Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’extrême droite, l’école et la république


Recension parue dans le N° 419 de novembre 2003

L’extrême droite, l’école et la république

Jean-Michel Barreau, éditions Nouveaux Regards, Institut FSU, 2003.

5 novembre 2003


Commander cet ouvrage



Il est toujours passionnant de faire de « petits détours par l’Histoire » (sous-titre de l’ouvrage) lorsqu’on veut aborder les débats actuels sur l’école. L’ouvrage de J.-M. Barreau n’est pas seulement intéressant en ce qu’il nous permet de disposer des principaux textes de l’extrême droite concernant le système éducatif (les projets de contre-réforme, du chèque éducation à la préférence nationale), mais en ce qu’il resitue le discours actuel de Le Pen et consorts dans une continuité historique. Et on s’aperçoit que toute une partie de ce discours se retrouve dans les déclarations et écrits qui s’attachent à combattre depuis toujours la démocratisation de l’école. C’était déjà vrai au moment des lois Ferry. Cinquante ans plus tard, Maurras s’écriait : « Il est faux que l’école d’État soit un progrès car le nombre des illettrés ne fait que grandir » et, au moment de la réforme Haby, le « nouveau philosophe » J.-M. Benoist se lamentait sur l’école secondaire devenue un « champ de ruines ». Tout cela ne vous rappelle-t-il rien ?
Rappelons aussi que parmi les bêtes noires de l’extrême droite, on trouve le collège unique, la pédagogie (l’INRP est particulièrement attaquée et les IUFM dénoncés - les professeurs sont transformés en « animateurs », là encore, cela ne vous rappelle rien ?), et le soi-disant « égalitarisme ».
On aurait tort de ne pas lire attentivement tous ces documents. Ils nous montrent bien que le combat pour la démocratie et l’école pour tous est un vieux combat toujours d’actualité ; est-on bien sûr qu’il est mené vraiment par certains qui, pourtant, se réclament de Jules Ferry ?

Jean-Michel Zakhartchouk


Commander cet ouvrage