Accueil > Ressources > Nous avons lu > Les mots du comique et de l’humour


Recension parue dans le N°450 de février 2007

Les mots du comique et de l’humour

Christian Moncelet, Belin, 2006.

4 février 2007

Celui qui a connu les « insolivres » de Christian Moncelet (il a montré notamment à nos Rencontres d’été) sait combien le personnage, universitaire et poète, est créatif et savoureux. Ici, il se met au service de ces innombrables auteurs qui nous proposent leurs bons mots, les répliques qui font rire ou sourire, les situations qui nous permettent une salutaire mise à distance de l’esprit de sérieux. Et de « abracadabrant », à « zygomatique », on disposera d’un bréviaire qui peut être fort utile pour l’enseignant de français en particulier (mais au-delà à tout homme cultivé !). Les auteurs classiques (depuis Aristophane) côtoient les comiques modernes, y compris les chansonniers ou les auteurs de sketchs. Les mots savants de la rhétorique (savez-vous ce qu’est un « homéotéleute » ?) accompagnent d’autres, plus usuels ou polysémiques. Et on trouvera aussi dans l’article « Jésus-Christ » l’allusion au roman emblématique Le nom de la rose, où l’on trouve un des plus beaux éloges qui soient du rire.
Mais on retiendra aussi l’avertissement de Queneau (p. 368), utile à une époque où la dérision systématique peut parfois faire office de pensée : « L’humour à perpétuité est véritablement une forme de lâcheté intellectuelle. »

Jean-Michel Zakhartchouk