Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Impliquer les élèves dans leur parcours avenir

Ce témoignage présente les fiches métiers proposées depuis quelques années sur le site de l’Onisep. Ces fiches, issues d’un travail mené par des enseignants de différentes académies, permettent aux élèves de découvrir des métiers, des secteurs d’activité en se plongeant dans des jeux de rôle.
,

Période d’observation et choix d’orientation en lycée professionnel

L’orientation en lycée professionnel s’est longtemps déroulée dans la double ignorance des enseignants et des élèves de collège sur les filières et les métiers. De nombreuses équipes ont pensé et pratiqué des solutions alternatives.…
,

« Tu devrais faire des études courtes »

Une recherche déjà ancienne a montré que les enseignants étaient de bons pronostiqueurs de réussite pour les élèves, mais que leurs prédictions d’échec étaient statistiquement démenties par le cheminement de leurs anciens élèves. Ce témoignage ne fait qu’ajouter de l’eau à ce moulin.
,

Quand le portfolio devient numérique

Le portfolio créé par le ministère, Folios, s'inspire d'expériences de terrain. L'une d'elles, le webfolio, qui fait appel à la créativité des élèves et s'appuie sur les outils numériques utilisés dans ce lycée innovant et en dehors, est plébiscité par les élèves à qui nous avons donné la parole.
,

Apprendre à savoir devenir

De l’éducation à l’orientation au parcours avenir : un approfondissement ? un enrichissement ? une simplification langagière ? Cette question interroge fortement l’association Trouver Créer, pionnière dans l’émergence, en France, de l’approche d’éducation à l’orientation.
,

La classe, laboratoire d’idées

S'orienter dans un monde en mouvement, en mutation et constante évolution n'est pas une tâche aisée pour les élèves et ce, dès le collège où les choix se déterminent avec plus ou moins de finesse. Nous savons tous que le facteur socioculturel prend une part déterminante dans les projets professionnels des jeunes. Comment les aider à ne pas suivre des parcours sociologiquement tracés ?
,

Intelligences multiples et interactions dans les parcours

Le collège Jean-Jaurès de La Ciotat a mis en œuvre, sous l’impulsion du chef d’établissement, un parcours avenir impliquant la totalité de l’équipe éducative. Le collège accueille 420 élèves répartis en seize divisions (quatre classes par niveau). Sa population scolaire est relativement hétérogène, même si elle accueille un nombre important d'élèves issus des milieux défavorisés.
,

Favoriser le parcours personnalisé de l’élève en Irlande

La récente réforme du secondaire inférieur en Irlande a donné l’occasion de repenser certains aspects de la personnalisation de l’éducation. Ce sont les compétences transversales pour la plupart qui facilitent le développement d’une compréhension chez l’élève de son propre parcours d’apprentissage.
,

Avenir et numérique

L’Éducation nationale utilise l'informatique et internet pour essayer d’informer les jeunes et leurs familles, puis pour gérer les flux de plusieurs millions d’élèves concernés chaque année par des décisions d’orientation. Quelle place reste-t-il pour des cheminements personnels, toujours singuliers et donc impossibles à traduire sous forme d’algorithmes ?
,

La transition vers l’université ou le processus inachevé de l’orientation

L’objectif d’amener 50 % d’une classe d’âge au niveau bac + 3 implique qu'il faut intégrer dans le parcours d’avenir des élèves la perspective de l’enseignement supérieur. L'auteur souligne que les premières années universitaires sont trop souvent marquées par des formes de « non-réussite » sur lesquelles un travail essentiel reste à faire.
,

Retrouver le jeune derrière l’élève

Si l’on prend au sérieux la construction des projets personnels et professionnels, on se rend compte que les articles de ce dossier nous invitent à reconsidérer la diversité des jeunes et de leurs parcours, au-delà de l’élève abstrait de notre imaginaire scolaire.