La charte des programmes a été rendue publique hier. Il s’agit d’un document d’une quinzaine de pages tenant en six chapitres et dix principes.
Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes, indique que cette charte précise les contours de ce qu’est un programme d’enseignement et pointe la recherche de cohérence entre les objectifs de formation, les contenus enseignés, l’évaluation et la formation.

L’élaboration de cette charte s’est appuyée sur une concertation large et indique que cela continuera pour l’élaboration des programmes : «Elle détaille les modalités d’élaboration des programmes, favorisant la concertation la plus large possible et prévoyant une consultation des enseignants comme des familles. » Un autre aspect relevé concerne la continuité, « pour une formation cohérente et sans ruptures, de la maternelle au lycée. »
On relèvera également « l’esprit curriculaire », même si le terme n’a volontairement pas été cité, ou encore la volonté d’avoir des programmes courts.

Le CRAP-Cahiers pédagogiques a mené un travail approfondi autour des programmes : des audiences auprès du Conseil supérieur des programmes avec le groupe Socle commun (SE-Unsa, SGEN, Education & Devenir) et avec le CAPE (Collectif des associations partenaires de l’école), la publication du dossier de la revue « Questions aux programmes», un document réunissant divers témoignages d’enseignants attestant notamment de pratiques à partir d’un référentiel.

Cliquez pour télécharger le travail du CRAP-Cahiers pédagogiques sur les programmes

Cliquez pour télécharger les réflexions du CAPE sur les programmes