Éduquer, c’est politique

La 3ème Biennale internationale de l’éducation nouvelle s’achève avec la conférence de clôture par Philippe Meirieu et Laurence De Cock. Participants l’une et l’autre comme témoins, ils ont tissé des liens entre le propos introductif de Bernard Charlot et leurs picorages dans les échanges. De la cinquantaine d’ateliers et des vingt débats de ces quatre journées, ils ont dégagé quelques enjeux majeurs pour la poursuite de la convergence des mouvements de l’éducation nouvelle.
,

Une expérience unique, mais plurielle !

Je n’avais aucune des expériences et qualités requises pour rédiger la préface d’un ouvrage portant sur l’enseignement en prison. Pourtant, de façon imprudente, voire présomptueuse, j’ai accepté de le faire : la demande me venait de Christian Frin (nos routes se sont croisées plusieurs fois) et le CRAP m’apportait à priori la garantie de l’intérêt du travail. J’avais la conviction qu’il serait innovateur et la quasi-certitude de pénétrer un texte porté par des valeurs proches des miennes.
,

La formation tout au long de la vie, en détention

On s'inscrit aux cours par intérêt, avec un projet pour la sortie, ou pour obtenir une réduction de peine.
,

La place de l’enseignant

Commencer, recommencer, continuer des études en prison ne se décide pas seul.
,

Et pourtant, ils apprennent !

Les personnes détenues pour de courtes ou de longues peines peuvent reprendre ou suivre des études en prison. Que se passe-t-il dans ce contexte qui les pousse à apprendre, à reprendre ou poursuivre des études ?
,

Le responsable national soumis à la question !

Entretien avec Jean-Pierre Laurent, Responsable national de l’enseignement en milieu pénitentiaire.
,

Une culture pédagogique pénitentiaire ?

Le mouvement révolutionnaire, au cours duquel la prison devient une peine et la privation de liberté la règle, place l’instruction au rang des priorités. Le code de procédure pénale va inscrire un premier contour de l'intervention des enseignants en prison. Cette prise en charge des « classes d’inadaptés sociaux » par des instituteurs va préfigurer de la réalité d’aujourd’hui.
,

En observation

Étudiante en lettres et sciences politiques à l'université de Poitiers, l'auteure de cet article a effectué un stage d'un mois à l'unité pédagogique interrégionale (UPR) de Rennes. Elle nous livre ses impressions.
,

Au placard ?

Qu'est-ce qui crée le désir de devenir proviseur d'une unité pédagogique régionale, un chef pas vraiment comme un autre ?
,

L’apprentissage, une perspective de réussite

Une approche pluridisciplinaire : enseignants, éducateurs et conseillère d’orientation inspirée de l'option « découverte professionnelle trois heures » de collège .
,

« Qu’allons-nous faire de notre vie ? »

La situation des mineurs. Comment met-on en place l'obligation scolaire des plus jeunes détenus ?
,

Démo de maux en mots

« Sur la route de ma vie j’ai pris le mauvais chemin ; le chemin de la prison, c’est un sentier long et pénible. » B., seize ans
,

La compassion est-elle possible ?

Ni trop loin, ni trop près. La question de la bonne distance est valable dans toute situation d'enseignement. Elle est sans doute plus brulante dans le cadre pénitentiaire.