Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !
,

A la rencontre de l’araignée

533-une-200.jpg
Une araignée dans la classe de maternelle, et voici les enfants en apprentissage tous azimuts ! Sciences, langage, motricité, arts plastiques s’articulent autour de l’araignée

Un beau matin, mon Atsem trouve une araignée dans la classe. Nous la capturons et la mettons dans un vivarium pour l’observer avec des grosses loupes. Les questions fusent de la part des enfants : que peut-elle bien manger, comment se déplace-t-elle ? Nous décidons de la garder afin de poursuivre nos observations et recherchons des informations dans les livres : le documentaire indique qu’elle se reproduit en pondant ses œufs, qu’elle mange des petits insectes qu’elle capture à l’aide de sa toile, etc. Nous y trouvons aussi un schéma représentant les différentes parties du corps de l’araignée : thorax, abdomen, œil, pattes, etc., nous effectuons alors des exercices de reconnaissance de lecture de ces mots ainsi que l’identification des lettres et la reconstitution des mots « une araignée » à l’aide de lettres à manipuler.

Commencer par observer

Au troisième jour, surprise ! Notre araignée a tissé sa toile. Nous l’observons, la dessinons au feutre, mais aussi à l’aide d’encre de Chine soufflée dans une paille : le résultat est très esthétique.

Maintenant, nous comptons les pattes de l’araignée et la représentons à l’aide de pâte à modeler. En salle de motricité, nous nous déplaçons comme des araignées et effectuons ainsi des parcours : passer par-dessus, entre, etc. Nous réalisons une toile d’araignée à l’aide de cordes. Nous apprenons également des chants comme « Sur le plancher, une araignée » ou « L’araignée Gipsy ».

Toutes ces activités sont ponctuées de séances de langage lors de bilans collectifs de l’avancement sur la connaissance de la vie de l’araignée. Nos observations et notre vécu en classe sont consignés dans un compte rendu destiné au cahier de vie des élèves avec photos à l’appui. Ceci permet aux parents d’être informés de nos activités, mais est aussi un support pour faire parler les enfants à leurs parents de ce qu’ils vivent en classe.

Un projet interdisciplinarisé

Ce projet d’observation scientifique a permis de donner du sens aux apprentissages : son objet, ici l’araignée, trouvée dans la classe, fait partie de l’environnement immédiat de l’enfant ; il a été une source de motivation pour l’enfant pour apprendre ; il a permis l’épanouissement de chacun, la réussite dans des apprentissages liés à du concret et à du nécessaire ; il a généré de l’estime de soi : j’observe, j’apprends et je suis en mesure d’exposer. C’est en effet un réinvestissement utile et immédiat.

 

Jeanne-Claude Mori
Professeure des écoles en Alsace