Accueil > Ressources > Nous avons lu > La libération des enfants


Recension parue dans le N° 407 d’octobre 2002

La libération des enfants

Alain Renaut, Calmann-Lévy. 2002.

7 octobre 2002


Commander cet ouvrage



Alain Renaut propose un ouvrage qui fera date car il renouvelle à travers les problématisations du philosophe et avec la précision de l’historien, une question essentielle. La démocratisation, en faisant de l’égalité des personnes une exigence d’universalité, ne conduit-elle pas à faire de l’enfant un égal de l’adulte, et par là même à supprimer le nécessaire dénivelé impliqué par le rapport pédagogique ?

Empruntant aux historiens (Ariès avec L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime et Boswell avec Au bon cœur des inconnus. Les enfants abandonnés de l’Antiquité au Moyen Âge) il précise les différences constatées entre la société du Moyen Âge et la société moderne au niveau de la conception de l’enfance, des relations familiales et des conceptions éducatives au fondement de l’institution scolaire. Reprenant Tocqueville, il accrédite l’idée que l’évolution du lien familial va dans le sens d’une plus grande force alors que le lien social se détend. « [...] À mesure que les mœurs et les lois sont plus démocratiques, les rapports du père et du fils deviennent plus intimes et plus doux ; la règle et l’autorité s’y rencontrent moins ; la confiance et l’affection y sont souvent plus grandes et il semble que le lien naturel se resserre, tandis que le lien social se détend. » Il conclut que la modernité a imprimé aux relations d’autorité une dimension contractuelle, en vertu de laquelle il n’est plus de pouvoir qui ne puisse s’exercer aujourd’hui sans se soucier d’obtenir la reconnaissance ou l’adhésion de ceux sur lesquels il s’exerce. La revendication des droits de l’enfant se fait alors plus vive et la question « jusqu’où discuter avec les enfants » plus délicate, si bien que le statut de l’enfant contemporain se joue entre le droit et l’éthique, susceptible d’aider à l’émergence d’un enfant-citoyen.

Michel Develay


Commander cet ouvrage