Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !
,

Revue de presse du 13 novembre 2022

Semaine de vacances et pourtant bien chargée et qui présage une rentrée, comment dire…. morose et incertaine.

Echos des systèmes

Pour vous mettre en forme, et si vous avez trois heures devant vous, vous pouvez écouter l’Audition de M. Pap Ndiaye, ministre de l’Enseignement scolaire et de la Jeunesse, sur le projet de loi de finances pour 2023. (senat.fr) 

La Campagne de sensibilisation de lutte contre le harcèlement 2022-2023 : “Et si l’autre c’était toi ?” | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse. est lancée. “Permettre à chaque enfant et adolescent d’évoluer dans un environnement scolaire épanouissant est une exigence absolue de Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation et de la Jeunesse. Alors que près d’un élève sur 10 est victime de harcèlement, sous des formes et à des degrés divers, la Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école, organisée cette année le jeudi 10 novembre, est l’occasion d’insister sur l’importance de cette responsabilité collective.” Éducation. Pour le ministre Pap Ndiaye, il y a « une prise de conscience » du harcèlement scolaire (ouest-france.fr). “Il y a une « prise de conscience » du problème du harcèlement scolaire et la lutte contre ce phénomène est « une priorité » pour le gouvernement qui va continuer à déployer son dispositif de prévention, a assuré ce lundi 7 novembre le ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye.”

Le ministère a également défini les Principes de laïcité à l’école : Un plan en 4 axes pour mieux protéger la communauté éducative | Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse. “Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Pap Ndiaye, réaffirme sa volonté de protéger l’ensemble de la communauté éducative et en particulier les professeurs menacés dans l’exercice de leur fonction.” Et  Claude Obadia, philosophe, a consacré une tribune. Laïcité : « Le gouvernement a-t-il le droit, quand la République est menacée, de refuser de la défendre en demandant aux personnels de direction et aux professeurs de le faire à sa place ? » (lemonde.fr). Dénonçant la posture du ministre de l’éducation nationale face à l’augmentation des signalements pour atteintes à la laïcité, le philosophe Claude Obadia appelle, dans une tribune au « Monde », Pap Ndiaye à « joindre le geste à la parole » pour « défendre la République ».” BFMTV fait le point : Atteintes à la laïcité à l’école: la réponse de l’Éducation nationale face à la hausse des signalements (bfmtv.com). 720 atteintes à la laïcité ont été signalées dans les établissements scolaires en octobre, soit plus du double que le mois précédent. La réponse de l’exécutif n’est cependant pas adaptée, selon certains directeurs d’écoles. Un plan du gouvernement pour répondre à un phénomène en augmentation. Une circulaire du ministère de l’Éducation nationale publiée ce jeudi au Journal officiel annonce la mise en place d’un “plan laïcité” destiné à lutter contre les atteintes à la laïcité déclarés en hausse en octobre à l’école.” L’info est également formulée dans 20minutes : Education nationale : Les signalements sur les atteintes à la laïcité deux fois plus nombreux en octobre (20minutes.fr) Pendant que le Figaro se centre sur un un incident : Après une remontrance à une élève vêtue en abaya, une professeur placée sous protection policière (lefigaro.fr). “La professeur a été filmée à son insu et l’enregistrement a été diffusé sur les réseaux sociaux. L’incident s’est déroulé avant les vacances de la Toussaint. Une professeur d’espagnol du lycée Antoine Bourdelle de Montauban (Tarn-et-Garonne) a été placée sous protection policière. L’enseignante avait fait une remontrance à une élève venue en classe vêtue d’une abaya, vêtement féminin religieux rattaché au wahhabisme – doctrine prônant une pratique rigoriste de l’islam.”

 

Diverses critiques du système ont été également formulées. Pour Benjamin Moignard, professeur et co-auteur de l’enquête, les structures mêmes de l’éducation nationale, son organisation pyramidale et la difficulté à travailler en équipe sont à la base de la dégradation du climat scolaire.” Enseignement. « Le système très hiérarchique de l’éducation nationale ne correspond plus aux aspirations des enseignants » | L’Humanité (humanite.fr).  par Olivier Chartrain

Pour Violaine Morin, L’enseignement privé, des fonds publics et un tabou politique (lemonde.fr). “L’Etat finance l’école privée sous certaines conditions, et le respect de la carte scolaire n’en fait pas partie. Au début des années 1980, la contestation contre la loi Savary avait déclenché un mouvement sans précédent en faveur de « l’école libre ». Un traumatisme toujours présent.” Entre école publique et école privée, les chiffres de la fracture sociale (lemonde.fr). “Les indices de position sociale des collèges (IPS), que l’éducation nationale a été contrainte de rendre publics, confirment que le privé concentre les élèves les plus favorisés, notamment à Paris et dans les grandes villes.Par Romain Imbach et Violaine Morin

« Le bac professionnel doit rester un diplôme national, indépendant du bassin de recrutement local, gage de qualité et d’égalité pour tous les élèves » (lemonde.fr). TRIBUNE, Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) de Paris. La FCPE Paris s’inquiète, dans une tribune au « Monde », que la réforme voulue par le gouvernement aboutisse à réduire les enseignements généraux en lycée professionnel et dénonce le projet de fermeture de plusieurs établissements dans la capitale.”

 

 

Du côté de la pédagogie

La Biennale s’est déroulée. On trouvera plusieurs échos.

L’Education Nouvelle en Biennale – Le Café pédagogique (cafepedagogique.net). “L’éducation émancipatrice a-t-elle un avenir ? La troisième biennale internationale de l’Éducation Nouvelle s’est déroulée du 29 octobre au 1er novembre à Bruxelles. Réunissant plus de 500 participants et participantes, l’évènement était porté par huit mouvements pédagogiques, dont les CEMEA, le GFEN, le CRAP, L’ICEM Freinet… Jacqueline Bonnard, secrétaire nationale du GFEN revient sur l’enjeu de ces trois journées et le Manifeste qu’ont signé douze mouvements ou associations souhaitant rejoindre le collectif « ConvergENce(s) pour l’Éducation Nouvelle ».”

Eduquer, c’est politique – Les Cahiers pédagogiques (cahiers-pedagogiques.com). “La troisième Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’est achevée avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.” Par Hélène Limat

Armer politiquement l’éducation nouvelle – sur la Biennale 2022 (questionsdeclasses.org). “Nous étions deux, Mathieu et moi, du collectif Questions de classe(s) à la Biennale de l’éducation nouvelle 2022. Le texte qui suit est à la fois un compte-rendu et une contribution aux débats qui traversent l’éducation nouvelle aujourd’hui. Il pose des questions et trace des pistes, appelle à des réponses. Merci à toutes et tous pour ces beaux moments partagés !

 

Éduquer avec la nature : apprentissages et contraintes – Les Cahiers pédagogiques (cahiers-pedagogiques.com). “À la Biennale internationale de l’éducation nouvelle organisée à Bruxelles du 29 octobre au 1er novembre, l’un des ateliers se déroulait dehors, au bord du lac… Un lieu idoine pour échanger sur la nature comme contexte et support d’apprentissage. L’animateur de l’atelier, nous en fait un récit évocateur et vivifiant.

Le Pass culture, bras armé de l’éducation artistique et culturelle (lemonde.fr). “Grâce à la part collective du dispositif, les équipes pédagogiques disposent d’environ 800 euros par classe chaque année. La déclinaison scolaire du Pass culture est devenue le bras armé de l’éducation artistique et culturelle (EAC). Nouvelle manne financière allouée directement à l’ensemble des collèges et des lycées depuis janvier, la part collective du passe doit permettre à tous les élèves, de la 4e à la terminale, de bénéficier, chaque année, d’une sortie culturelle ou d’un atelier de pratique artistique. « Actuellement, 40 % des établissements scolaires ont passé une commande ferme, et, chaque semaine, le rythme des réservations augmente », constate-t-on au ministère de l’éducation nationale.” Par Sandrine Blanchard

A Guingamp, avec les futurs « hussards » de l’éducation artistique et culturelle (lemonde.fr). “Un Institut ational d’enseignement supérieur consacré à l’éducation artistique a ouvert ses portens il y a un an dans les Côtes-d’Armor pour former étudiants, enseignants et artistes. Et vous, quel est votre souvenir d’éducation artistique et culturelle ? Y a-t-il une sortie scolaire, dans un musée, une salle de spectacle ou un cinéma, qui vous a marqué ? Une rencontre avec un artiste venu en classe, un atelier de musique ou de théâtre qui vous reste en mémoire ? Vantée, au nom de l’égalité des chances et de l’émancipation de la jeunesse, par tous les ministres de la culture depuis plus de quarante ans, l’éducation artistique et culturelle (EAC, dans le jargon culturo-éducatif) fait toujours partie des promesses politiques.” Par Sandrine Blanchard(Guingamp (Côtes-d’Armor), envoyée spéciale)

Quelle éducation aux images à l’heure des réseaux sociaux ? (theconversation.com). “Dans un monde saturé d’images, il y a urgence pour que, face à elles, nos réponses dépassent l’émotionnel. En effet, sans guide d’analyse, c’est la fascination qui l’emporte, d’autant que les images, sorties de leur contexte, deviennent virales ce qui rend leur évaluation extrêmement difficile. Toutes les manipulations sont alors possibles sachant que chacun peut désormais au quotidien non seulement regarder des images, mais aussi à les reproduire et à les diffuser.” par Geneviève Guétemme, Maîtresse de conférences en Arts plastiques, Université d’Orléans

Intelligence artificielle et éducation : Entre mythes et réalités – Educavox, Ecole, pédagogie, enseignement, formation. “L’intelligence artificielle (IA) ne cesse de susciter affirmations ou interrogations dans le développement de nos usages sociaux du numérique et sur sa place dans le paysage social et éducatif. Elle est « l’obsession d’une époque » (Sadin[1], 2018). Aujourd’hui, chabots (agents conversationnels), big data, machine learning (apprentissage automatique) reconnaissance des formes, gestion des grandes plateformes, avatars et robots s’intègrent dans l’environnement numérique où des « esprits » artificiels (minds) officient, un rapport à l’intelligence déployée par les algorithmes, les réseaux et les infrastructures informationnelles.

Philippe Meirieu : UDA : Lier écologie et pédagogie – Le Café pédagogique (cafepedagogique.net). “Quels fondamentaux pour l’Ecole ? La 21ème édition de l’Université d’Automne du SNUipp-FSU s’est tenue à Port Leucate les 21, 22 et 23 octobre. Près de 400 enseignants et enseignantes se sont retrouvés pour des vacances studieuses sur les bords de la Méditerranée. Ateliers autour des apprentissages, du métier, de l’École animés par des chercheurs et chercheuses, table ronde autour de la littérature de jeunesse et trois grandes conférences ont rythmé le rendez-vous annuel de bon nombre de professeur•es des écoles. Grand témoin de l’Université, Philippe Meirieu revient sur cet événement qu’il a clôt en donnant une conférence.”

«Le savoir ne vaut que s’il est partagé» – Libération (liberation.fr). “Fabien Crégut est professeur de sciences de la vie et de la Terre au collège à Saint-Jean-Baptiste de la Salle à Avignon. Il est le créateur du site Monannéeaucollège.com, sur lequel ses élèves retrouvent tous ses cours.” Et pour nous il est l’illustrateur régulier de notre revue de presse !

Enseignement supérieur

Les bacheliers 2008 et 2014 : une comparaison en termes de caractéristiques, de diplomation et de poursuite d’études | enseignementsup-recherche.gouv.fr. “Entre 2008 et 2014, les profils, l’orientation, les parcours et la réussite des bacheliers entrés dans les principales formations de l’enseignement supérieur directement après leur baccalauréat ont évolué.”

Crous: les repas à un euro prolongés jusqu’à Noël pour les étudiants précaires – Le Figaro Etudiant. “Le dispositif ne s’adresse pas qu’aux boursiers, a rappelé ce lundi 7 novembre la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau. Les étudiants en situation de précarité pourront prétendre à un repas à un euro jusqu’à Noël même s’ils ne sont pas boursiers, a promis ce lundi 7 novembre 2022 la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau. «Il ne faut pas qu’ils restent isolés, avec leurs difficultés: le message, c’est vraiment de s’adresser aux Crous qui peuvent proposer ce repas pour les étudiants boursiers, mais aussi pour tous les étudiants en précarité», a dit la ministre sur Sud Radio.”

« Les jeunes Français considèrent que la réussite ne dépend pas de leurs propres efforts à l’école » (lemonde.fr). “Pour lutter contre le décrochage des élèves français dans les classements européens, les économistes Yann Algan et Elise Huillery préconisent, dans une tribune au « Monde », de mettre les compétences sociales et comportementales au cœur de l’école et de l’entreprise.” TRIBUNE de Yann Algan, professeur d’économie, HEC et Elise Huillery, professeure d’économie, Dauphine-PSL. (Abonnés)

 

 

Questions sociales

Infirmiers, enseignants, chauffeurs de bus… Quand la crise des vocations fait disjoncter la fonction publique (lejdd.fr). “La perte de sens dans de nombreux métiers et les difficultés de recrutement ébranlent des secteurs clés des services publics. Embrasser une carrière de soignant, d’enseignant ou travailler dans une crèche ne fait plus rêver. Partout, les pénuries de personnels provoquent des dysfonctionnements en cascade que l’exécutif peine à résoudre.” par Marie Quenet Plana Radenovic

Mixité sociale et scolaire : il y a encore du boulot ! | Alternatives Economiques (alternatives-economiques.fr). Philippe Watrelot, Ancien enseignant, auteur de “Je suis un pédagogiste” (ESF-Sciences Humaines, 2021). “Connaissez-vous les IPS ? Non ? C’est normal. Derrière ce sigle mystérieux qui signifie Indice de position sociale, se cache un instrument jusque-là seulement connu des chefs d’établissements et des cadres de l’Éducation Nationale. Leur mise à disposition du grand public après une longue bataille juridique de trois ans menée par un journaliste indépendant, Alexandre Léchenet, permet de mieux saisir les enjeux de la ségrégation sociale et scolaire. On n’apprend rien qu’on ne savait déjà, mais on peut mieux mesurer le poids de la ségrégation sociale et scolaire dans notre pays.”

Marseille : l’école Bugeaud rebaptisée Ahmed Litim, du nom d’un tirailleur algérien (huffingtonpost.fr). “L’école Bugeaud de Marseille a officiellement été renommée Ahmed Litim, du nom d’un tirailleur algérien, pour donner aux enfants l’exemple « d’un héros plutôt que celui d’un bourreau ».”

Méritocratie scolaire: la grande illusion | Slate.fr. TRIBUNE de  Sophie Audoubert — Édité par Thomas Messias “Le cas édifiant de l’École polytechnique est hélas très représentatif de la façon dont la France renouvelle ses élites.” “Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont considérées comme le bras armé de la méritocratie à la française, justifiant d’un coût par étudiant nettement plus élevé qu’à l’Université: en 2019, l’État a dépensé en moyenne 15.710 euros pour un élève de CPGE, contre 10.110 euros pour un étudiant à la fac. Les concours auxquels préparent ces classes dites d’excellence sont tenus, par leurs exigences comme leurs protocoles, pour des exemples vertueux de justice scolaire: les meilleurs, autrement dit les plus méritants, sont les élus, certes rares, mais naturels.”

Et pendant ce temps, Technologies de l’éducation : ce qu’il faut savoir sur le marché grandissant des EdTech – lindependant.fr. “La filière des technologies de l’éducation (EdTech) est en pleine expansion depuis la crise sanitaire, mais cette dynamique cache quelques failles de taille. Analyse de la situation en quelques questions.”

Et ailleurs, Dans le Kentucky comme dans le reste des Etats-Unis, les républicains partent en croisade contre l’école (lemonde.fr). “Dans cet Etat, certains professeurs préfèrent démissionner face à la pression des conservateurs. A travers le pays, les questions scolaires sont plus que jamais un enjeu politique avant les élections de mi-mandat, sur fond de guerre culturelle exacerbée.

 

 

Ressources

La Trousse à projets annonce l’arrivée en ligne du site : « Parentalité et Numérique » – Educavox, Ecole, pédagogie, enseignement, formation. “Le volet Parentalité : Le groupement d’intérêt public Trousse à projets a été désigné pilote national du volet Parentalité de l’action Territoires Numériques Éducatifs par l’Etat. Ce volet Parentalité de l’action Territoires Numériques Éducatifs vise à expérimenter sur trois ans dans 12 départements les actions permettant d’acculturer toutes les familles au numérique éducatif quel que soit leur capital culturel et matériel initial.

Remise du rapport « Résoudre les tensions de recrutement : bilan de la démarche systémique engagée par six branches professionnelles » à M. Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion par M. Philippe Dole – Ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion (travail-emploi.gouv.fr). “Remise du rapport « Résoudre les tensions de recrutement : bilan de la démarche systémique engagée par six branches professionnelles » à M. Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion par M. Philippe Dole.”

La mort d’André Hussenet, artisan de l’éducation (lemonde.fr). “André Hussenet, qui a œuvré dans l’ombre de plusieurs ministres de l’éducation, est décédé le 31 octobre, à 80 ans, à l’hôpital Lariboisière à Paris. On lui doit notamment l’ouverture de classes préparatoires dans les zones difficiles.” Par Maryline Baumard (avec AFP)

 

Bernard Desclaux vous souhaite une bonne rentrée. (“Claude, Camille, c’est l’heure, au boulot !”)

 

 

N° 579 – RESPECT

Coordonné par Julien Garric et Françoise Lorcerie, septembre-octobre 2022

Enseignants, élèves, parents : dans les établissements scolaires aujourd’hui, chacun peut se plaindre du manque de respect. Le ministère de l’Éducation nationale a d’ailleurs fait de « respecter autrui » l’un des quatre savoirs fondamentaux à transmettre à nos élèves. Comment apprend-on à respecter autrui ?

 

  N° 578 –  ÉCRIRE POUR ÊTRE LU

Coordonné par Ben Aïda et Jean-Michel Zakhartchouk, juin 2022

Ce dossier s’inscrit dans une réflexion critique menée sur les « fondamentaux » à l’école énoncés dans les discours injonctifs (« lire, écrire, compter, respecter autrui »). Il s’agit de s’interroger à la fois sur le sens à donner à l’écriture des élèves (qu’écrivent-ils, pourquoi, pour qui ?) et sur l’apprentissage du geste.