Je me tourne vers le mur et je frappe un deux trois, puis au cri de soleil, je me retourne et je ne dois voir personne bouger. Et voilà, c’est à ce jeu que m’a fait penser le lundi de rentrée des congés de février…

Lire la suite sur le blog de Véronique Decker et Luc Cédelle