,

Revue de presse du 12 décembre 2021

Les dernières décisions concernant le protocole sanitaire ont déclenché quelques réactions. L’éducation continue de s’infiltrer, encore trop timidement, dans la campagne de la présidentielle malgré les appels. Un sondage à propos de la laïcité dans les établissements a déclenché pas mal de débats. On a trouvé quelques réflexions plus générales, des infos sur le supérieur et des ressources.

Crise sanitaire

Éducation : l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur les jeunes serait plus sévère que prévu
Fermeture des écoles, retards d’apprentissage, perte de connaissances, manque d’accès au matériel d’enseignement à distance… Un rapport publié ce lundi pointe du doigt les conséquences dramatiques de la pandémie de Covid-19 pour les jeunes élèves du monde entier.”

Covid : Des enseignants résignés face à des mesures jugées déraisonnables
Une fois de plus ce n’est pas ça qui va changer la donne dans la contamination“. “Cela ne va pas changer grand chose“. Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp Fsu, nous dit la même chose que Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen Cfdt. Une directrice et un directeur, interrogés par le Café pédagogique, sont plus alarmants : “Ce n’est pas à la hauteur de la contamination“.”

Alerte sociale : le Sgen-CFDT dénonce la dégradation des conditions de travail
Le Sgen-CFDT dépose une alerte sociale préalable au dépôt d’un préavis de grève national pour les personnels exerçant dans les écoles maternelles et élémentaires, à compter du 07 décembre 2021 jusqu’au 7 juillet 2022 inclus.”

Les établissements scolaires du Loiret face au Covid-19 : “On sent que la pression monte
L’épidémie de Covid-19 sévit toujours dans le Loiret. L’annonce de nouvelles mesures sanitaires dans les écoles, et la fermeture de deux établissements, traduisent même sa reprise. Qu’ils soient enseignants, représentants syndicaux, parents ou chefs d’établissements, ils y sont confrontés.” Abonnés

Le dessin de Jules

Bien sûr notre ministre devait s’exprimer : L’école, c’est du sérieux“: Jean-Michel Blanquer refuse que les enfants quittent l’école avant le début des vacances
Le ministre de l’Education nationale s’exprimait ce mardi sur RTL. Pour lui, pas question que des parents retirent leur enfant quelques jours avant les fêtes pour éviter une contamination.”

Présidentielle

C’est maintenant Valérie Pécresse qui s’exprime à propos de l’Ecole : «L’école, c’est la fabrique de la France»  Par Marion Mourgue, réservé aux abonnés.
La crise que traverse l’éducation impose un sursaut national, ce que j’appelle le projet de «nation éducative». L’école, c’est la fabrique de la France, à travers la transmission de nos savoirs, de notre histoire. Depuis des années, le niveau baisse, les inégalités se sont creusées et nous vivons une panne des vocations d’enseignants dramatique pour l’avenir. Nous devenons une société d’immobilité sociale. Ce n’est pas la France que je souhaite. Ma France donne à chaque enfant sa chance, grâce à l’école et par le travail.”

Il y a surtout des appels à faire émerger ce thème dans la présidentielle.

Jean-Pierre Veran, formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université s’exprme dans Sondage Viavoice-Libération sur l’école et l’éducation : libérons le débat citoyen !
Le débat public sur l’Ecole pourrait-il sortir du cadre étriqué où on l’enferme ? C’est la question que l’on peut se poser à la lecture du dernier sondage Viavoice-Libération sur le sujet.”

Frédéric Allaire, professeur de droit public à l’université de Nantes alerte dans une tribune de Libération : Candidats à la présidentielle, faites entrer l’Université dans vos débats !
Précarité étudiante, égalité des chances, financement de la recherche… 0n peine à trouver la moindre évocation de ces enjeux en ce début de campagne. Pourtant, les sujets ne manquent pas.”

Le think tank Verslehaut, dans une tribune des Echos L’école, ce n’est pas seulement l’Education nationale
Ne laissons pas l’école seule face au défi éducatif, estime Guillaume Prévost, délégué général de VersLeHaut, un think tank dédié à la jeunesse et à l’éducation. Les familles, les entreprises, les collectivités et les associations sont des partenaires décisifs pour la réussite des enfants.” La présentation de ce think tank.

Et Violaine Morin dans Le Monde rappelle : Les parents d’élèves peinent à trouver leur place à l’école, physiquement et symboliquement
Les rapports entre l’institution scolaire et les familles, désorientées par les réformes et par les protocoles sanitaires, se sont crispés.”
Certes, les parents d’élèves ne sont pas un corps électoral constitué. Il en existe de tous bords, et peu d’entre eux militent activement dans des organismes au contact de l’Education nationale. Aux élections de l’automne 2020, les associations locales de parents non affiliées aux grandes fédérations ont obtenu 15 % des suffrages, la FCPE (gauche) 10 % et la PEEP 1,9 %. Mais dans la campagne électorale qui commence pour la présidentielle, l’état d’esprit des parents des 12,4 millions de jeunes Français qui fréquentent l’école pourrait peser lourdement. Or l’institution scolaire vient de vivre cinq années mouvementées, marquées par de nombreuses réformes et par une crise sanitaire, sur fond de stagnation : l’école française peine à réduire les inégalités et à hisser ses élèves parmi les meilleurs des pays développés.”

Laïcité

L’enquête de l’IFOP a provoqué de nombreuses réactions et commentaires. Comme disait une personne sur Facebook : “Ça y est ? les chiffres des instituts de sondages, ont remplacé les méthodes de recherche quantitatives et les SHS ? A quand les micros trottoir, comme méthode de recherche quali ?” Donc prudence sur l’ampleur réelle et la causalité de certains comportements difficiles ou de contestation.

Enquête : atteintes à la laïcité à l’école, quelle ampleur ?
SONDAGE EXCLUSIF. “Une multiplicité d’attitudes relevant de l’entre-soi est observée au sein même de l’école. Une école laïque pourtant censée être le lieu de suspension des assignations, un sanctuaire destiné à former des citoyens libres. Cette étude est le deuxième volet du sondage sur les lycéens et la laïcité que le DDV avait publié en mars dernier. Analyses de François Kraus, directeur du pôle « Politique / Actualités » de l’Ifop, et de Jean-Pierre Obin, inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale.”

Laïcité: au lycée, des cours de plus en plus contestés au nom de la religion Par le Figaro Etudiant
Une enquête menée par l’Ifop relève que les lycées situés en banlieues sensibles semblent davantage exposés à des formes d’expressions de la religion que dans d’autres établissements.”

Quand le séparatisme s’invite dans la cour de récré
“Une enquête de l’Ifop pour la Licra et sa revue « DDV » sur l’école fait état de fortes tensions identitaires et religieuses affectant cours et vie scolaire.”

Contestation de cours sur la mixité, requête de menus halal, refus de donner la main à un(e) camarade… Une enquête menée par l’Ifop pour la Licra et sa revue DDV (Le Droit de vivre) auprès d’un millier de lycéens révèle combien l’institution scolaire cristallise les tensions identitaires et la « poussée du religieux ». Et montre, chiffres à l’appui, dans quelle mesure les lycéens sont confrontés dans leur scolarité aux entorses au principe de laïcité. Ou, fait plus préoccupant encore, y souscrivent.” abonnés

OZP annonce Un communiqué du MEN fait le bilan trimestriel des atteintes à la laïcité et des signalements. Une collégienne de 13 ans va être poursuivie

Jean-Pierre Obin : “Il y a une porosité de la jeunesse musulmane à l’idéologie islamiste Propos recueillis par Jean-Loup Adenor
Un lycéen sur deux rapporte avoir constaté des revendications d’ordre religieux visant le contenu des cours ou les moments de vie scolaire dans son établissement, selon une étude de l’Ifop. Pour Jean-Pierre Obin, ce phénomène, en augmentation, doit nous interpeller sur le respect de la laïcité à l’école, et sur la proximité entre une partie de la jeunesse musulmane et l’idéologie islamiste.” Abonnés.

Laïcité à l’école : « On ne doit pas avoir une politique basée sur le ressenti ou le ressentiment des élèves »
En ce jeudi 9 décembre érigé en « journée de la laïcité à l’école », Dominique Schnapper, présidente du Conseil des sages de la laïcité, défend, dans un entretien au « Monde », la transmission à la jeune génération d’« outils intellectuels pour s’émanciper ».” abonnés, Propos recueillis par Mattea Battaglia

« Et ça marche, la laïcité ? » : des lycéens professionnels en débattent
A Pessac, en Gironde, le lycée Philadelphe-de-Gerde a organisé une matinée d’ateliers en hommage à Samuel Paty. Par Sylvie Lecherbonnier(Pessac (Gironde), envoyé spécial)

« Je dois dire que la laïcité m’est presque familiale »
Alors que la laïcité est aujourd’hui utilisée par certains comme prétexte pour justifier le rejet d’une partie de la population de ce pays, il est bon d’entendre Nicolas Cadène, ancien rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, rappeler qu’il s’agit d’un principe d’organisation de la République, un principe de liberté et de tolérance.”

Quelques réflexions plus générales

Xavier Pons : Ce que la contractualisation fait aux enseignants
“C’est un bel exemple de la “politique du puzzle“. Xavier Pons (Université Paris Est) revient dans la revue Mouvements des idées et des luttes (n°107) sur le développement de la contractualisation dans l’enseignement. Apparemment anodin, simple ajustement technique, il montre qu’en fait la croissance rapide de la contractualisation a un impact sur le métier enseignant. “La contractualisation enseignante a un potentiel de transformation structurelle important de la gestion des carrières enseignantes mais aussi du système scolaire dans son ensemble“.”

Débat : Et si on faisait de l’école un laboratoire d’idées ? par Sébastien Claeys, Professeur associé et responsable du Master Conseil éditorial, responsable de la médiation à l’Espace éthique Île-de-France, Sorbonne Université.
À la faveur de la COP26, les appels à transformer l’éducation pour mieux répondre aux défis actuels se sont multipliés. C’est ainsi que les convivialistes Renaud Hétier, François Prouteau et Nathanaël Wallenhorst nous rappellent « combien l’éducation peut être un outil politique de choix pour réapprendre à vivre ensemble », que François Taddei, directeur du Centre de recherches interdisciplinaires (CRI) en appelle à faire des jeunes « les premiers citoyens de la planète » et qu’un collectif d’enseignants-chercheurs nous convie à renforcer dans les programmes « l’éducation scientifique au fonctionnement du climat ».”

À la rentrée 2021, des choix d’enseignements de spécialité en première et en terminale générales proches de ceux de 2020
À la rentrée 2021, pour la deuxième rentrée consécutive après la réforme du baccalauréat général, les élèves de terminale générale choisissent de poursuivre deux des trois enseignements de spécialité suivis en première générale l’année précédente.”

Réforme du lycée : “Il n’y a plus du tout d’esprit de classe ! Article réservé aux abonnés
Avec la réforme du bac, il reste plus que quelques heures de tronc commun. Résultat, les élèves ont du mal à nouer des liens d’amitié et de travail. Créer un esprit collectif, une dynamique de groupe, est désormais une gageure.
Décembre. La fin du premier trimestre annonce la première salve des conseils de classe, un rituel que la réforme du lycée est venue bousculer et qui est devenu infernal pour les enseignants : « Je veux bien me déplacer pour une classe entière, mais pas question que je participe à six conseils de classe pour trois élèves à chaque fois. Ma parole ne sera pas intéressante », cingle Sandrine Weil, professeure de lettres dans un lycée de la Sarthe. L’an dernier, elle était en charge d’enseigner la spécialité « littérature, humanités, philosophie » à vingt élèves venus de six classes différentes. Elle a préféré esquiver.”

Outillage numérique des écoles et des familles : A quelles conditions réussirons- nous l’école numérique ?                    
Salon Educatec-Educatice. Conférence plénière du jeudi 25 novembre 2021. Depuis le premier avatar du plan numérique pour l’école en 2014, les politiques publiques nationales et locales ont fait de l’équipement des lieux éducatifs un des leviers majeurs en faveur du développement de l’éducation au et par le numérique. Malgré l’importance des engagements financiers comme de la volonté des acteurs politiques, éducatifs et techniques locaux de faire vivre ces dynamiques, leur effet est resté jusqu’à aujourd’hui contesté. Ainsi, le dernier rapport de la cour des comptes sur le sujet (publié en juillet 2019) titrait-il sévèrement : «Le service public numérique pour l’éducation : un concept sans stratégie, un déploiement inachevé ».”

Préjugés sur le temps de travail enseignant : méconnaissance ou stratégie ?
A nouveau quelques médias nous servent les habituels préjugés sur le temps de travail des enseignantes et enseignants qui voudraient laisser croire que son volume réduit est une des causes des insuffisances de l’école…” par Paul DEVIN, Syndicaliste FSU, inspecteur de l’Education nationale, ancien secrétaire général du SNPI-FSU, président de l’Institut de Recherches de la FSU

Supérieur

Enseignement supérieur : Parcoursup a-t-elle renforcé les « ségrégations » ?
Quelles évolutions dans le profil et la répartition des nouveaux étudiants depuis Parcoursup ? Un rapport de l’Insee nuance l’impact de la nouvelle plateforme.”

Un algorithme, censé fluidifier l’entrée des étudiants en master, inquiète les syndicats
Les titulaires d’une licence postuleront sur un portail national, qui devrait, selon ses détracteurs, augmenter la sélectivité des formations en l’absence de création de places.” Par Soazig Le Nevé

Admission en master : les syndicats craignent une orientation « par défaut » dès 2022
Alors que les élections étudiantes commencent lundi 6 décembre, une actualité est passée sous le radar. Le ministère de l’enseignement supérieur a reçu, le 23 novembre, syndicats étudiants et enseignants pour les informer de la réforme des admissions en master.” par James Gregoire, mais pour abonnés

Des effectifs en forte baisse dans les classes préparatoires économiques et commerciales
Selon les professeurs de classes préparatoires économiques et commerciales, le nombre d’élèves a chuté de 9 % en un an dans cette filière. Ils réclament un moratoire sur les fermetures de classes. Des grandes écoles de management s’en inquiètent.”

Les « petites mains » du supérieur au bord de l’explosion Par Catherine Piraud-Rouet à propos des personnels et des statuts. Un article long qui fait découvrir les coulisses des universités.
Ingénieurs pédagogiques, chargés des relations internationales ou encore techniciens en fabrication mécanique : plusieurs métiers dits « support » dans les universités ont vu, ces dernières années, leur charge augmenter et leurs missions grimper en complexité, sans que leur visibilité ni leur reconnaissance statutaire et salariale ne suivent. Zoom sur ces professions piliers de l’ESR, trop souvent dans l’ombre.”

Ressources

Des territoires plus favorables aux débuts de carrière
BREF Bulletin de Recherches Emploi Formation
La transformation des territoires, du fait de la démographie, des évolutions des secteurs d’activité et de la métropolisation, a profondément modifié la géographie de l’insertion ces dernières années. Ainsi, certaines zones présentent des particularités qui favorisent les débuts de carrières, notamment sur le plan de la rémunération. Introduire le territoire comme dimension d’analyse permet de questionner les interactions qui se jouent entre espaces de résidence et débuts de carrière, au-delà des caractéristiques intrinsèques des jeunes, et de pointer des zones d’emploi plus ou moins favorables.”

Cinq focales : mini MOOC
C’est pas les six chapeaux de Edward de Bono, mais c’est très intéressant.
Débutants ou apprentis professeurs, vous vous interrogez sur le regard que portent les formateurs et les évaluateurs sur votre pratique pédagogique et sur les critères de qualité qui fondent leur jugement.
F
ormateurs d’enseignants ou aspirants formateurs, vous vous interrogez sur la pertinence du regard que vous portez sur le travail des débutants et des conseils que vous dispensez.
Les 5 focales de Roland Goigoux peuvent vous aider
Professeur émérite à l’université Clermont-Auvergne, formateur à l’INSPé, Roland Goigoux a synthétisé les principaux résultats des recherches en éducation et identifié 19 critères permettant de décrire les caractéristiques des pratiques pédagogiques les plus efficaces.”

 

Bernard Desclaux, qui vous souhaite une bonne dernière semaine scolaire 2021.

Sur la librairie des Cahiers pédagogiques

N° 572 – Entretiens en milieu scolaire, novembre 2021

Coordonné par Michèle Amiel et Anne-Marie Cloet-Sanchez

L’entretien est une forme d’échanges avec les élèves, les familles, les collègues, les personnels ou les stagiaires, etc. Entre souci de relation et exigence d’efficacité, son exercice montre que c’est une compétence qui peut se développer, et devenir même un réel support des apprentissages pour chacun.

 

 

 

N° 571, L’alimentation et l’école, octobre 2021

Coordonné par Hélène Limat et Alexandra Rayzal

L’alimentation, un thème aussi essentiel à la vie que marginal à l’école ! Et pourtant il apparait dès qu’on s’interroge sur le fonctionnement du système scolaire dans bien des aspects : le bienêtre des élèves, l’organisation des établissements, les codes et règles, les représentations, les savoirs enseignés et les contenus d’enseignement.

Quelle place prend l’alimentation dans nos salles de classe, nos établissements, nos thématiques et nos cours ?

 

Suggestions thématiques:

Construire ensemble l’école d’après

Sylvain Connac – Jean-Charles Léon – Jean-Michel Zakhartchouk

En coédition avec ESF Sciences humaines – Aout 2021

L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan  à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.

 

Travailler avec le dessin de presse

Dossier hors-série coordonné par Florence Castincaud

Juin 2018

Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !

 

{{[N° 563 : Actualité de la métacognition->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/802-actualite-de-la-metacognition.html]}}

septembre-octobre 2020

Dossier coordonné par Marc Romainville et Jacques Crinon

À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.

{{[N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/796-profs-executants-ou-concepteurs-.html]}}

Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU

n° 562 juin 2020

Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?