Accueil > Ressources > Nous avons lu > La formation au coeur de la pratique. Analyse d’une formation continuée (...)


Recension parue dans le N° 380 de janvier 2000

La formation au coeur de la pratique. Analyse d’une formation continuée d’enseignants

Évelyne Charlier, Bernadette Charlier, De Boeck, 1999

14 janvier 2000


Commander cet ouvrage



Je vous recommande cet ouvrage, qui constituera une référence pour les formateurs d’enseignants, pour quatre raisons : La forme est claire et sollicite le lecteur. Chaque partie se termine non pas par un vade-mecum, un ensemble de recettes, voire une récapitulation, mais par un questionnement qui renvoie le lecteur soucieux de formation à ses propres interrogations. En quelque sorte la conclusion conduit à réinterroger sa lecture. Comme ce questionnement est récapitulé sous forme de tableaux, l’essentiel est chaque fois mis en lumière.
Une modélisation de la formation est avancée au départ. Elle est sans doute discutable comme toutes ses consurs car elle gomme forcément de la complexité et introduit un point de vue particulier. Nous la partageons car elle situe la formation continuée au sein du paradigme de la pratique réflexive. Ainsi le formateur sera-t-il aidé à préciser quelques présupposés de ses actions en se rendant attentif " à sa vision de l’enseignement, au type d’apprentissage espéré et au savoir qu’il valorise pour ce faire au cours de la formation, aux caractéristiques des enseignants en formation continuée ". La trilogie sur laquelle doit s’exercer la réflexivité est : apprentissage, enseignement, formation.

Évidemment il aurait été possible de développer un questionnement transversal (ou supplémentaire) au regard de l’importance à accorder à la pratique réflexive : quelles valeurs sont à développer au cours de la formation ? Quelle place faire à la réflexion et à l’action ? Quel choix est fait par le formateur d’agir en partant d’apports théoriques, des représentations des participants, de situations de classe alternatives aux pratiques des participants ? Comme tel le questionnement avancé constitue néanmoins un balisage utile introduisant un décentrement et une décentration possible du formateur, participant en quelque sorte de sa formation.
Le développement clinique d’une recherche-action-formation auquel ont participé les auteurs est analysé en ses trois éléments constitutifs. Il est prolongé par des études de cas  [1] par " un projet d’amélioration de leurs compétences en informatique, par le désir de construction d’un produit innovant utilisable dans les classes, par la volonté de vivre une expérience de formation en groupes, qui pourrait déboucher sur la constitution d’un réseau d’échanges ".

La conclusion revient sur le modèle initial et le complexifie en invitant les formateurs en formation continuée à se rendre attentifs : à l’organisation de la formation autour d’un projet de groupe (défini en commun par tous les participants), à l’installation d’un environnement ouvert au niveau du lieu de travail et du lieu de formation (perfectionner sa pratique en l’exerçant), à faire exister une formation intégrée dans un parcours professionnel (qui se caractérise par des expériences antérieures réussies ou échouées, et qui prend un sens en fonction de projets personnels ou professionnels), formation articulée au projet pédagogique de l’institution (susceptible de donner lieu à un contrat de formation), formation tenant compte des différences individuelles.
Des approches cliniques de situations de formation, susceptibles d’éclairer les a priori qui les fondent sont à encourager, tant la théorie naît de la pratique et devrait y retourner. Cet ouvrage y contribue ; il faut l’en remercier.

Michel Develay


Commander cet ouvrage



[1Neuf personnes réunies pendant deux années scolaires, une demi-journée par semaine.