Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !
,

Revue de presse du 1er OCTOBRE 2022

 

 

L’actualité est occupée par la politique concernant le système, entre les évaluations des établissements et leur autonomie, mais dans le réel, les manques de personnels se poursuivent tandis que dans le supérieur, un éclairage est porté sur le développement du privé et que l’on attend des informations plus précises sur la réforme envisagée de l’enseignement professionnel.

Système

Le ministère lance les “concertations” dans les établissements (cafepedagogique.net). « “Dans le cadre des travaux du Conseil national de la refondation et de la démarche nouvelle de concertation qu’il porte, il est désormais indispensable de faire émerger, au niveau local, des initiatives de nature à améliorer la réussite et le bien-être des élèves, et à réduire les inégalités scolaires”, écrit le ministère. En amont de ces concertations qui ouvriront en octobre, le ministère publie un guide pour aider les établissements à entrer dans la démarche. Au bout du processus, la rédaction d’un projet d’école ou d’établissement par les personnels mais aussi les familles, les élus locaux et les “acteurs du tissu économique local”. Suivant l’idée d’E. Macron, il semble que tout le monde soit capable de rédiger un projet d’établissement. » Voir ce qu’en pense Yannick Trigance, conseiller régional d’Ile-de-France dans sa tribune : Le « new public management » marque une étape supplémentaire vers le démantèlement du service public d’enseignement (lemonde.fr) « L’autonomie des établissements scolaires ne contribue en rien à la lutte contre les inégalités mais exacerbe la compétition entre les élèves et entre les équipes pédagogiques, soutient Yannick Trigance, conseiller régional d’Ile-de-France et secrétaire national du Parti socialiste, dans une tribune au “Monde”. » Article réservé aux abonnés.

 

Le dessin de Fabien Crégut

Panorama statistique des personnels de l’enseignement scolaire 2021-2022 | Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. “Pour la première fois en 2022, la DEPP a regroupé dans un panorama statistique des personnels de l’enseignement scolaire toute l’information statistique disponible sur ce thème.”

Budget 2023 : une enveloppe de 935 millions d’euros pour augmenter les enseignants (lemonde.fr) Par Sylvie Lecherbonnier. « Dans le projet de loi de finances 2023, les crédits de l’enseignement scolaire sont en hausse de 3,7 milliards d’euros. Gabriel Attal, le ministre délégué aux comptes publics, avait annoncé, au cœur de l’été, une augmentation de 3,6 milliards d’euros des crédits alloués à l’enseignement scolaire, qui comprend l’éducation nationale et l’enseignement agricole. Ce sera finalement une hausse de 3,7 milliards d’euros. Ce budget passe la barre des 60,2 milliards d’euros, soit une hausse de 6,5  % par rapport à l’année dernière. »

Budget 2023 : moins d’enseignants, mais mieux payés | Les Echos. “Dans le projet de budget pour 2023 présenté ce lundi, l’Éducation nationale perd 2.000 postes d’enseignants et gagne près de 1 milliard d’euros pour les revalorisations. Le budget total du ministère est en hausse de 3,6 milliards d’euros.”

L’Éducation nationale renoue le dialogue avec les collectivités territoriales – La Gazette des Communes. “Finie la communication descendante tant décriée par les élus locaux durant le précédent mandat ? Invitées le 22 septembre à dialoguer avec Pap Ndiaye, le nouveau locataire de la rue de Grenelle, les associations d’élus locaux saluent la méthode, en attendant les actes.”

Une étude révèle un taux hallucinant de harcèlement dans l’administration de l’Education nationale (Midi Libre). “58 % de personnes se disant victimes de harcèlement moral, 7 % de harcèlement sexuel, 47 % qui songent à une reconversion : révélée ce lundi, l’étude commandée par un syndicat de personnels administratifs, s’avère alarmante.”  

Et la PEEP publie un rapport. Absence des profs, cantine, harcèlement : ce qu’il faut retenir du rapport des parents d’élèves sur la rentrée-France Inter. « Un mois après la rentrée des classes, les Parents d’élèves de l’enseignement public (Peep) tirent un premier bilan. Prix de la cantine, transports scolaires, santé mentale, absences des professeurs… Voici les enseignements du rapport publié vendredi. »

Enseignants

Que sait-on de l’attractivité du métier enseignant ? (cafepedagogique.net). “Alors que le ministère promet “un choc d’attractivité” grâce à la revalorisation des premières années d’exercice, que sait-on vraiment sur ce qui pourrait rendre le métier enseignant plus attractif ? Un important rapport du Cnesco, réalisé en 2016, piste des solutions qui sont loin d’être périmées. Certes il faut payer davantage les enseignants. Mais il faut aussi savoir reconnaitre financièrement les secondes carrières. Et mieux accompagner les enseignants dans leurs premiers pas.”

29 septembre: appel à une journée de mobilisation contre la précarité des enseignants vacataires – Libération (liberation.fr). “Offrir des conditions décentes aux 150 000 précaires payés en dessous du smic, parfois plusieurs mois après leurs cours, et sans congés maladie : c’est ce que demandent plusieurs collectifs et associations de l’enseignement supérieur qui appellent à rejoindre le mouvement de grève du 29 septembre.”

Enseignement

« La destruction progressive de l’enseignement des mathématiques au lycée a été enclenchée à partir de 1993 » (lemonde.fr) TRIBUNE de Dominique Raulin, Professeur agrégé de mathématiques. La désaffection des jeunes pour les sciences a commencé il y a près de trente ans avec une décision du ministre de l’éducation nationale François Bayrou, rappelle Dominique Raulin, agrégé de mathématiques et docteur en sciences de l’éducation, dans une tribune au « Monde ».”

Bruno Devauchelle : Numérique éducatif : Cinquante années que l’on tourne en rond ? (cafepedagogique.net). “On s’interroge souvent sur la place du numérique en éducation. D’aucuns disent qu'”on devrait plutôt penser la place de l’école à l’ère du numérique”. Cela répond probablement à la question posée d’un éternel recommencement à l’instar d’un discours que l’on entend aussi de certains responsables du ministère (dont la DNE). Mais le problème reste la traduction concrète de tout cela. Au moment où émerge sur l’espace médiatique la question de la modération de consommation de numérique (sobriété), se poursuit cette dynamique de développement du numérique dans les sociétés, basée sur un argumentaire basé sur la concurrence économique et par rebond technique. Arrêtons de poser la question de la place du numérique dans la société, c’est acquis, malgré des analyses différentes sur le sens. Qu’en est-il alors pour l’école ? Comment peut-elle “exister” dans ce domaine alors que l’invitation répétée à former à l’informatique dès l’école pour fournir des bras à l’industrie du secteur est actée par les responsables (cf le discours de l’adjointe de la DNE lors de la journée de présentation de l’opération Territoire Numérique Educatif (TNE) d’Isère ce 20 septembre 2022, à l’instar du discours de Jean Castex en octobre à Poitiers à propos des TNE aussi). On peut d’ailleurs entendre dans ce discours les appels de l’industrie qui côtoient aussi les appels de la féminisation des métiers du monde informatique.”

Enseignement : le niveau des élèves en français en léger progrès à l’école, stable au collège (sudouest.fr) « Cette augmentation du niveau global est “d’autant plus notable qu’elle intervient un an après la fermeture des écoles en mars-avril 2020 en raison de la crise sanitaire”, relève l’agence des statistiques du ministère de l’Éducation, qui mène cette enquête. »

Enseignement professionnel

Ile-de-France : Valérie Pécresse ferme Défi Métiers, 42 emplois menacés – 20 Minutes. FORMATION PROFESSIONNELLELa CFDT Ile-de-France fustige « une décision incompréhensible, injuste et brutale».”

L’enseignement professionnel s’unit contre le projet d’E Macron (cafepedagogique.net). “Carton plein contre C Grandjean. Tous les syndicats de l’enseignement professionnel, à l’exception du Sgen Cfdt, appellent à la grève le 18 octobre contre la réforme portée par E Macron. Ils dénoncent la baisse du volume des enseignements et un projet “adéquationniste” pour l’orientation des jeunes. “Chaque jeune, quel que soit le lieu géographique de son lycée professionnel doit pouvoir trouver la formation de son choix”.”

Enseignement supérieur

Réforme des bourses étudiantes : Comment le système va-t-il évoluer ? 20 Minutes. “Une concertation nationale va être lancée à ce sujet en octobre. Les débats risquent d’être houleux

Libération a proposé un dossier sur le privé dans le supérieur. Son Edito : Enseignement privé: l’Etat ne doit pas tout laisser faire – Libération (liberation.fr). “Le secteur privé est depuis longtemps présent dans le secteur de l’éducation. Ce n’est pas une raison pour laisser les pires aspects du libéralisme y faire régner leur loi.” Et deux enquêtes sont proposées. Enseignement supérieur: boîtes à diplômes et machines à sous. Article réservé aux abonnés. “Nombre d’écoles supérieures privées sont avant tout des sociétés à but lucratif, pilotées par des fonds d’investissement. Ces structures, qui rognent parfois sur la pédagogie, ne sont pas soumises au contrôle de l’Etat, mais ont son soutien indirect.” L’apprentissage, un beau cadeau public aux écoles supérieures privées. Article réservé aux abonnés. “La politique de soutien à l’apprentissage dans l’enseignement supérieur profite, par ricochet, aux gros groupes privés qui proposent les formations en alternance. Le vivier d’étudiants a été démultiplié, les financements aussi.

Le succès fulgurant des études en apprentissage : « Sans cela, j’aurais été bloquée financièrement » Le Monde (abonnés). “Le nombre d’apprentis a bondi de 33 % en un an, et cette hausse concerne principalement les étudiants post-bac. Ce système s’impose comme la solution de financement des études.“

Enseignement supérieur : le projet TIRIS, un test pour la fusion des universités toulousaines et la recherche – ladepeche.fr. “Le projet TIRIS, porté par l’ensemble de la communauté universitaire toulousaine, acté le 12 juillet et doté de 38 millions d’euros, va chambouler le petit monde de la recherche. C’est la fusion presque réussie, mais sans l’école d’économie TSE fondée par le prix Nobel d’économie 2014 Jean Tirole, des universités et grandes écoles d’ingénieurs à Toulouse.”

 « Augmentons les effectifs des filières sélectives de l’enseignement supérieur » (lemonde.fr) TRIBUNE de El-Mouhoub Mouhoud, président de l’Université Paris Dauphine, Miquel Oliu-Barton, Maître de conférences en Mathématiques. “Par souci d’efficacité autant que par équité, le professeur d’économie El-Mouhoub Mouhoud et le maître de conférences en mathématiques Miquel Oliu-Barton proposent, dans une tribune au « Monde », d’ouvrir les formations d’élites à 20 % d’étudiants supplémentaires.”

Vie scolaire

Signalons un article à propos de Pronote en accès libre maintenant. Dans les lycées et les collèges, la vie scolaire sous Pronote, par Lucie Tourette (Le Monde diplomatique, janvier 2022) (monde-diplomatique.fr)  Un outil de gestion aussi indispensable qu’envahissant. Utilisé dans plus de deux établissements du second degré sur trois, le logiciel de gestion de la vie scolaire Pronote rend bien des services aux familles et aux communautés éducatives, notamment pour affronter les dernières réformes du lycée. Mais, en faisant de l’immédiateté la norme, il change aussi les métiers en profondeur, ainsi que les relations entre parents, élèves et enseignants.” par Lucie Tourette 

Laïcité à l’école : dans la majeure partie des cas “les situations compliquées sont résolues grâce au dialogue”, estime un syndicat enseignant (francetvinfo.fr). “Le syndicat enseignant SE-Unsa demande des précisions après que le ministre de l’Education nationale a annoncé une “hausse des signalements” d’atteinte à la laïcité à l’école.” 

Laïcité : l’abaya est «interdite» à l’école, rappelle la secrétaire d’État à la Citoyenneté (lefigaro.fr)Celles qui arborent cette tenue traditionnelle qui se porte au-dessus des habits «le font en provocation», a déclaré Sonia Backès. Les personnels de l’Éducation nationale peuvent «refuser» l’accès de l’établissement aux élèves portant une abaya, «un marqueur religieux», et doivent signaler les atteintes à la laïcité, a rappelé samedi la secrétaire d’État à la Citoyenneté Sonia Backès.”

Parcours

Deux parcours de vie se télescopent.

Anina Ciuciu : Rom, par-delà les clichés (la-croix.com). Portrait “Née dans une famille rom, Anina Ciuciu a vécu la rue, la mendicité et les humiliations. Élève brillante, aujourd’hui avocate, elle se bat contre les stéréotypes et pour le droit des enfants à l’école.” par Nathalie Birchem

La reconversion de Blanquer à l’université d’Assas crée des remous – Le Point. “Après sa défaite aux législatives, l’ancien ministre de l’Éducation nationale a fait sa rentrée à l’université Panthéon-Assas, rapporte « Le Parisien ».”

Ressources

Le livre “Contre l’école injuste” est discuté. Philippe Champy et Roger-François Gauthier : Contre l’école injuste ! (cafepedagogique.net). “L’école est-elle réformable ? Philippe Champy et Roger-François Gauthier en doutent dans un ouvrage (Contre l’école injuste, ESF Sciences humaines) qui ouvre une nouvelle voie pour la démocratisation scolaire. L’Ecole est irréformable si on s’obstine dans le même “imaginaire collectif” qui dirige l’éducation nationale et les réformes depuis des années. La réponse doit donc d’abord être intellectuelle. Ils appellent à une redéfinition des finalités de l’Ecole par une approche curriculaire qui organise l’Ecole autour de ses valeurs. Philippe Champy, auteur de “Vers la guerre scolaire” (La Découverte) et Roger-François Gauthier, inspecteur général, s’expliquent dans cet entretien.” Et sur le  Site de Philippe Meirieu : compte rendus d’ouvrages, publication de la Note de lecture rédigée par Charles Hadji, Professeur honoraire de l’Université Grenoble Alpes, à propos de : Philippe Champy et Roger-François Gauthier (2022). Contre l’école injuste. Paris : ESF sciences humaines (96 pages, 7,90 euros).

Les soft skills sont également en débat. A l’école, être ou ne pas être soi-même – Libération (liberation.fr) (Article réservé aux abonnés) par Clémence Mary. “Avoir confiance en soi, savoir coopérer et décider sont des compétences qui s’apprennent de plus en plus à l’école, au même titre que la lecture ou l’écriture. Plusieurs ouvrages interrogent ces jours-ci l’essor de ces «soft skills» venues du monde de l’entreprise.” Et Jean-Pierre Veran, formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université, répond sur son blog. L’école, le capitalisme et les savoirs : comment échapper au piège … | Le Club (mediapart.fr).  “On accorde peu à peu plus d’importance aux compétences sociales et comportementales dans l’école française. Faut-il y voir une adaptation dangereuse de l’école à l’entreprise ou, au contraire, un levier pour réduire l’injustice scolaire ?

Loire. « Les enseignants ont le sentiment d’être dans un bateau ivre » (leprogres.fr). “Philippe Meirieu est un chercheur, un pédagogue et un essayiste qui a contribué à diffuser en France les principes pédagogiques issus de l’Éducation nouvelle. Il nous a accordé un entretien dans lequel il revient sur la formation et le recrutement des enseignants.” Par De notre correspondant Dominique SENORE 

L’école face à la pandémie (Diversité). “Ce numéro de Diversité a pour ambition de rendre compte des transformations en cours sous l’effet de la crise sanitaire, et d’en tirer les premiers enseignements à l’aune de l’expérience des acteurs eux-mêmes, telle qu’elle peut être décrite, comprise, analysée : quels changements dus à la crise sanitaire ont été observés tant pour l’école que pour les parcours et les expériences scolaires ?

 

Bernard Desclaux avec la complicité de Monique Royer pour la collecte.

 

emplate_class=” av_uid=’av-6ga3rwq’ sc_version=’1.0′ admin_preview_bg=”]

N° 579 – RESPECT

Coordonné par Julien Garric et Françoise Lorcerie, septembre-octobre 2022

Enseignants, élèves, parents : dans les établissements scolaires aujourd’hui, chacun peut se plaindre du manque de respect. Le ministère de l’Éducation nationale a d’ailleurs fait de « respecter autrui » l’un des quatre savoirs fondamentaux à transmettre à nos élèves. Comment apprend-on à respecter autrui ?

 

  N° 578 –  ÉCRIRE POUR ÊTRE LU

Coordonné par Ben Aïda et Jean-Michel Zakhartchouk, juin 2022

Ce dossier s’inscrit dans une réflexion critique menée sur les « fondamentaux » à l’école énoncés dans les discours injonctifs (« lire, écrire, compter, respecter autrui »). Il s’agit de s’interroger à la fois sur le sens à donner à l’écriture des élèves (qu’écrivent-ils, pourquoi, pour qui ?) et sur l’apprentissage du geste.