Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Une réflexion à poursuivre, des choix à faire


Réforme du Bac

Une réflexion à poursuivre, des choix à faire

Communiqué du CRAP-Cahiers pédagogiques

29 janvier 2018

Le CRAP-Cahiers pédagogiques reste sur sa faim quant aux propositions de Pierre Mathiot sur la réforme du baccalauréat et du lycée. Dans la mesure où le rapport propose des options différentes sans forcément trancher entre elles, nous voulons rappeler un certain nombre d’éléments qui nous semblent fondamentaux pour que cette réforme se fasse.

La part du contrôle continu doit être significative et ne peut se réduire à avancer les épreuves terminales de la majorité des disciplines sous forme d’épreuves normalisées, qui ressembleraient en fait à des épreuves anticipées, ce qui serait instituer un bachotage généralisé dès la classe de première.

En outre, il est fort à craindre qu’une fois les épreuves terminées pour les disciplines autres que les majeures, les élèves, choisissent de ne plus y consacrer de temps pour se concentrer sur les épreuves restantes et pesant plus lourd dans le résultat final. Mais si on reste à une logique de moyennes de notes, qui mène à de subtils calculs de compensation, on n’avance guère. Il est temps de lui opposer une logique de compétences à valider, sous des formes diverses en partie mises en place par les équipes pédagogiques.

Nous souhaitons ré-affirmer également que nous ne concevons le grand oral -en quelque sorte successeur des TPE- que comme obligatoirement interdisciplinaire et reposant sur un travail de groupe, même si l’examen se fait individuellement. De fait, cette épreuve nouvelle ne saurait faire l’impasse sur ces deux dimensions, qui conditionnent aussi le projet que l’on assigne au lycée pour former les jeunes, futurs citoyens et travailleurs.

Nous alertons également sur le risque réel que le choix des majeures et mineures par les élèves soit conditionné par les attendus des filières de l’enseignement supérieur annoncés dans ParcoursSup. Il s’agit d’accompagner davantage les élèves dans des parcours progressifs de la seconde à la licence, mais l’absence du lycée professionnel dans la réflexion constitue une lacune grave.

Enfin, pour nous, il est nécessaire d’accompagner cette réforme d’une réflexion sur les programmes, de manière à les inscrire dans une logique de validation progressive des acquis, de complémentarité des disciplines et privilégiant les apprentissages réels des élèves.


À lire également sur notre site :
Soyons ambitieux pour le lycée ! - Déclaration commune d’A&I UNSA, CRAP-Cahiers pédagogiques, Éducation & Devenir, FAGE, FCPE, FEP CFDT, SE-UNSA, SGEN CFDT, SGL, SIEN-UNSA, UNEF, UNL, UNSA Éducation


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.