Les Cercles sont nés d’un besoin d’avoir un espace d’échanges et de réflexion autour de nos publications, soit autour d’un dossier, soit pour en réaliser un nouveau, ou bien encore pour échanger autour de l’actualité éducative, de la pédagogie. Partant de ce besoin, le projet a été construit grâce à plusieurs personnes.

miche_le_amiel_visage.jpgMichèle Amiel s’est occupée du suivi du projet. Elle parle franc : « Je n’aime ni la technique ni les techniciens, et pourtant je me suis retrouvée à travailler au quotidien là-dessus. » L’objectif pour elle est clair : en faire un outil simple pour des échanges sur ce qui nous intéresse : la pédagogie : « Notre objectif est atteint puisque je peux m’en servir, je peux y écrire facilement, et l’utiliser même pour d’autres usages que ceux qui étaient prévus. Et en plus c’est beau ! »

Martin Ferronière et Patrice Bride

Martin Ferronière et Patrice Bride


Patrice Bride, rédacteur en chef des Cahers pédagogiques, a également suivi le développement : « Ce qui est intéressant avec les Cercles, c’est qu’en travaillant avec Michèle Amiel il a fallu cadrer, limiter pour garder la simplicité. » La reuve : les membres de l’association sont en train de s’en emparer, mais des inscrits extérieurs au CRAP arrivent, les Cercles naissent. « On pourra dire dans un an que l’on est contents si l’on a oublié la technique et que le texte, et que les échanges sont là. Il n’y a donc plus qu’à faire vivre et faire connaître les Cercles. »

Martin Ferronière, d’Iseabloom, lui, a travaillé sur les fonctionnalités, les contenus, toute cette partie invisible et essentielle. Et il est, le premier, étonné : « Moi, le site arrive encore à me surprendre ! Le résultat n’est pas ce que l’on avait en tête et pourtant l’ensemble est cohérent. Et si maintenant ça marche, si les personnes s’en emparent, c’est ça qui me convient. »

me_lie_1.jpgMélie Jouassin travaille régulièrement avec Les Cahiers pédagogiques, sur des couvertures, des dessins, comme la petite chouette que l’on retrouve dans la revue et sur la Librairie. Elle est l’illustratrice des bandeaux : « C’est toujours un plaisir de travailler avec les Cahiers pédagogiques, parce que je me retrouve à aller là où je n’avais pas prévu. »

Le développeur, c’est Yoran Brault. C’est lui qui a rendu possibles toutes les idées et demandes : « Au début, j’ai eu du mal à entrer dans l’ergonomie. Mais finalement j’ai trouvé ces listes déroulantes cachées très amusantes. Il fallait un site qui réponde vite. Je crois que l’on a réussi. »

Restait à héberger ce nouvel espace d’échanges et d’écriture. C’est Benjamin Sonntag de chez Octopuce qui s’en charge.

Yoran Brault, Benjamin Sonntag

Yoran Brault, Benjamin Sonntag


Les Cercles ont trouvé une maison chaleureuse, des hôtes accueillants, des sujets de discussion, « Ce qui fait changer un établissement », « Ca se passe dans les classes », « Jouer en classe », « Les compétences »… Ils vous attendent, vous aussi.
tout_le_monde.jpg