N°481 – La classe, pour apprendre et vivre ensemble

Il y a les classes qui « fonctionnent bien », celles qui « sont à la traine », certaines sont mêmes « invivables », avec le sentiment souvent pour l'enseignant de ne pas maitriser grand chose. Comment mobiliser la classe, par exemple…

Une classe de sixième « du deuxième type »

L'expérience décrite ici montre comment un dispositif construit sur la parole organisée permet à chacun de dépasser ses craintes et de partager sa réflexion, pour que la classe soit un lieu où chaque élève prend place et s'inclut dans un collectif d'apprentissage.

Animer le groupe-classe avec la démarche Autographie-Projets de Vie®

La réflexion sur les projets d'orientation des élèves est souvent bien difficile, parce qu'on s'adresse à des adolescents peu enclins à se projeter sur le long terme, parce qu'on se limite souvent à un questionnement individuel. Entrainons les élèves dans des détours pour leur permettre de mieux de se connaitre, mieux se faire reconnaitre.

Le conseil pour faire vivre la classe

Faire classe, dans une classe d’accueil, où les élèves viennent de toutes les cultures et parlent difficilement le français.

« Faire classe », qu’est-ce qu’on entend « pas » là ?

Une expression commune, usuelle, qui mérite d'être interrogée dans toute sa polysémie pour bousculer les malentendus qu'elle véhicule, entre élèves et enseignants, entre enseignants eux-mêmes.
groupe_inconscient.jpg

Bibliographie

  OUVRAGES   Didier Anzieu, Le groupe et l'inconscient, l'imaginaire groupal, 3e édition, Paris, Dunod, 1999, 260 p. La référence pour qui s’intéresse à la réalité psychologique des groupes humains. Didier Anzieu…

Le groupe-classe : cadre des apprentissages, lieu de socialisation

La classe, groupe d’une trentaine d’élèves d’âges à peu près identiques, est le mode de regroupement le plus courant dans notre système scolaire. On pourrait imaginer d’autres formes d’organisation, considérant, comme le montre…

« Entre nos mains, la vie de gamins sensibles… »

C’est entendu, quand on enseigne, on ne doit voir dans l’enfant qu’un élève. Pas forcément le sujet épistémique des circulaires et des règlements, mais bien une personne qui est là pour faire son métier d’élève : apprendre…

Entre dire, faire et apprendre : accompagner la professionnalisation

Être enseignant se vit d’une multitude de façons, et, pourtant, s’identifie aussi à certains actes fondateurs, caractéristiques, essentiels. Si ce texte[[Ce texte a bénéficié des remarques de M.-F. Baroth et N. Priou que je remercie particulièrement pour leur aide.]] n’est pas directement en prise avec les débats actuels, il offre des éclairages indispensables dans la perspective de la rentrée bien difficile qui attend les stagiaires : qu’apprend-on, ou pas, « sur le tas », quel peut être le rôle des collègues qui participent, de fait en étant dans leur entourage, ou plus activement en étant « tuteur », à la formation des novices dans le métier ?

N°481 – La classe, pour apprendre et vivre ensemble

Billet du mois - Raoul Pantanella : « Entre nos mains, la vie de gamins sensibles... » Le Bloc-notes de Philippe Watrelot Actualités éducatives - Philippe Astier : Entre dire, faire et apprendre : accompagner la professionnalisation -…

Sur le site de didactique des langues de Christian Puren

Le cours collaboratif désormais proposé par Christian Puren s'intitule La didactique des langues-cultures comme domaine de recherche. Il reprend les contenus et la méthodologie du séminaire de Master 2e année recherche qu'il a assuré…