Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Climat et école : le ministère se réveille-t-il enfin ?


Éducation à l’environnement

Climat et école : le ministère se réveille-t-il enfin ?

Communiqué de presse du CRAP-Cahiers pédagogiques

27 juin 2019

Le ministre Jean-Michel Blanquer vient, dans une lettre à sa présidente, de demander au Conseil supérieur des programmes de proposer une intégration beaucoup plus forte des problématiques de transition écologique et de défense de la biodiversité dans les différents programmes, y compris avec une sensibilisation dès la maternelle. Nous avions en janvier dernier, avec le soutien de scientifiques du GIEC, réclamé cela dans une Lettre ouverte au ministre.

Nous ne pouvons que nous féliciter de cette annonce, tout en attendant une effective mise en œuvre. Nous sommes hélas trop habitués aux « coups de com » sans vrais lendemains. Et nous espérons qu’il ne s’agira pas de simples ornements « écolos » pour être dans l’ère du temps, mais bien ce qui est annoncé : cela doit toucher toutes les disciplines et ne pas rester marginal. Nous espérons aussi que seront largement consultés les experts, les associations concernées et bien sûr tous les acteurs sur le terrain.

Cependant, nous pouvons nous inquiéter de la présentation très « descendante » de cette problématique. S’il ne s’agit que de donner des « cours », de transmettre des connaissances, ce qui est certes nécessaire mais pas suffisant, on sera très loin des enjeux du présent. Il faut tout au contraire impliquer les élèves, les mobiliser dans des projets, le plus souvent pluridisciplinaires, les rendre acteurs et répondre ainsi aux aspirations de beaucoup d’entre eux. Or, cela va à l’encontre de nombre d’orientations prises depuis deux ans : abandon des EPI en collège et des TPE en lycée, suppression de pans entiers de l’enseignement moral et civique allant dans le sens du débat, recul des sciences à l’école primaire au profit de « fondamentaux », alors même que des pratiques comme celle de la Main à la pâte permettent de travailler les mathématiques et le français de manière très efficace.

La problématique de la lutte contre le réchauffement climatique concerne pleinement l’école et on ne s’en tirera pas avec des suppléments d’âme. Il faut aller beaucoup plus loin, afin de former des « écocitoyens » responsables et engagés. Dans les mois à venir, les Cahiers pédagogiques publieront nombre de témoignages d’expériences riches et foisonnantes dans les établissements sur ce thème, que l’institution doit encourager, soutenir, en leur accordant des priorités financières et en formant les enseignants. Avec la perspective, au printemps 2020, d’un dossier de la revue qui ouvre la voie à ce que maintenant doit faire le ministère, pour ne pas se contenter de belles intentions d’un jour de canicule.

Le bureau du CRAP-Cahiers pédagogiques
27 juin 2019


À lire également sur notre site :

« Depuis que nous faisons grève les jeudis, la question climatique est au centre du débat. » Entretien avec Adélaïde Charlier, leadeuse francophone du mouvement Youth For Climate en Belgique

Les jeunes se mobilisent pour le climat, par Jean-Charles Léon

Pour une culture générale du climat, par Valérie Masson-Delmotte

Éducation à l’environnement - Lettre ouverte du CRAP-Cahiers pédagogiques au ministre de l’Éducation nationale

Le défi du climat doit être aussi un défi pour l’école !, par Marie Duru-Bellat

« L’école héritée du XIXe siècle n’est guère préparée à travailler sur les valeurs qui s’imposent au XXIe siècle, entretien avec le collectif « Paris-éducation 2015 »