) décidées par le ministre de l’Éducation nationale troublent plus l’opinion qu’elles qu’elles ne vont changer véritablement l’école. Elles font la part belle à une idéologie passéiste et conservatrice et risquent surtout de démotiver les enseignants et engendrer scepticisme et repli sur soi.
Pourtant, le changement (qui n’est pas le retour en arrière) existe. Les mesures institutionnelles, les initiatives personnelles ou d’équipes, les projets de classes ou d’établissements, se croisent, convergent ou s’opposent. Rencontres et réflexions collectives sont indispensables pour garder courage et ne pas laisser détruire la pédagogie.

– Lire la présentation du N°449
Les Assises de la pédagogie : Résister et proposer !


Des responsables du CRAP-Cahiers pédagogiques témoignent dans le journal de France-Culture du jeudi 18 janvier. Pour écouter Dominique Guy (Secrétaire Générale), Laurent Nembrini (Directeur de publication) et Marie-Christine Chycki (Rédactrice en chef adjointe), activez le lien ci-dessous :
Le journal de France Culture du 19/01/07 (le reportage démarre après 21 minutes).