Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Motivés avec ou sans les notes ? (4/4)


Actualité de la recherche - Faut-il noter les élèves ?

Motivés avec ou sans les notes ? (4/4)

Alain Lieury, professeur de psychologie cognitive

28 juillet 2014

Nous avons vu précédemment certains ressorts positifs ou négatifs de la note selon son contexte. Alain Lieury et son équipe ont précisé cette théorie lors d’une expérience grandeur nature dans un collège.


Faut-il noter les élèves ?

Episode 1 : Complimentez, il en restera toujours quelque chose

Episode 2 : Feedback et gommettes

Episode 3 : Motivés, motivés

JPEG - 184.8 ko
Photo : Philippe Ibars

L’enquête s’est déroulée en 2012 au Collège Louis Guilloux en Bretagne, sous l’instigation du principal, Loïc Fouillet, et de plusieurs professeurs de l’établissement. Il avait été décidé de réaliser une expérience pilote afin de voir si l’absence des notes étaient favorables aux élèves et l’on m’avait demandé d’opérationnaliser ce questionnement et de réaliser les statistiques nécessaires. Pour ce faire, les élèves ont rempli un questionnaire de motivation et du Sentiment d’efficacité personnelle que j’avais développé avec d’autres collègues. L’expérience pilote portait sur 70 élèves de 6e, une classe avec notes et deux classes sans notes. Les résultats montrent que les élèves sont globalement bien motivés dans ce collège, puisque 84% sont animés par des motivations positives, dont près de la moitié en motivation intrinsèque, ce qui est bien représentatif de la moyenne nationale comme l’a montré une enquête de la Depp (Blanchard., Lieury, Le Cam, Rocher, 2003). Toutefois, les questions de rebellion/fuite étaient nouvelles par rapport au questionnaire de l’enquête de la Depp en 6e. Les questions étaient formulées avec une échelle de 1 à 5, avec 1 (pas du tout), 2 « un peu vrai, 3 « plutôt vrai », 4 « vrai » et 5 « tout à fait vrai ».

JPEG - 46.7 ko
Figure 2 : Les élèves de 6e du collège où s’est déroulée l’expérience, sont à 84% motivés positivement

Lorsqu’on sépare les scores des motivations selon les classes, « avec » ou « sans notes », on constate d’une façon générale que les résultats sont plutôt en faveur des notes en classe (Figure 3). Ainsi, pour les deux motivations positives, intrinsèque et extrinsèque, les élèves de la classe traditionnelle « avec notes » ont des scores légèrement supérieurs. Comme prévu par la théorie de Bandura et la nôtre, le sentiment d’efficacité personnelle (ou compétence perçue) est meilleur pour les élèves de la classe avec notes.

JPEG - 37.1 ko
Figure 3 : Les notes sont plutôt favorables aux motivation positives et au Sentiment d’efficacité scolaire (SEP scolaire)

A l’opposé, les classes sans notes ont un score plus élevé dans les motivations négatives, c’est à dire que leurs élèves ont plus tendance à exprimer une amotivation et un désir de fuite de l’école (Figure 4) sans expression de rébellion.

JPEG - 31.1 ko
Figure 4 : Les notes sont plutôt favorables en abaissant l’amotivation et la fuite

En conclusion, le climat produit par les professeurs de ce collège est probablement positif et les élèves ne ressentent pas les notes comme une évaluation « normative » ou contrôlante, mais pour ce qu’elles doivent être « informatives » ; comme le résultat en Sport ou le score dans un jeu vidéo. Dans ce contexte (informatif), les résultats montrent que les notes scolaires sont associées à des scores motivationnels positifs, au moins à ce niveau de la 6e de collège. Mais il est possible que dans des collèges avec de nombreux élèves en difficulté ou dans des établissements avec une ambiance de compétition ou de contrôle, les résultats soient différents ; d’autres expériences seront donc utiles.

JPEG - 26.6 ko

Mais toutes les expériences et théories que j’ai citées convergent pour penser que l’évaluation informative est nécessaire pour la construction de l’estime de soi scolaire des élèves.

Pour conclure, il faut rappeler que le fait que les notes apparaissent comme « informatives » dépend du contexte scolaire, du climat de la classe. Le climat peut être contrôlant ou compétitif à cause de quelques professeurs élitistes : nous avons tous connu des des professeurs sévères ou humiliants "tu n’arriveras à rien", "votre place n’est pas ici". Dans ce climat, l’évaluation sera mal ressentie. Mais les notes ne sont que des nombres, elles n’y sont pour rien !

Alain Lieury, professeur de Psychologie cognitive
Université européenne de Bretagne (Rennes 2)

Pour en savoir plus

Blanchard S., Lieury A., Le Cam M., Rocher T. – Motivation et Sentiment d’Efficacité Personnelle chez 30.000 élèves de 6e de Collège. Bulletin de Psychologie, 2013, 66, 1, 23-35.
Fenouillet F. (2003)- La Motivation, Dunod.
Lieury A. (2010) – La Réussite scolaire expliquée aux parents, Dunod.
Lieury A., Fenouillet F. (2006)- Motivation et Réussite scolaire, Dunod.
Lieury A., Lorant S., Trosseille B., Vourc’h R., Fenouillet F. (2014). Motivation, Rébellion, Climat de la classe et Popularité perçue : une étude sur 23000 adolescents du collège. Bulletin de Psychologie, 67 (4), 274-294.

Sur la librairie

 

L’évaluation, plus juste et plus efficace : comment faire ?
Un ouvrage pour faire évoluer les pratiques en terme d’évaluation des élèves. Entre retours d’expérience et analyse profonde du sujet, il offre une lecture stimulante et salutaire pour aborder cette question d’actualité difficile.