Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 30 novembre


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 30 novembre

Re-confinement - Reprise - Ailleurs

Dans ce contexte de nouveau confinement, la reprise des cours lundi agite beaucoup les médias, que ce soit au niveau du protocole sanitaire, que de l’hommage à Samuel Paty.


Re confinement

Confinement généralisé sauf pour l’éducation
“"Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées seront ouverts avec un protocole renforcé". Emmanuel Macron a annoncé le 28 octobre le retour du confinement général et des attestations de sorties. Seule différence avec mars dernier : les enseignants travailleront et les élèves seront dans les établissements scolaires. Il reste à voir ce que signifiera "un protocole renforce". Comment il sera accueilli à quelques heures d’une rentrée déjà difficile. Et si ce choix est le bon pour le pays.”

Les écoles échappent au reconfinement, les universités basculent dans l’enseignement en ligne Par Violaine Morin
“Alors que le pays s’apprête à se barricader, l’institution scolaire vit donc l’exact inverse de ce qui s’était produit au mois de mars.”
“Dans de nombreux secteurs, le second confinement annoncé le 28 octobre par le président de la République ressemblera au premier. Mais pas dans les écoles, collèges et lycées, qui « resteront ouverts », a précisé Emmanuel Macron, « avec un protocole sanitaire renforcé ». L’enseignement supérieur, lui, doit basculer entièrement dans l’enseignement en ligne. Les universités avaient déjà réduit la présence des étudiants de 50 % dans les zones de forte circulation du virus, depuis le 6 octobre.”

Les établissements restent donc ouverts avec un "nouveau" protocole qui n’est pas vraiment nouveau et qui inquiète à juste titre les personnels.

Covid-19 : dans les établissements scolaires, le « protocole renforcé » inquiète
« Plusieurs syndicats d’enseignants réclamaient la mise en place de demi-groupes. Le gouvernement a tranché en faveur d’un simple renforcement des règles sanitaires. Une demi-mesure pour certains, la source d’un nouveau casse-tête pour d’autres. »

Le nouveau protocole tente de limiter le brassage des élèves
« Comment limiter le brassage des élèves sans toucher à la capacité d’accueil des établissements ? C’est la question posée aux écoles et établissements après la publication du nouveau protocole sanitaire. La contrainte reste très légère tant l’accent reste mis sur l’accueil de tous. L’enseignement à distance doit rester exceptionnel et soumis à autorisation du rectorat. Le risque sanitaire dans les établissements scolaires passe après le maintien de l’activité économique. »

École et confinement : la rentrée des classes pourrait être décalée à mardi
« La crise sanitaire vient à nouveau rebattre les cartes. Après les vacances de la Toussaint, la rentrée, censée se faire ce lundi 2 novembre, pourrait être décalée à mardi. Il s’agirait alors de laisser le temps aux établissements scolaires de s’organiser pour mettre sur pied un nouveau protocole sanitaire. »


Re prise

Ce lundi devrait être le jour de l’hommage rendu à Samuel Paty dans les écoles. Mais cet hommage pourrait changer à cause de la situation sanitaire. Rien n’est encore fixé pour lundi !

La rentrée scolaire du 2 novembre décalée à 10 heures pour rendre hommage à Samuel Paty
“La rentrée des vacances de la Toussaint sera décalée à 10 heures le 2 novembre dans tous les établissements scolaires, où un hommage sera rendu Samuel Paty, le professeur décapité. Sous réserve que les décisions prises face au Covid ne bouleversent pas la donne.”

Oui, il est possible d’enseigner la laïcité à l’école
“Fanny Gallot et Francine Nyambek-Mebenga, qui conduisent une enquête dans des classes de Seine-Saint-Denis, racontent les stratégies des enseignants pour rendre possible le débat avec les élèves.”

“Ferdinand Buisson, le plus ardent défenseur de l’école républicaine” par Anne-Claire Husser, Frédéric Mole, propos recueillis par Octave Larmagnac-Matheron
“Philosophe spécialiste de la question pédagogique, Ferdinand Buisson a contribué à façonner l’école républicaine, dans l’ombre de Ferry ou Jaurès. Réformateur patient, défenseur d’un perfectionnement constant de l’institution scolaire, son legs est aussi considérable que méconnu. Deux spécialistes de son œuvre, Anne-Claire Husser et Frédéric Mole, exposent sa vie et sa pensée.”

Samuel Paty : ce que j’ai dit à mes étudiant.E.s par Loïc Le Pape, sur son blog The politics of religion/Les politiques du religieux
“Ce lundi, il fallait en parler. Parler de l’attentat, mais cette fois-ci avec l’urgence et la sidération de l’enseignant touché par l’assassinat d’un collègue. Il le fallait pour surmonter l’effroi de l’acte barbare, mais aussi et surtout pour aller au-delà de la consternation face aux débats qui ont suivi. Il le fallait enfin parce que ce sont les thématiques de recherche que j’explore, sur lesquelles je lis et enquête depuis des années, avec lesquelles j’essaie de construire un raisonnement, de tenir une position éthique de recherche.”

Charlène Ménard : Enseigner les valeurs de la République entre prescrit et réel
“Comment l’institution scolaire prend-elle en charge les injonctions de formation à la citoyenneté, à la laïcité et aux valeurs de la République ? Comment les enseignants assurent-ils le rôle d’éducation, de formation d’un individu ? Les caractéristiques de leur environnement de travail influencent-elles leur action ? Dans une étude publiée Recherches & éducations (n°21), Charlène Ménard et Françoise Lantheaume montrent l’écart entre les injonctions des programmes et leur interprétation sur le terrain. Si les enseignants sont attachés à ces valeurs c’est aussi qu’elles trouvent une signification au service de la forme scolaire. Défendre la République c’est aussi défendre la forme scolaire. Et c’est aussi une limite portée à des valeurs universelles…”

L’école publique, champ de bataille historique de la laïcité par Cyprien Caddeo et Florent LE DU
“L’assassinat de Samuel Paty, en raison de son enseignement et de l’utilisation en classe des caricatures de Mahomet, a relancé le débat ancien sur la place du religieux dans l’enseignement.” pour abonnés

« D’abord, nous allons retrouver nos élèves, les regarder, leur sourire »
Tribune de Marguerite Graff, Professeure d’histoire-géographie au lycée Auguste-Renoir à Asnières, Hauts-de-Seine.
“Les élèves acceptent bien plus souvent qu’on ne le croit d’être bousculés dans leurs certitudes, souligne, dans une tribune au « Monde », Marguerite Graff, professeure d’histoire-géographie en banlieue, s’insurgeant contre la « musique insidieuse » qui voudrait faire douter du travail que fait l’école depuis des années.”

Et lundi ? La minute de silence
Le CRAP-Cahiers pédagogiques
“L’assassinat de Samuel Paty a été l’occasion d’une déferlante de commentaires, de prescriptions, d’injonctions parfois contradictoires. Le Crap-Cahiers pédagogique a d’abord réagit en affichant son indignation et sa condamnation sans nuance. L’annonce d’une journée de commémoration lundi, a provoqué beaucoup de questions et de réflexions que nous partageons dans une série d’articles et de ressources dans les jours qui viennent. En commençant par l’immédiat : comment faire vivre la minute de silence ?”

Chronique de Philippe Watrelot : Après Conflans, ne céder ni à l’intimidation ni à la stigmatisation
“Samuel Paty, enseignant ­d’histoire-géographie au collège du Bois-d’Aulne, à Conflans Sainte-Honorine, a été décapité devant son établissement par un jeune de 18 ans. Cet acte a été revendiqué au nom de l’Islam. L’enseignant était l’objet d’une polémique sur les réseaux sociaux depuis qu’il avait montré en classe des caricatures de Mahomet. C’est d’abord en tant qu’enseignant qu’il nous faut “ pour les abonnés d’Alternatives économiques.

Lettre aux professeurs d’histoire-géographie Ou comment réfléchir en toute liberté sur la liberté d’expression par François Héran
“Comment enseigner la liberté d’expression ? Par son histoire, propose François Héran, moins républicaine qu’on ne croit et plus respectueuse des croyances. Au lieu d’en faire un absolu, il est temps d’observer que ses conditions d’exercice se déploient dans un temps et un espace déterminés.”

« L’assassinat de Samuel Paty a renforcé mon désir de réintégrer l’éducation nationale »
« Wahida El-Mansour, ancienne professeure d’histoire-géo en Seine-Saint-Denis, avait quitté son poste après l’attentat contre « Charlie Hebdo ». »


Ailleurs

Cameroun : plusieurs enfants tués dans l’attaque de l’école dans une zone anglophone
“L’attaque n’a pas encore été revendiquée et les assaillants identifiés par les autorités. Le premier ministre a tenu, samedi, une réunion d’urgence.”

Un mot, son histoire et la liberté d’enseignement Le Monde avec AFP Publié le 24 octobre 2020
Le débat portant sur ce qu’on peut appeler désormais « l’affaire » Verushka Lieutenant-Duval met en jeu la liberté de l’enseignement de la professeure suspendue par la direction de l’Université d’Ottawa pour avoir employé le mot en n dans le cadre de son enseignement, d’une part, et la réaction défavorable d’une étudiante d’autre part. C’est l’utilisation drue du mot en n qui, très probablement, a fait naître la polémique, sinon le grand débat actuel. Une situation qui nous force à donner le sens que revêt ce mot en le nommant.”

Confinement 2 - Sacrifier les vieux enseignants pour faire marcher l’économie ? Par Pascale Fourier sur son Blog : C’est pas moi qui l’dis....
“Bien sûr, ce n’est pas fait, mais on en parle furieusement. Confinement, mais pas pour plus de la moitié des enseignants. Armés d’un masque tout-venant, reclus dans 40m2 avec 30 élèves masqués ou pas, 6h par jour, ils devraient aller au combat - et aider à la propagation du virus dans les familles. Sacrifiés potentiels sur l’autel de l’économie…”

En Belgique
« Coronavirus : les cours se font désormais à distance dans l’enseignement secondaire »

Géraldine Duboz et Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 513 - Quelle éducation laïque à la morale ?
Dossier coordonné par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud
Juin 2018
Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !