Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’innovation scolaire


Recension parue dans le N° 407 d’octobre 2002

L’innovation scolaire

Françoise Cros, INRP, collection « enseignants et chercheurs », 124 pages, 2002.

5 octobre 2002


Commander cet ouvrage



Françoise Cros, une des meilleures spécialistes de la question, fait le point sur l’innovation dans le domaine éducatif et répond en fin d’ouvrage, selon le principe de la collection, aux interpellations de plusieurs enseignants et formateurs.

Elle cherche d’abord à élucider le sens de l’innovation, en partant de son histoire brossée à grands traits (au risque toujours de faire apparaître la période en cours comme un aboutissement heureux et non comme un aléa supplémentaire peut-être). On sait bien, surtout dans les mouvements pédagogiques, le risque que court l’innovation à devenir un rouage du système, ce qui est quelque peu paradoxal au regard de l’intention de départ qui est plutôt de bousculer ce système, de secouer l’ordre existant. Aussi tirera-t-on profit d’un livre-synthèse où l’auteur livre ses réflexions sur les transferts possibles de l’innovation (avec une typologie de modèles possibles : « épidémiologie », institutionnalisation, recherche-action, influence sociale...), sur l’évaluation des pratiques innovantes, et également sur le rôle possible d’une formation à l’innovation... Sur ce dernier point, l’auteur reprend les intéressantes pistes explorées par M. Gather-Thurler et P. Perrenoud et montre les décalages qui existent entre le souhaitable et l’existant.

F. Cros note aussi l’ambivalence des attitudes des enseignants vis-à-vis de l’innovation, entre attachement à la modernité et souci de défendre la tradition. « Cette tension habite chacun de nous. Il y a une conscience malheureuse de l’innovation. »

À plusieurs endroits apparaît aussi la figure de l’innovateur, qui n’est pas un découvreur ou un inventeur, mais d’abord quelqu’un qui se veut créateur de l’histoire et non simple « porteur ». Nombre de nos lecteurs se reconnaîtront sans doute dans le portrait qui est fait dans le chapitre « le profil des innovateurs ». L’innovation est peut-être en fin de compte ce qui empêche, dans une vieille institution comme l’école, la « vie » de disparaître...

Jean-Michel Zakhartchouk


Commander cet ouvrage