« Les conditions du changement ». Pourquoi ce sujet ? Pourquoi maintenant ?

jl_villeneuve_2.jpgL’Iréa a été sollicité par le Sgen-CFDT pour mener une étude sur les conditions du changement du système éducatif à tous les niveaux. Cette réflexion ne peut bien entendu pas être déconnectée des actuelles perspectives de Refondation de l’école. Ce vaste sujet se déroulera en deux temps. Le premier temps, le 12 juin, a pour objectif de prendre des « portes d’entrée » répondant à des questions vives et de voir quels sont les obstacles, les leviers qui peuvent aider à comprendre les nécessaires conditions du changement et à agir en conséquence? Antoine Prost qui termine un livre sur l’histoire des réformes de Jean Zay à maintenant analysera les stratégies successives employées pour implanter ces réformes. Nous sommes bien en pleine actualité. Les personnels sont depuis plusieurs années désabusés. Comment les rendre à nouveau acteurs du changement?

Tout changement passerait-il par une injonction ?

Certainement pas. L’ensemble des acteurs du système éducatif doit être partie prenante. Il n’en demeure pas moins qu’il ne peut y avoir de véritable et nécessaire transformation sans ambition et sans courage politique. On ne peut à la fois mener une politique de zigzag entre les corporatistes et les partisans du changement. Cela passe bien entendu par la concertation mais aussi, in fine, par la prise de décisions.

Dernière publication de l'Iréa :

Dernière publication de l’Iréa :

Par ailleurs, dans le colloque, on souhaite mettre en avant la question de l’autorité dans l’école. Où se trouve aujourd’hui l’autorité ? Quelles en sont les formes ? Y a-t-il une différence importante entre hier et aujourd’hui ?