Dans tous les IUFM de France, à l’automne 2006, une plaquette intitulée « L’éducation aux médias, ça s’apprend » a été diffusée à l’ensemble des stagiaires PE2 et PCL2. Réalisée par le Clemi (Centre de liaison de l’enseignement et des moyens d’information), cette plaquette est destinée à fournir une compensation minimale au manque de temps consacré à la formation sur ces sujets. Même si chacun sait qu’une ressource ne compense pas une formation…

La décision de diffuser aux futurs enseignants les savoirs et les pratiques professionnelles de l’éducation aux médias est le fruit d’une volonté conjointe de l’inspection générale de l’Éducation nationale et de la conférence des directeurs d’IUFM (CDIUFM). Elle initie ainsi la mise en œuvre d’une recommandation spécifique présente dans deux textes récents : le rapport annexé à la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école de 2005 (« L’éducation aux médias sera renforcée ») ainsi que le récent décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences. On y relève de fréquentes allusions à des connaissances, capacités ou attitudes qui relèvent notamment de l’éducation aux médias.

Exemples dans les compétences 4, 5 et 6[[Décret n° 2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de compétences, téléchargeable ici : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE0601554D]] :

4. La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
Attitudes
Le développement du goût pour la recherche et les échanges d’informations à des fins éducatives, culturelles, sociales, professionnelles doit s’accompagner d’une attitude responsable — domaine également développé dans la définition du B2i — c’est-à-dire :
– une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information disponible ;
– une attitude de responsabilité dans l’utilisation des outils interactifs.

5. La culture humaniste
Capacités
Les élèves doivent être capables :
– de lire et utiliser différents langages, en particulier les images (différents types de textes, tableaux et graphiques, schémas, représentations cartographiques, représentations d’œuvres d’art, photographies, images de synthèse) ;
– d’avoir une approche sensible de la réalité ;
– de mobiliser leurs connaissances pour donner du sens à l’actualité.

6. Les compétences sociales et civiques
A. – Vivre en société
Connaissances
Les élèves doivent en outre :
– connaître la distinction entre sphères professionnelle, publique et privée.
B. – Se préparer à sa vie de citoyen
Capacités
Les élèves devront être capables de jugement et d’esprit critique, ce qui suppose :
– savoir évaluer la part de subjectivité ou de partialité d’un discours, d’un récit, d’un reportage ;
– savoir distinguer un argument rationnel d’un argument d’autorité ;
– apprendre à identifier, classer, hiérarchiser, soumettre à critique l’information et la mettre à distance ;
– savoir distinguer virtuel et réel ;
– être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société ;
– savoir construire son opinion personnelle et pouvoir la remettre en question, la nuancer (par la prise de conscience de la part d’affectivité, de l’influence de préjugés, de stéréotypes).

Odile Chenevez